Final Fantasy 15

Final Fantasy XV

Personnages Final Fantasy XV Nos impressions sur l'épisode Duscae Découvrez la genèse d'une fantasy based on realisty Actualité Final Fantasy XV

Annexes liées : Artworks

INTRODUCTION FINAL FANTASY XV

Par Skypirate

A bien des égards, Final Fantasy XV est un projet des plus singuliers. Hors norme, parce que sa gestation se sera étalée sur presque une décennie, cette quinzième fantaisie finale aura alimenté des débats fougueux. Le titre a été présenté pour la première fois en 2006, comme l’une des pierres angulaires du projet Fabula Nova Crystallis, sous le sobriquet Versus XIII. Chapeauté par l’une des figures les plus appréciées de Square Enix, Tetsuya Nomura, FF XV fit une première apparition très remarquée. Visual Works proposa un premier teaser sombre et très chorégraphié, porté par Somnus, une piste inoubliable composée par Yoko Shimomura, en charge de la soundtrack du jeu. Présenté au préalable comme la face sombre de la compilation FNC, FF XV joua d’abord beaucoup de la dualité qu’on lui prêtait avec le treizième épisode. Dans les premiers temps qui suivirent son annonce, il n’était pas rare que Kitase et Nomura se déplacent ensemble, et abordent tour à tour quelques facettes de leurs productions respectives. Un exercice de communication finement rodé, et qui rassasia, pour un temps, la demande pressente des fans.

Image 1 Image 2

Alors que le développement de FF XIII s’intensifiait, la communication de FF XV tarit proportionnellement. Les effectifs furent confisqués en urgence pour venir à bout du treizième épisode, et Lightning assura le spectacle dans toutes les conventions. Il faudra attendre 2011 pour retrouver Noctis dans un long trailer, particulièrement riche et instructif. De longues phases de gameplay, la découverte d’environnements ouverts et inédits, cette vidéo semblait dessiner le commencement d’une nouvelle ère. L’histoire montrera que nous faisions fausse route, puisque le titre hibernera plus de deux ans sans la moindre annonce. La production de Nomura essuya alors la complainte de joueurs exaspérés, et quelques rumeurs inquiétantes. Kotaku se risqua à l’annonce de son annulation, démentie rapidement par SQEX, quand d’autres prédirent, si justement, la mue de Versus XIII en un épisode canonique. Il faudra attendre la conférence Sony de l’E3 2013 pour voir cette arlésienne renaître de ses cendres.

Image 3 Image 4

Une résurgence très attendue, et commentée par Tetsuya Nomura qui balaya certaines idées reçues. La diffusion du long trailer de 2011 fut un électrochoc pour SQEX, qui nota un engouement sans précédent pour le titre. Versus XIII devint alors un épisode canonique, et porté exclusivement sur next gen pour mieux seoir aux ambitions de l’équipe. Pour autant, FF XV reste farouchement attaché à la compilation FNC, de même que son scénario et les grandes lignes de son gameplay n’ont pas changé. Pour la première fois de son histoire, la saga Final Fantasy (en ce qui concerne les opus numérotés, cela s’entend) abandonne le tour par tour pour le genre de l’Action-RPG. Une expérimentation furieusement culottée, mais somme toute convaincante !

En 2014, et alors que le Tokyo Game Show s'ouvre à peine, Square Enix entend marquer les esprits et diffuse un nouveau trailer après une nouvelle période de silence. En parallèle, les joueurs apprennent qu'Hajime Tabata reprend la main sur la production du titre afin que Tetsuya Nomura puisse se consacrer à la gestation de Kingdom Hearts 3. En filigrane, on comprend que Nomura-san entrave la progression du projet, et que SQEX refuse de perdre plus de temps. Une démo, intitulée Episode Duscae, est également annoncée pour mars 2015. Celle-si sera en fait proposée avec Final Fantasy Type-0 HD, mais sous un format dématérialisé exclusivement. Suite à plusieurs polémiques, Hajime Tabata annonce en décembre 2014 qu'une autre démo, plus succincte, sera proposée à tous. Baptisée The Overture, celle-ci permettra d'essayer le système de combat face à un béhémoth.

Image 5 Image 6

FF XV est un soft qui se réclame d’un réalisme exacerbé, et s’inspire très clairement de certaines architectures vénitiennes ou typiquement japonaises, et notamment des quartiers de Shinjuku. D'autres influences plus exotiques, et notamment caribéennes, devraient garantir un complet dépaysement. Un parti pris complètement assumé, et poussé jusqu’à l’extrême puisque SQEX a fait appel au célèbre couturier de chez Roen, Hiromu Takahara, pour concevoir la garde-robe de ses protagonistes. Pour l’anecdote, les bureaux de SQEX abritent une véritable réplique de ces tenues pour les retranscrire précisément.

L’histoire débute alors que les royaumes de Lucis et Nifheim semblent avoir trouvé un accord pour mettre un terme aux hostilités persistantes minant leur équilibre. Alors qu’un accord est finalement trouvé, le Royaume de Nifheim en profite pour lancer une attaque musclée, et récupérer le dernier Cristal au monde qu’ils convoitent depuis longtemps. C’est dans ce contexte troublé que vous prennez le contrôle de Noctis, le fils du roi, et devez organiser la résistance. Le titre est présenté par Hajime Tabata comme un road-trip, et la trame promet son lot de moments poignants.

Image 7 Image 8

Comme abordé plus haut, FF XV est un Action-RPG particulièrement dynamique, et déployant de superbes effets visuels pour magnifier les affrontements. Le nouveau système de combat intitulé Active Cross Battle, ou AXB, repose sur l'alternance de phases d'attaque puis d'esquive. Si le joueur néophyte pourra aisément lancer des combos simples en laissant la touche d'attaque enfoncée, les autres pourront élaborer des stratégies plus efficaces. Au final, le joueur ne pourra contrôler que Noctis, une décision difficile prise par Square Enix afin de déployer le plein potentiel de l'AXB. Heureusement, nous pourrons paramétrer dans les moindres détails la réaction de nos alliés. Si Hajime Tabata préfère éviter la comparaison avec les gambits de Final Fantasy XII, on semble malgré tout se diriger très clairement vers une version améliorée de ceux-ci. Le gameplay intègre d'autres dimensions inédites pour un Final Fantasy, puisque notre équipe devra régulièrement se reposer afin d'optimiser ses performances. Noctis pourra tenir trois jours entiers sans subir la moindre pénalité, et vos prouesses au combat seront affectées si vous provoquez Morphée.

Image 9 Image 10

Enfin, un mot sur la technique puisque Final Fantasy XV constitue évidemment la vitrine technologique de Square Enix. Si les visuels dévoilés en 2013 tournaient sur un environnement baptisé Ebony, l'équipe de développement transfère depuis début 2014 tout ce travail vers l'environnement définitif, le Luminous. Celui-ci permet notamment une gestion naturelle et sophistiquée des cycles jour/nuit, et des conditions météorologiques. Conscient de l’intérêt des fans pour cette dimension technologique, SQEX propose désormais différentes démos techniques pour mieux comprendre l'envers du décor, et ainsi faire la promotion de son moteur phare. Chaque protagoniste compte environ 100 000 polygones, et 20 000 d'entre eux concernent la modélisation des cheveux !

Image 11

Final Fantasy XV fascine parce qu’il constitue un tournant majeur pour la série, et parce qu’il compte dans son équipe de très grands noms. Alors que les derniers épisodes ont été particulièrement conspués, et que le J-RPG se raccroche désespérément à ses gloires passées, FF XV constitue un espoir formidable. Les ambitions affichées par le réalisateur du jeu, Hajime Tabata, à savoir produire « l’épisode le plus apprécié et le plus rentable de la série », ne trompent pas, et SQEX compte bien tirer la carte FF XV au moment opportun pour retrouver de son prestige.

Flux RSS Valid XHTML 1.0 Hit-Parade des sites francophones