Histoire


Un peu d'histoire

Final Fantasy X racontait l'histoire de Tidus, un jeune joueur de blitzball brutalement projeté mille ans dans le futur. Dans son nouvel univers, Tidus fit la connaissance de Yuna, une Invokeur qui lui apprit que le monde dans lequel ils se trouvaient, Spira, avait été ravagé mille ans auparavant par une entité malfaisante : Sin.

Selon les enseignements de l'église de Yevon, Sin ne pouvait être vaincu que par un Invokeur capable, par l'intermédiaire de créatures mystiques nommées Priants, de faire appel à de puissants esprits, les Chimères. Avec leur aide, l'Invokeur parvenait, en se sacrifiant, à défaire Sin. Cependant, ce dernier n'était jamais totalement détruit et finissait par réapparaître après une courte période de paix connue sous le nom de "Félicité".

Yuna et ses gardiens, au terme de long périples, furent ceux qui brisèrent le cycle dans lequel Spira s'enfonçait inexorablement. En réussissant à éliminer Sin définitivement, ils entraînèrent également la disparition de toutes les créatures liées au rêve qui préservait l'ancienne Zanarkand : les Priants, les Chimères... mais aussi Tidus, qui n'était en fait qu'un envoyé des Priants. Yuna, désespérée, dut accepter l'inacceptable : perdre celui qui était devenu à ses yeux bien plus qu'un simple gardien.

Beaucoup de choses ont changé à Spira en deux ans. Les préceptes religieux de Yevon ont perdu toute crédibilité, les machines des Al Bheds ont envahi la société. Et plus important encore, les hommes ont dù chercher un nouveau sens à leur existence : les anciens Bannisseurs, par exemple, dont la seule raison d'être était de combattre Sin ; les prêtres de Yevon, aussi, dont l'église s'est brutalement effondrée ; et peut-être plus que tout autre les Invokeurs qui, comme Yuna, se sont vus contraints de chercher de nouveaux objectifs à leur vie. Ironiquement, la disparition de Sin a entraîné plus de bouleversements que de soulagement pour Spira...

Flux RSS Valid XHTML 1.0 Hit-Parade des sites francophones