Lightning Returns : Final Fantasy XIII

Lightning Returns : Final Fantasy XIII

"Le monde est en train de sombrer dans le chaos et dans treize jours, il ne restera rien. Après des siècles d'emprisonnement dans le cristal, une héroïne s'est réveillée - une guerrière légendaire dont la mission divine est de sauver les âmes de l'humanité. Son nom : Lightning."

Couverture Front (PS3)

Emprunter sur Share'n Play
et bénéficier de 25% de réduction !

Plate-forme : PlayStation 3, Xbox 360
Développeur : Square-Enix
Éditeur : Square Enix
Format : PS3 Blu-ray Disc, DVD
Nombre de Blu-Ray : 1
Nombre de DVD : 1
Site web officiel : Aller sur le site officiel
Date de sortie : Europe 14/02/2014
USA 11/02/2014
Japon 21/11/2013

Personnages Une communication décriee Interviews

Le test Le test

Annexes liées : Artworks


INTRODUCTION LIGHTNING RETURNS

Par Skypirate

Au regard de la conclusion de Final Fantasy XIII-2, la gestation d'un autre opus était une évidence. Les développeurs ont d'abord refusé l'idée, pour mieux l'imposer un peu plus tard, et proposer un troisième titre pour clore ce qui deviendrait la "trilogie Lightning". C'est le premier septembre 2012 que Motomu Toriyama, et Yoshinori Kitase ont convoqué un parterre de journalistes à une convention très spéciale, où Lightning Returns a été dévoilé pour la première fois.
Cette convention fut particulièrement singulière, sinon conceptuelle, avec un retour sur la mythologie Fabula Nova Crystallis, et ses enjeux. Plutôt que d'appâter le public par un impressionnant trailer, les producteurs du jeu avaient apporté avec eux des travaux préparatoires, en prenant soin de décrire scrupuleusement leurs ambitions.
Lightning se réveille après un sommeil cristallin de plusieurs siècles, et le dieu Bhunivelze fait d'elle sa Libératrice, afin de soulager les âmes en peine, avant la fin du monde prévue dans 13 jours. Le désastre est inéluctable, et Lightning ne pourra rien faire pour l'empêcher. Elle peut seulement dessiner les contours du monde de demain, promis par la divinité au terme de cette course contre la montre.
Changement d'univers, remaniement de la direction artistique, mais aussi de gameplay puisque Lightning Returns se réclame d'un système orienté vers l'action, avec un attrait particulier pour la personnalisation. Il faudra attendre quelques mois, et la tenue de la Jump Festa, pour profiter d'un premier trailer et mieux se rendre compte de la révolution en route. Lightning y apparaît hyper lookée, effectue des acrobaties sur les toits de Luxerion, et le nouveau système de combat se dévoile au grand jour. Aussi, Lightning sera constamment pressée et inquiétée par l'horloge, puisque le temps est une composante essentielle du gameplay. À l'évidence, Square Enix compte bien bouleverser nos habitudes !

Lightning Returns Lightning Returns

FF XIII-2 s'entêtait à détricoter les frasques de son aîné pour se faire apprécier. Le dernier tiers de l'aventure renouait d'ailleurs avec les montées en puissance qui ont fait la réputation de la série. Une dramaturgie savamment construite, en introduisant le trio Caius / Noël / Yeul. Avec Lightning Returns, Square Enix désire aller plus loin, et repense son terrain de jeu en concevant un tout nouvel univers, complètement inconnu des joueurs. Par d'insondables pirouettes, le joueur est catapulté sur Nova Chrysalia et ses quatre grandes régions, reliées entre elles par un vaste réseau ferroviaire. Il y a d'abord Luxerion, et sa magistrale cathédrale où les croyants attendent la fin du monde. L'atmosphère y est solennelle mais aussi un peu lugubre. Dans un autre genre, Yusnaan offre un panorama plus étincelant et quasi ostentatoire où la riche bourgeoisie s'arrache la première place pour assister à de somptueux spectacles pyrotechniques. Snow y dirige les opérations, enfermé dans son palais où il pleure Serah. Dans les Terres Sauvages, les Chasseurs défendent leur terre d'asile à dos de Chocobos, sous le regard bienveillant du Docteur Gysahl. Enfin, on y découvre Les Dunes de la mort, vastes étendues arides, où un bestiaire sauvage menace les marchands ambulants. Partie émergée de l'iceberg, elles dissimulent des ruines antiques, renfermant de mystérieux secrets.

Lightning Returns Lightning Returns

Avec Lightning Returns, Square Enix semble vouloir régler ses comptes avec le RPG occidental et affronte ses complexes. À l'image des Terres Sauvages, le but est d'offrir un monde plus ouvert, où le joueur est libre de ses mouvements, et où les personnages non jouables (PNJ) offrent un peu de distraction. Oubliés les vieux démons, et les couloirs de Final Fantasy XIII, Lightning vit pleinement son émancipation, et s'en donne à cœur joie. À ceux qui conspuaient l'absence de contenu additionnel, Lightning Returns leur répond fermement et sans ciller : des quêtes par dizaines, en tous genres, jusqu'à l'écœurement. Le joueur est alpagué par les PNJ qui ont, pour beaucoup, un impérieux besoin de reconnaissance. Peu bavarde, Lightning écoute alors leurs supplications, et tente d'y répondre efficacement.

Lightning Returns Lightning Returns

L'année 2013 aura été celle de Lightning, et rien que de Lightning, puisque le jeu aura été mis en avant durant tous les événements d'importance. La communication s'appuiera notamment sur des sujets brûlants, et controversés : la personnalisation de l'héroïne. Présentée dans des tenues parfois inappropriées, ou empruntées à d'autres personnages populaires, une partie du public accueille frileusement cette dimension du jeu. Aussi, de nombreux éléments cruciaux du titre seront dévoilés à la presse japonaise, provoquant une autre levée du boucliers. Cela n'empêchera évidemment pas LR d'achever son énergique campagne promotionnelle par une commercialisation le 21 novembre 2013 au Japon, et le 14 février 2014 chez nous autres européens.

Lightning Returns apporte donc un point final à une ère qui aura capté l'attention des joueurs dès 2006, date où la compilation Fabula Nova Crystallis fut annoncée pour la première fois. Le tremplin doré qui s'annonçait alors fut en fait semé d'embûches, et sema le trouble sur la capacité de l'éditeur à se remettre d'un profond revers. Square Enix s'est donc employé à redresser l'image de sa licence, en produisant deux suites directes, prenant à contre-pied la proposition originale. Toutes ces expérimentations devraient profiter à la marque Final Fantasy, et l'orientation "action" empruntée par Lightning Returns offre un premier aperçu des plaisirs de demain.

Flux RSS Valid XHTML 1.0 Hit-Parade des sites francophones