Présentation Final Fantasy XIII

13._final_fantasy_xiii.jpg


PRESENTATION Final Fantasy XIII

40 minutes. C'est le temps généralement encouru par les visiteurs souhaitant assister à la présentation en beyond closed door de Final Fantasy XIII. Pour nous, l'attente n'eut pas lieu. Une fois les portes fermées derrière nous, nous savions, qu'assis sur l'estrade, un univers encore jamais vu allait s'ouvrir à nous. Et nous avions raison. Présenté par le journaliste Julien Chièze (co-fondateur de Gameblog.fr), le show de 20 minutes a su nous étonner, nous subjuguer, nous émerveiller. Faisant appel à la démo (exclusive) du Tokyo Game Show 2009 dernier, la présentation a su aussi, disons-le tout de suite, nous rassurer suite à la première démo (disponible sur le disque bonus du film Final Fantasy VII Advent Children Complete), qui, bien que techniquement sublime, était bien trop linéaire. Description d'un show onirique et magique.

Dans une obscurité globale et armés de casque audio, nous étions parés pour rentrer dans un autre univers. Ici, la prise de toute photo ou vidéo est formellement interdite. Nous étions alors ici, seuls au monde. La démo, découpée en deux grandes parties, débutait par l'infiltration de Lightning et Hope dans une usine en plein air, dans la ville de ParumuPorumu. Leur mission ? Infiltrer une zone infestée de soldats PSICOM. A l'aide de passages alternatifs et de votre carte, l'objectif se montrera finalement simple à réaliser. Mais, cette partie du jeu était surtout l'occasion parfaite pour nous familiariser avec le système de combat du jeu.


Parlons d'abord de l'introduction au combat. Les ennemis, affichés sur la carte, sont facilement évitables. Néanmoins, si un assaut est souhaité, mieux vaut prendre l'ennemi de dos. Ainsi, le personnage contrôlé (disons Lightning) lancera un "Preventive Strike" en début de combat, infligeant directement de lourds dégâts aux opposants avant même le début de l'affrontement. A noter que si l'ennemi vous prend de dos, vous prendrez un coup avant le début du combat. Enfin, la zone de combat, dans cette épisode, sera quasi identique à l'environnement précédent l'affrontement.
Comme vous le savez, le système de combat tournera principalement autour de l'Active Time Battle (ATB). Ce procédé, vous demandant d'enclencher les coups jusqu'à que la barre atteigne son maximum, rend l'affrontement très dynamique et franchement jouissif. Le planificateur des combats, Toshirô Tsuchida, avait déjà travailler sur le système de combat de Final Fantasy X. Espérons que celui-ci nous apporte autant de plaisir !
Enfin, le système pourra être configurer en mode manuel, vous demandant d'enclencher les coups par vous-même, automatique, où ce sera l'ordinateur qui prendra toutes les décisions ou encore semi-automatique, où l'ordinateur combattra pendant que vous contrôlerez l'Optima Change.


Et parlons-en de cet Optima Change. Appelé Paradigm Shift dans la version américaine du jeu (et probablement dans la notre), ce système vous permettra de contrôler le comportement de vos alliés. En effet, dans FFXIII, vous ne contrôlerez qu'un seul personnage à la fois au cours de la bataille ; les autres vous assisteront. L'Optima Change vous permettra donc de choisir le healer (le soigneur), le bourrin, le défensif, etc. Ainsi, vous vous transformerez en vrai petit tacticien !
Les invocations avaient aussi la part belle dans la présentation, avec d'abord, le déclenchement d'Odin. Une fois la bête invoquée, elle est indépendante. Vous continuerez à contrôler votre personnage (Lightning) mais l'invocation sera contrôlée par l'IA. Aussi, vos alliés disparaitront du champ de bataille, le temps de l'invocation. La barre de SP (supposons Summon Points), au bas de l'écran, symbolise le temps qu'il reste à l'invocation avant de partir. Avant cela, la personne aux manettes fit rentrer Odin en Driving Mode ou mode Gestalt. Sans parler de la transformation en cheval, qui flatte clairement la rétine, parlons plutôt du nouveau système de combat. A la manière d'un Xenogears, les coups disponibles sont affichés à l'écran, et la pression d'un ou de plusieurs boutons les enclenchent. Aussi, les sceptiques n'ont pas à s'inquiéter : les combos s'enchaînent avec une fluidité incroyable. On arrive finalement à un déluge de coups et d'effets visuels jusqu'à ce que le joueur lance l'attaque finale : une tornade formé par l'union de Lightning et d'Odin ; tout simplement dévastateur. Une fois le combat achevé, une note est attribuée au joueur. Il obtiendra 5 étoiles grâce aux combos qu'il aura asséné au cours de la bataille. Ce score vous permettra d'obtenir plus ou moins de Crystalium Points (explication du système par ici) et il fut même dit (ultérieurement) que le score du joueur influerait sur la difficulté du jeu, mais aucune précision n'a été apportée.

odin0001.jpg

Tout au long de la présentation, le présentateur nous invitera à nous concentrer sur les graphismes. Et quels graphismes ! Un jeu attendu depuis si longtemps se devait d'être impressionnant. Et c'est maintenant clair, le moteur graphique a été bien travaillé ! Que ce soit au niveau de la taille des décors, en passant par les expressions faciales des personnages aux textures du jeu, chaque détail, petit et grand, nous en met plein les mirettes ; et on en redemande ! Mention spécial aux effets visuels et graphiques qui nous immergent toujours plus dans le jeu. Sur ce point, les choses sont claires : Final Fantasy XIII sera sûrement (et de loin) l'un des plus jeux de ces prochaines années.
Ainsi, cette partie de la démo s'achève sur un dialogue entre Lightning et Hope, finalement arrivés à leur destination.

On reprend dans un temple en feu. Un feu étrange, puisque statique. Il semblerait que ces gerbes de feux aient une importance dans le scénario. Mais comme le disait si bien le présentateur : "Vous découvrirez ça plus amplement en Printemps prochain !"
A défaut du scénario, le système de navigation nous fut détaillé. Dans cette partie de la démo, vous contrôlerez Snow, les autres personnages étant indépendants même dans la navigation du donjon. Ainsi, ils pourront vous donner des conseils, en parlant à distance, et même vous donner la voie à suivre.
Après quelques affrontements et une courte exploration, l'équipe se confronte à un boss. La cinématique précédant le combat, quelque peu humoristique, nous met clairement dans l'ambiance du combat. L'aspect comique est d'ailleurs un atout car il donne un rythme indéniable à la scène. Une fois le combat entamé, l'Optima Change a placé les personnages en modes BLASTER et ATTACKER (Agresseur et Attaquant), les attaques s'enchaînant alors sur le papillon-dragon.


Toutefois, par l'intermédiaire de la barre de vie placée au dessus du monstre, on remarque que les coups sont peu efficaces. Néanmoins, au fur et à mesure des coups assénés, la barre Break (située en haut à droite de l'écran) augmente. Et c'est seulement quand la dite barre arrive à son apogée que le monstre faiblit. A cet instant, les coups sont dévastateurs et touchent gravement le monstre. On connaissait l'utilité de la barre Break pour faire voltiger les ennemis terrestres, mais l'aspect défensif de la chose est une nouveauté. Une nouveauté bien appréciable puisqu'elle rajoutera assurément plus de tactique à vos joutes.


En effet, le joueur a tenté une tactique agressive car il pris le risque de ne pas prendre d'healer avec lui, le temps de faire augmenter la barre break de la créature volante. A la fin, la tactique employée est récompensée avec un score de 5 étoiles.

S'en suivit une cinématique inédite montrant la fuite de Lightning et ses amis à bord d'un vaisseau volant. Et là, nous avons assister à quelque chose de visuellement incroyable ; et je pèse mes mots. Nous n'étions plus face à un jeu mais bien face à un film hollywoodien. Les effets spéciaux, la vivacité de la scène et l'action présente nous a littéralement scotché. Avant de finir, le présentateur nous dévoile que les fans de Final Fantasy VII pourront s'impatienter avec vigueur. En effet, les développeurs promettent des scènes aussi poignantes que la mort d'Aerith.
Cette fois-ci, la présentation est belle et bien terminée. C'est avec regret que nous quittant la salle, mais c'est avec envie que nous nous retournons, contemplant une sublime Lightning, prête à l'action.
ff13-light.jpg
On se voit en Printemps, c'est ça ?

Ecrit par Tomberry
mis à jour le 27/01/2013

Flux RSS Valid XHTML 1.0