L'ère Yosuke Matsuda provoque déjà sa première onde de choc
Square-Enix>le 04/04/2013 à 14h04 par Skypirate
Square Enix traverse une sale passe, et la publication des mauvais résultats de la société semble provoquer des remous aux conséquences critiques. Si la démission de Yoichi Wada sonne le glas d'une époque de tergiversations et d'adaptation fébrile à l'ère next gen, on s'attendait moins en revanche au licenciement précipité d'une vingtaine d'employés de la branche US. Une coupe franche qui pourrait, par effet de ricochet, atteindre nos latitudes face à la nécessité absolue de réduire les frais incompressibles de la société.
Yosuke Matsuda, qui reprendra les manettes de SE en juin, a tenu à s'exprimer officiellement pour la première fois :
"Je prévois de revoir toutes les obligations, le business, et les actifs de Square Enix, afin d'atteindre un budget à l'équilibre. En raison d'un changement radical du marché, je veux analyser ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans notre entreprise, puis mobiliser toutes nos ressources dans ce qui a fait notre succès et complètement évincer ce qui ne fonctionne pas ".


Entre les lignes, on comprend que l'homme n'hésitera pas à prendre toutes les décisions nécessaires pour améliorer la situation de la firme aux Chocobos, et à reconsidérer le positionnement et les priorités de SquareEnix dans le monde.


Les langues finissent par se délier, et SE ne cache plus sa déception face aux résultats pourtant honorables de Tomb Raider, Sleeping Dogs, ou Hitman. Différents analystes sont notamment revenus sur les coûts de production de Tomb Raider, un reboot réussi, salué unanimement par la critique, et qui aurait demandé un investissement étourdissant. En conséquence, SE aurait tablé sur une projection trop gourmande, et oscille entre communiqués dithyrambiques vantant la première place de Tomb Raider dans les charts du monde entier, et déclarations laconiques sur ses propres projections. Une situation ubuesque, symptomatique d'un média touché de plein fouet par cette fameuse "crise", et où seules quelques productions AAA parviennent à atteindre la rentabilité et à renflouer les caisses de leur éditeur.
Du reste, SE est soumis à un véritable examen de conscience, et devra vraisemblablement faire le point sur les résultats de sa branche japonaise, dont les itérations et la communication chaotique ont sérieusement entaché ses licences les plus lucratives. SE espérait tenir avec Fabula Nova Crystallis un projet d'envergure, lucratif pour ses investisseurs, et excitant pour les joueurs, mais la réalité est autrement moins glorieuse. En 2013, Type-0 est resté bloqué sur l'archipel malgré les appels désespérés de fans en colère, FF XIII s'est transformé en une trilogie décriée, et Versus XIII joue l'arlésienne. Dans un autre genre, FF XIV s'est raté dès son lancement, contraignant SE a reprendre le projet depuis le début et à offrir une version 2.0 plus satisfaisante pour ne pas trop abîmer l'appellation "Final Fantasy".


Square-Enix est sur tous les fronts, mais les résultats commerciaux se sont montrés particulièrement décevants ces derniers temps...


Dragon Quest s'est essayé de son côté au modèle MMO avec un dixième opus aux résultats décevants. Le titre a été réédité sur Wii U la semaine dernière, et les premiers résultats (à peine 33 000 ventes en une semaine) sont particulièrement inquiétants pour une licence au succès pourtant jamais démenti.
Il reste évidement d'autres signes plus encourageants, et SE voit son audace auréolée de succès quand elle décide de développer le remake de Draque VII sur 3DS, écoulant alors sans mal plus d'un million de cartouches sur l'archipel exclusivement. Aussi, en rehaussant d'une délicieuse HD les version Internional de FF X et FF X-2, on s'attend à un succès considérable dans le monde entier...
L'avenir de SquareEnix va se jouer très prochainement, et l'on attend avec impatience le prochain E3, où l'avenir de Final Fantasy devrait enfin se dévoiler au grand jour. La fin d'année devrait être plus douce avec la commercialisation de Lightning Returns, FF X / FF X-2, KH 1.5, FF XIV 2,0, un retour aux fondamentaux qui devrait rétablir une situation économique délicate mais pas insurmontable. Quelles sont vos attentes et vos espoirs pour vos licences préférées ? Qu'attendez-vous vraiment de SE aujourd'hui, n'hésitez pas à vous exprimer !


Bookmark and Share


47 commentaires
Poster un commentaire - Poster votre propre news

Arckalypse27/05/2013 à 18h01
*** Si un modo peut effacer le message du dessus, y eu une erreur de compte, désolé du dérangement ***

Ma réflexion sur les récentes annonces de Square Enix :

1) Eidos bouc émissaire du groupe.

C'est quand même assez sidérant que des jeux comme Hitman ou le dernier Tomb Raider soient montrés ainsi du doigt dans les résultats désastreux de la société Square Enix, Je veux bien qu'ils aient coûté de l'argent à produire mais ils ont eu quand même de très bonnes ventes (3.5 millions d'unités vendus en seulement deux semaines pour le dernier Tomb Raider et Hitman a fait de bonnes ventes également) alors quand il y a un succès critique et de bonnes ventes, je vois pas bien ce qu'on peut vouloir de plus. On dit les résultats décevants, mais quand le dernier Hitman (celui avant Blood Money) s'est vendu à 2.1 Millions d'exemplaires, comment pouvaient ils espérer en vendre le double comme ils l'ont déclaré ?? Qu'on espère faire mieux, c'est compréhensible mais quand on place son argent comme on ferait un All In au poker, c'est pas ce qu'on peut appeler une stratégie prudente.

J'ai entendu des chiffres de production complètement débiles qui mettraient ces productions à des coûts avoisinant les 100 millions de dollars par projet, déjà ça me semble juste grotesque étant donné que c'est le coût de développement du jeu vidéo le plus couteux de l'histoire (pour le MMO Star Wars qui cumule licence hors de prix et genre particulièrement chère à produire).

Ou alors ils englobent le coût de rachat de Eidos dans les coûts de production mais ce serait un peu débile. De toute façon, après un excellent Deus Ex, Eidos a livré un très bon Tomb Raider et un bon Hitman, quand le succès critique est là ainsi que les ventes, je vois pas bien ce qu'on pourrait attendre de plus et s'ils espéraient mieux au regard de leurs investissements, c'est qu'ils ont fait des investissements inconsidérés, mais franchement voir la seule boite qui fait encore de bons jeux chez Square Enix se faire tirer à boulet rouge quand tout le reste du groupe cumule jeux moyens et stratégie commerciale débile, moi ça me fait vraiment grincer des dents et je plains les développeurs d'EIdos qui ont si durement travaillé pour s'entendre dire qu'ils sont le principal motif de déception.

2) Localisation et stratégie du groupe

Je vois qu'ils disent vouloir tenir compte de l'avis des joueurs, dont acte, mais si l'avis des joueurs compte évidemment et aurait pu éviter le naufrage de FF XIV, je pense qu'il y a quand même d'autres problèmes plus graves, héritage d'une époque révolue et qui perdurent encore chez Square Enix, je veux bien sur parler du manque de considération pour le marché occidentale.

Le temps du jeu vidéo japonais maître du monde où le petit occidental attend fiévreusement que l'on daigne lui donner l'insigne honneur d'avoir le privilège de pouvoir jouer aux derniers rpg deux ans aprés le japon et avec juste une version américaine, c'est terminé. C'est fini. Le jeu vidéo a désormais plusieurs points névralgiques de production et le monde n'attend plus que le japon se décide enfin à sortir ses jeux hors de ses frontières.

Même si elle a pris du plomb dans l'aile, la série Final Fantasy conserve encore une aura particulière et la confiance des joueurs, ce qui est quand même un atout énorme. Dés lors dans le constat de l'échec financier de Square Enix, je trouve qu'il aurait été tout de même assez judicieux de remettre en question le fait de laisser à l'heure actuelle aux seuls japonais le privilège d'acheter les derniers FF sur portable (FF zero et Bravely Default), c'est d'autant plus idiot que ce sont de bons opus mais à l'heure où j'écris ces lignes, aucun d'eux n'est encore disponible en Europe alors qu'ils sont disponible sur le territoire japonais depuis plus d'un an.

Les sorties internationales c'est désormais la norme, ça leur a apporté quoi de ne pas prévoir de sortie ? Ils se retrouve avec un FF Zero qui n'a même plus de console où sortir (vu que c'était un jeu PSP) et ce ne sont pas les faibles ventes de la Vita qui vont permettre au jeu de bien s'écouler (à la limite ça ferait vendre des ps vita, mais ça ne résoud pas le problème sans parler du fossé technologique entre les deux consoles). Seul solution pour eux désormais en faire un portage 3DS mais cela entraînerait des coûts de productions supplémentaires assez faramineux (rien à voir avec le coût d'une localisation), bref voilà un jeu qui risque de trainer encore longtemps dans leurs tiroirs.

Tiroirs qui doivent être bien remplis de dépenses inutiles puisque l'arlésienne FF Versus XIII n'est toujours pas sortis et là aussi nous allons bientôt pouvoir rire en voyant qu'il va se passer comme pour FF Zero à savoir un changement de console avant que ce projet voit le jour, dés lors ils n'auront d'autre choix que de reprogrammer le jeu pour l'adapter aux nouvelles consoles ou l'abandonner dans son coin de tiroir, fermer à clef et essayer de faire oublier ce fiasco.

Toujours pour parler de dépenses inutiles, comment oublier qu'ils ont développé un MMORPG pour rien (mais non, puisqu'on vous dit que les pertes c'est à cause de EIDOS !!), un MMORPG comme FF, c'est au bas mot 30 millions de dollars de budget, si on ajoute le coût de développement inutile jusque là de FF versus XIII (et quand un jeu est développé aussi longtemps chez Square, ça sent généralement le gouffre à pognon ==> FF XII), on a quand même déjà deux énormes raisons d'avoir de mauvais résultat.

Je passerais sur le portage foireux de FF7 sur PC que j'ai acheté sans jamais réussir à y jouer et que j'ai finalement désinstaller, dépité d'avoir lâché de l'argent pour un jeu qui ne se lance même pas. Ils ont peut être réglé le problème maintenant (j'en sais rien, j'ai jamais re dl leur jeu), mais merde, quand on sort un jeu, qu'on oblige à l'acheter en demat sur leur plateforme de chie et qu'on a pour récompense un jeu qui ne dépasse pas le launcher pour cause de finition à la truelle de leur système en ligne, ça laisse quand même une image un peu désastreuse de leur professionnalisme.

Et là j'aborde même pas encore l'orientation 150 % ados émotifs des derniers Final Fantasy, le game-design ultra dirigiste, et finalement l'échec à faire adhérer les joueurs à ce nouveau gameplay. Non parceque tout ça, c'est pas un problème, puisque de toute façon, le problème c'est EIDOS !! On se tue à vous le dire !!

----------------------------------

J'ai abordé sommairement le problème FF XIII et XIII-2 car je pense que ce n'est pas la principale cause des soucis financiers de Square Enix, je tiendrais en revanche à dire que cette trilogie est symptomatique d'un studio et d'une série qui s'est perdu en cours de route.

J'ai le souvenir d'un temps où chaque opus de Final Fantasy était un événement majeur de la vie de la console qui avait le privilège de l'accueillir, une époque où chaque opus était une invitation à la découverte d'un nouvel univers dans une machinerie bien rodée qui apportait des améliorations à chaque opus mais savait conserver l'essentiel pour ne pas renier ses origines et les attentes de ses fans.
J'ai acheté FF XIII et même FF XIII-2, mais franchement la nouvelle recette orienté très grand public ne me convainc pas, je ne retrouve pas le plaisir de jeu que j'avais sur les anciens opus et par dessus tout je fais une allergie à cette nouvelle tendance de décliner chaque univers en de multiple opus, on désespère de sortir enfin de cette trilogie et passer à autrechose. D'ailleurs le troisième opus annoncé n'a pour l'instant pas tellement convaincu ceux qui ont eu l'occasion de l'essayer, et même s'ils arrivent à proposer une variation intéressante, celui qui n'aura pas aimé l'esprit ou l'univers du treizième opus, n'aura toujours pas de raison d'acheter ce FF XIII-3.

D'ailleurs ce qui me fait toujours rigoler c'est de voir qu'ils étaient capable de sortir FF VII, VIII, IX et X en seulement 5 ans d'intervalle, là ou aujourd'hui ils faut attendre trois ans entre FF XIII et FF XIII-2 qui possèdent les même univers. Je veux bien que les coûts aient augmenté pour chaque production, mais y a peut être quand même beaucoup de temps et d'argent de gâché pour rien.

Là où ça me fait dire que cette société se prépare un avenir bien sombre, c'est que les dirigeants de Square Enix sont les même qui ont dirigé les échecs jrpg depuis dix ans et sont encore aujourd'hui incapable de reconnaître l'énorme responsabilité de leurs équipes dans la situation actuelle de l'entreprise, le licenciement dans les studios europpéens et la remise en cause de ces derniers quand ils sont pas fichus de sortir un rpg marquant depuis dix ans, c'est assez énorme, je vois rarement une telle hypocrisie et un tel manque de discernement dans le jeu vidéo.
arcalypse27/05/2013 à 17h32
Ma réflexion sur les récentes annonces de Square Enix :

1) Eidos bouc émissaire du groupe.

C'est quand même assez sidérant que des jeux comme Hitman ou le dernier Tomb Raider soient montrés ainsi du doigt dans les résultats désastreux de la société Square Enix, Je veux bien qu'ils aient coûté de l'argent à produire mais ils ont eu quand même de très bonnes ventes (3.5 millions d'unités vendus en seulement deux semaines pour le dernier Tomb Raider) alors quand il y a un succès critique et de bonnes ventes, je vois pas bien ce qu'on peut vouloir de plus.

J'ai entendu des chiffres de production complètement débiles qui mettrait ces productions à des coûts avoisinant les 100 millions de dollars par projet, déjà ça me semble juste grotesque étant donné que c'est le coût de développement du jeu vidéo le plus cher de l'histoire (pour le MMO Star Wars qui cumule licence coûteuse et genre particulièrement chère à produire).

Ou alors ils englobent le coût de rachat de Eidos dans les coûts de production et c'est là aussi grotesque. Après un excellent Deus Ex, Eidos a livré un bon Tomb Raider et un bon Hitman, quand le succès critique est là ainsi que les ventes, je vois pas bien ce qu'on pourrait attendre de plus et s'ils espéraient mieux au regard de leurs investissements, c'est qu'ils ont fait des investissements inconsidérés, mais franchement voir la seule boite qui fait encore de bons jeux chez Square Enix se faire tirer à boulet rouge quand tout le reste du groupe cumul jeux moyens et stratégie commerciale débile, moi ça me fait vraiment grincer des dents et je plains les développeurs d'EIdos qui ont si durement travaillé pour s'entendre dire qu'ils sont le principal motif de déception.

2) Localisation et stratégie du groupe

Je vois qu'ils disent vouloir tenir compte de l'avis des joueurs, dont acte, mais si l'avis des joueurs compte évidemment et aurait pu éviter le naufrage de FF XIV, je pense qu'il y a quand même d'autres problèmes plus graves, héritage d'une époque révolue et qui perdurent encore chez Square Enix, je veux bien sur parler du manque de considération pour le marché occidentale.

Le temps du jeu vidéo japonais maître du monde où le petit occidental attend fiévreusement que l'on daigne lui donner l'insigne honneur d'avoir le privilège de pouvoir jouer au dernier rpg deux aprés le japon et avec juste une version américaine, c'est terminé. C'est finit. Le jeu vidéo a désormais plusieurs points névralgiques de production et le monde n'attend plus que le japon se décide enfin à sortir ses jeux hors de ses frontières.

Même si elle a pris du plomb dans l'aile, la série Final Fantasy conserve encore une aura particulière et la confiance des joueurs, ce qui est quand même un atout énorme. Dés lors dans le constat de l'échec financier de Square Enix, je trouve qu'il aurait été tout de même assez judicieux de remettre en question le fait de laisser à l'heure actuelle aux seuls japonais le privilège d'acheter les derniers FF sur portable, c'est d'autant plus idiot que ce sont de bons opus mais à l'heure où j'écris ces lignes, aucun d'eux n'est encore disponible en Europe alors qu'ils sont disponible sur le territoire japonais depuis plus d'un an.

Les sorties internationales c'est désormais la norme, ça leur a apporté quoi de ne pas prévoir de sortie ? Ils se retrouve avec un FF Zero qui n'a même plus de console où sortir (vu que c'était un jeu PSP) et ce ne sont pas les faibles ventes de la Vita qui vont permettre au jeu de bien se vendre. Seul solution pour eux désormais, ils pourraient en faire un portage 3DS mais cela entrainerait des coûts de productions supplémentaires assez faramineux, bref voilà un jeu qui risque de trainer encore longtemps dans leurs tiroirs.

Tiroirs qui doivent être bien remplis de dépenses inutiles puisque l'arlésienne FF Versus XIII n'est toujours pas sortis et là aussi nous allons bientôt pouvoir rire en voyant qu'il va se passer comme pour FF Zero un changement de console avant que ce projet voit le jour, dés lors ils n'auront d'autre choix que de reprogrammer le jeu pour l'adapter aux nouvelles consoles ou l'abandonner dans son coin de tiroir, fermer à clef et essayer de faire oublier ce fiasco.

Toujours pour parler de dépenses inutiles, comment oublier qu'ils ont développé un MMORPG pour rien (mais non, puisqu'on vous dit que les pertes c'est à cause de EIDOS !!), un MMORPG comme FF, c'est au bas mot 30 millions de dollars de budget, si on ajoute le coût de développement inutile jusque là de FF versus XIII (et quand un jeu est développé aussi longtemps chez Square, ça sent généralement le gouffre à pognon ==> FF XII), on a quand même déjà deux énormes raisons d'avoir de mauvais résultat.

Je passerais sur le portage foireux de FF7 sur PC que j'ai acheté sans jamais réussir à y jouer et que j'ai finalement désinstaller, dépité d'avoir lâché de l'argent pour un jeu qui ne se lance même pas. Ils ont peut être réglé le problème maintenant (j'en sais rien, j'ai jamais re dl leur jeu), mais merde, quand on sort un jeu, qu'on doit l'acheter en demat sur leur plateforme de chie et qu'on a pour récompense un jeu qui ne dépasse pas le launcher pour cause de finition à la truelle de leur système de jeu en ligne, ça laisse quand même une image un peu désastreuse de son professionnalisme.

Et là j'aborde même pas encore l'orientation 150 % ado-emo des derniers Final Fantasy, le game-design dirigiste, la forme privilégiée au fond etc... Non parceque tout ça, c'est pas un problème, puisque de toute façon, le problème c'est EIDOS !! On se tue à vous le dire !!
cKei27/05/2013 à 15h43
http://www.jeuxvideo.com/news/2013/00065880-square-enix-change-de-politique.htm

De bien belles paroles. On attend les actes.
cKei30/04/2013 à 17h20
Et PAF, en attendant la news.
http://www.mcvuk.com/news/read/redundan ... pe/0114853
Blimmm12/04/2013 à 16h34
Bonjour à tous
Beh precisement si, ff13 ne repond plus à ce que l'on attend d'un final fantasy...
Ne pas pouvoir pousser une porte ou controler les endroit où l'on a envie d'aller .... ff 13 est un spectre. Effectivement lui donner un autre nom aurait pu etre cool.
Bon mais le debat n'avance plus des masses. Concretement, je ne leur en veut pas. Je n'identifie meme pas cette pagaille comme une erreur de parcour. Il y a suffisement de talent dans cette societe pour que je leur accorde toute ma curiosite. La seul chose qui me fait peur, c'est que j'attend aujourd'hui ff versus 13 comme j'ai pu attendre ff13... Je me voyais deja partir cherche une ps3 et le jeux... Ce jour n'est jamais arrive..
Esperons seulement que le prochain sera riche varie difficil et ennivrant.
a+
Kuja Ier12/04/2013 à 02h14
La définition de un est fondée, et de deux FFXIII tout comme FFXII sont au tour-par-tour.

Ça veut tout simplement dire qu'il faut attendre qu'une jauge se remplisse pour attaquer, ce qui est le cas de tous les FF à partir du IV (sauf FFX). FFXIII, ca reste de l'ATB.

EDIT :
Pour ce qui est du systeme de combat (desole pour les accents, je ne peux pas les ecrire pour le moment), je ne comprends pas toutes ces critiques sur le fait qu'on ne peut rien controler et qu'on ne fasse que des attaques automatiques tout le long du jeu, car c'est en partie faux : les paradigm shift remplacent en grande partie ces actions que l'on faisait avant, mais qui reviennent au final au meme. C'est-a-dire que meme si on fait moins de soin, vu le systeme de regain automatique de sante a la fin des combats, il faut en faire quand meme dans les combats plus ardus que la moyenne, et cela se passe par le changement de paradigm. Avant, on selectionnait la magie soin et on la lancait. Maintenant, on change le paradigm pour se mettre en situation "on se soigne", puis on rechange pour attaquer, ou lancer des alterations d'etat, etc.

C'est-a-dire qu'avant on selectionnait des attaques dans des menus, et tout etait a notre disposition (suivant les personnages dans l'equipe active). Maintenant, on choisit des jobs pour les personnages et on fait differentes associations pour avoir plusieurs paradigm shift, de sorte a avoir des attaques ciblees suivant le job choisi.

Pourquoi ? Parce que cela dessert la vitesse de combat et s'adapte aux nombreuses faiblesses des ennemis. Avant, peu d'ennemis avaient des faiblesses (et quand ils en avaient c'etait assez evident), mais ici, de nombreux ennemis en ont, suivant les elements ou encore suivant les alterations d'etat, et avant de scanner tu ne sais generalement pas quelles faiblesses ils ont.

On joue donc plus un role de manager que de joueur pour certains, mais etre manager dans un jeu, ca reste du JEU, ne vous en deplaise... Surtout qu'en fait, on est autant manager que joueur, car on peut changer les actions du leader a loisir, tout comme on peut changer les jobs (et donc les attaques) de toute l'equipe, a loisir la aussi...

Et surtout, il faudra m'expliquer en quoi faire un sort Soin, c'est jouer, mais faire un Paradigm Shift avec des soigneurs, ce n'est pas jouer...

Tu parlais de combat strategiques, mais je me rappelle justement que dans FFXIII, a la fin d'un couloir optionnel se trouve un monstre que l'on ne peut normalement pas tuer pour le moment. J'ai fait un peu de level-up et je me suis prepare via le bon equipement, les bons personnages, les bons sorts de protection a lancer au bon moment, etc. 20-30 minutes de combat acharne plus tard, j'avais battu le boss et pris le tresor derriere. Ce combat m'a rappelle les mecaniques et strategies auxquelles j'avais du reflechir pour battre Les Big Dragon de FFIX au CD1, ou encore Gaia de FFIX, ou autre. Bien sur, tous ces combats sont differents, mais la bonne impression laissee de monter une strategie pour battre des adversaires coriaces pour notre niveau reste la meme.

Bizarre, dans un jeu que tu dis sans strategie ni surprise ni rien du tout...

Vous pouvez parler autant que vous voulez de croissant, de pain au chocolat, de baguette de ce que vous voulez, mais reconnaissez quand meme que FFXIII n'a pas change fondamentalement la recette de la serie niveau gameplay.


Quant au scenario, je ne l'ai pas trouve lineaire dans le sens ou tout comme FFX-2 avec l'affaire du Crimson Squad, FFXIII avec le coup des 13 jours laisse en suspens de nombreuses informations disseminees intelligemment tout au long du jeu. Du coup, on a la double interrogation de ne pas savoir d'ou l'on vient ni ou l'on va jusqu'a la fin du jeu, ce qui laisse un certain suspens quand meme. Que s'est-il passe ? Que va-t-il se passer ? Le genre de questions que l'on se pose tout le long de l'aventure, et qui montre bien que le scenario nous implique bel et bien.
Seven12/04/2013 à 00h26
Kuja Ier a écrit :
C'est le genre de petite coupure qui se passe quand on change de génération de console, car les FF changent d'orientation en partie, mais le but reste STRICTEMENT le même : raconter une belle histoire dans un univers qui nous fait autant rêver que voyager, le tout en avançant via des combats en tour-par-tour. Dire de FFXIII par exemple que c'est un bon jeu mais un mauvais FF est une critique non-fondée car les seuls fondamentaux des FF sont la définition que je viens d'énoncer,


Avant d'imposer une définition comme étant la seule et l'unique, encore faut-il qu'elle soit 100% fondée. Qui plus est, si les combats au tour par tour sont une caractéristique des bons FF et que FF XIII en est dépourvu, tu contredis toi-même ta définition.

Arkann a écrit :
En effet, le jeu n'a été développé, d'après moi, que pour répondre aux critiques virulentes envers le XIII: histoire alambiquée (qui ne l'est en fait pas du tout, y a juste des zones d'ombres qui laissent place à l'imagination),


A bien y réfléchir, il y a constamment un manque d'argumentation derrière le scénario. Que ce soit du bon ou du mauvais côté, tout le monde se contente de dire, que la narration est alambiquée etc... Mais sans jamais réellement apporter d'arguments réels derrière.
Personnellement mon constat est simple. Le scénar et la narration souffrent de la linéarité du jeu. Là où les anciens FF permettaient d'approfondir la background via certaines quêtes annexes ou l'exploration ( Le manoir de niebelheim dans FF VII par exemple, ou la quête du village Shumi dans FF VIII. ), la linéarité nuit ici au background et au développement de l'histoire ( en la compressant selon la durée du titre. ) et donc contraint le scénariste à casé l'intégralité de son scénario en X temps et en un schéma donné.
De ce fait, on se retrouve avec un wiki qui tente tant bien que mal d'éclairer les zones d'ombres et d'aider à la compréhension du scénario.

Kuja Ier a écrit :

Pour ce qui est du système de combat, je suis désolé, mais dans la plupart des FF, on fait majoritairement attaquer + soin... Quelques monstres ont des faiblesses, et on les exploite si on les connaît. Là, de nombreux ennemis ont des faiblesses, donc il faut d'abord les scanner, et l'attaque automatique arrange du coup le choix des attaques en conséquence ! Vu que la plupart des ennemis ont des faiblesses, je ne me vois pas retenir les faiblesses de chaque ennemi... Je trouve le principe tout bonnement génial. Le fait de se soigner automatiquement après chaque combat aussi, tout comme le fait qu'il n'y ait plus de "vrai" Game Over.


Inutile que je réexplique mes grefs envers le système de combat de FF XIII, mais c'est justement le problème que j'ai avec ce jeu.
Quitte à choisir, je préfère avoir le choix de faire attaquer + soin plutôt qu'on me l'impose.
Je préfère faire l'action attaquer+soin plutôt que d'être passif devant une action automatique de l'ordinateur. Auquel cas je prendrai un film, ou alors un jeu qui se définit dans la catégorie histoire interactive comme heavy rain.
Quant à dire que dans la majorité des FF on fait attaquer+soin, c'est négliger les boss monstrueux et les monstres costauds des anciens FF ( Le souvenir du xylomid dans FF VIII me hantera à jamais. ) qui nécessitaient
une réelle stratégie d'approche et de gestion du combat.
Et c'est aussi négliger que même face au plus puissant boss de FF XIII, nos actions vont se résumer à changer de paradigmes et lancer la commande auto-attaque, réduisant ainsi le plaisir à la préparation du combat et amenuisant le plaisir de sa gestion.
Pour moi, le problème de FF XIII, ce n'est pas de simplifier la vie du joueur, c'est de lui imposer cette simplification jusque dans les racines même du gameplay.
Pour ma part ( et Je parle seulement en mon nom. ) Ce n'est pas ce que j'attends d'un FF.
De ce point de vue là, quitte à verser dans le dynamisme, j'ai préféré le gameplay de Ni no kuni qui, à défaut d'avoir une I.A potable, ne laisse pas le joueur spectateur.

En somme, FF XIII n'est peut-être pas un mauvais jeu en soi, mais comme l'a souligné Patman, quand je demande du croissant,je demande du croissant, pas une baguette de pain.

Bon, pour en revenir au sujet, je pense que les errances de square sont surtout dû à des choix marketting douteux telle que faire de FFXIII, le volet le plus controversé de la série, une triologie, et repousser FF versus XIII qui aurait pu rattraper la donne.
Je songe également au désintéressement de square pour le marché occidental alors que des titres comme type 0 aurait été prometteur.
Et je ne parle pas des remakes sans fin et parfois sans valeur ajouté qui ont fleuri sur presque toutes les consoles.
Patman11/04/2013 à 20h05
Arkann a écrit : Patman, je comprends ton approche et ta comparaison avec la cuisine, mais je trouve qu'elle n'est pas vraiment adaptée au cas FFXIII ; certes, je n'étais pas dans les studios quand le jeu était réalisé, mais l'impression générale qui ressort et qui a été il me semble plusieurs fois exprimée par les équipes de Square, c'est que le développement de cet épisode a été pour le moins chaotique. Du coup, les « défauts » (ça dépend de qui les considère comme tels évidemment) principaux, comme l'absence de quêtes annexes et le tutoriel qui dure 75% du jeu, ne sont pas je pense des innovations voulues ou un changement de direction mais un manque de je sais pas trop quoi... de talent, de temps, de moyens, d'optimisation ? En revanche, le nouveau système de combat plus dynamique, les ennemis visibles et évitables, le game over non pénalisant, ça, c'est ce que je voulais dire par innovation. Est-ce pour autant comparable à changer la pâte du croissant pour la transformer en tout autre chose ? Je trouve pas. Le concept des combats dans FF reste le même, et comme l'a dit Kuja, il est même diablement plus efficace, de par l'exploitation des faiblesses ennemis devenue indispensable, la réelle utilité des altérations d'état (que je n'utilise jamais d'habitude). C'est juste une évolution nécessaire, même si des défauts subsistent, comme les alliés non contrôlable, la mort du leader qui provoque la fin du combat,... si le prochain FF contenait des tonnes de quêtes annexes et permettait une exploration plus libre, mais gardait le gameplay de FFXIII, tu le considérerait comme un FF ou pas, juste par curiosité ?

FFX avait aussi le symptôme ligne droite pas de quêtes annexes (sauf à la toute fin) mais comme j' aimais bien le systeme de combat j' ai pris mon mal en patience. Celui du XIII par contre ne m' a pas franchement convaincu, j' ai l' impression d' avoir changé de série. Inutile d' expliquer une énième fois les raisons cette impression, l' appréciation de l' importance de tel ou tel détail est par essence subjective.

Je n' ai pas acheté XIII-2, je pense que ça répond à ta question. J' ai essayé la démo, allant même jusqu' à buter le gros machin sans appuyer sur l' interrupteur, mais ça ne m' a pas embalé.

Vrai FF, faux FF, suffit d' être né en France pour être Français, suffit qu' il y ait FF et un numéro sur la boite pour être un FF. Disons plutôt que c' est pas ce que j' attends d' un FF. Bravely Default par contre, pour ce que j' en ai vu, il a tout ce que j' attends d' un FF.
Near-n11/04/2013 à 18h37
Je pense que dire que la série est "morte", comme le disent certains, et qu'elle ne vaut plus rien est peut exagéré.

Je veux dire, FF XIII, on connait tous ses défauts, on les a cité plein de fois. Mais voir des gens le qualifier comme "une infâme daube", je trouve que c'est y aller un peu fort (à mes yeux).
Bon, je vais peut être prendre un exemple un peu extrême, mais un jeu vraiment mauvais, pour moi, c'est ce qu'on voit dans des vidéos du Joueur du Grenier : des jeux moches, injouables, ennuyeux, avec des sons minables, des bugs, un level design handicapant...etc, enfin, des jeux où t'as vraiment du mal à y prendre du plaisir.
FF XIII, y a quand même des points où on peut pas dire que c'est "mauvais" : dans les graphismes, dans la direction artistique, dans sa jouabilité ou même l'OST.
Le système de combat est parfois dit mauvais, mais y a quand même un bon paquet de personnes qui considèrent que c'est LE point positif du jeu : un système assez simple, dynamique..etc. Bon, il fait peut être jeu pour casu avec l'auto-attaque, mais ça, la casualisation, c'est un point qui concerne presque tout les jeux en général aujourd'hui. Mais bon, perso, je me vois mal juger la casualisation d'un jeu alors que j'ai découvert les jeux vidéos avec la génération PS1, qui était déjà considéré comme une génération de casu par des plus anciens.
Pour le scénar, c'est pareil, il est parfois considéré comme merdique, mais d'autres le trouve juste génial, une des plus grandes qualités du titre. Bon, après c'est une question de point de vue, mais si certains arrivent à prendre du plaisir, il doit pas être si mauvais que ça. En tout cas, le scénar est pas aussi minable que dans les films qu'on trouve dans l'émission de Nanarland sur Allociné (bon, je prends peut être encore des extrêmes aussi).
Quant aux persos, bon, c'est pareil, un coup on va voir des gens les adorer, un coup d'autres qui vont les détester, mais ce qui m'intrigue en ce moment, et ça touche pas que les FF actuels, c'est que j'ai l'impression (c'est une impression hein) que les occidentaux (ou alors, c'est juste comme ça sur les forums français) commencent à avoir un gros problème avec tout ce qui est "japonais". Je veux dire, quand je vois un manga ou anime, je m'attends toujours à retrouver certains codes : des traits de caractères chez les persos ou encore de la niaiserie dans les dialogues (qui n'a jamais regardé un truc japonais sans qu'on nous parle du pouvoir de l'amitié ou d'autres conneries dans le même style ?). Mais ces cotés, j'ai l'impression que les gens les apprécient plus. Par exemple, les filles kawaï, ça existe depuis un moment dans tout les trucs japonais (même dans FF : avec Selphie, ou même un peu Eïko), mais ces derniers temps, dés qu'il y en a une, elle se fait claché bien violemment, et Vanille, c'est surement la fille kawaï qui s'est fait le plus lynché par les gens, à ma connaissance.
M'enfn bref, FF XIII, je veux bien croire qu'il soit considéré comme moyen, et ça me choque pas du tout de voir des gens dire qu'il est loin d'être le meilleur de la série, mais je commence à trouver ça un peu extrême que les gens l'associent à une immonde daube insupportable rien qu'à la vue.

Pour ce qui est de la série en général, y a quand même des bons jeux qui sortent : les Dissidia sont considérés comme un des jeux à avoir absolument sur PSP, Theathrymn est excellent apparemment, Crisis Core a été apprécié (d'après ce que j'ai vu), Type-0 est énorme selon ceux qui ont eut la chance d'y jouer, et pour moi, FF XIII-2 est quand vraiment agréable à jouer (il va pas tout chambouler, mais il est bien sympa... bon, je vois que certains partagent pas ce point de vue, mais c'est comme le XIII, je pense pas qu'il soit daubesque).
Pour une série considérée comme morte... il y a quand même pire j'ai l'impression, non ?
Arkann11/04/2013 à 18h13
Patman, je comprends ton approche et ta comparaison avec la cuisine, mais je trouve qu'elle n'est pas vraiment adaptée au cas FFXIII ; certes, je n'étais pas dans les studios quand le jeu était réalisé, mais l'impression générale qui ressort et qui a été il me semble plusieurs fois exprimée par les équipes de Square, c'est que le développement de cet épisode a été pour le moins chaotique. Du coup, les « défauts » (ça dépend de qui les considère comme tels évidemment) principaux, comme l'absence de quêtes annexes et le tutoriel qui dure 75% du jeu, ne sont pas je pense des innovations voulues ou un changement de direction mais un manque de je sais pas trop quoi... de talent, de temps, de moyens, d'optimisation ? En revanche, le nouveau système de combat plus dynamique, les ennemis visibles et évitables, le game over non pénalisant, ça, c'est ce que je voulais dire par innovation. Est-ce pour autant comparable à changer la pâte du croissant pour la transformer en tout autre chose ? Je trouve pas. Le concept des combats dans FF reste le même, et comme l'a dit Kuja, il est même diablement plus efficace, de par l'exploitation des faiblesses ennemis devenue indispensable, la réelle utilité des altérations d'état (que je n'utilise jamais d'habitude). C'est juste une évolution nécessaire, même si des défauts subsistent, comme les alliés non contrôlable, la mort du leader qui provoque la fin du combat,... si le prochain FF contenait des tonnes de quêtes annexes et permettait une exploration plus libre, mais gardait le gameplay de FFXIII, tu le considérerait comme un FF ou pas, juste par curiosité ?

Je pense que tu m'a bien compris, je ne veux pas que Square transforme la série FF en un truc incomparable comme un jeu d'aventure ou de plate-forme, juste qu'ils osent de temps en temps rafraîchir certaines mécaniques tout en gardant l'essentiel bien résumé par Kuja.

ValfanHeart, c'est bien de penser aux chiffres de vente, et si pour toi les bénéfices d'une société sont plus importants que la qualité de ses produits, y a un problème quelque part. Ok, si Square fait plus de thunes, il fera plus de jeux non plus. C'est une raison d'adopter une attitude ultra-conservatrice ? Tout ce que j'entends, c'est des joueurs hurler comme des vierges effarouchées au moindre changement (90% du temps sur des détails), mais ceux qui se lassent d'un gameplay moribond toujours le même, eux, on les entend beaucoup moins. Pourtant eux aussi, ils contribuent aux baisses des ventes de jeux. Personnellement, j'adore la série Pokémon, mais faut pas pousser, après la gen Rubis / Saphir, j'ai décroché. Dépenser de l'argent pour un truc sans innovation que j'ai déjà, c'est pas ma tasse de thé.

Pour ta comparaison avec Resident Evil : là oui, la série à clairement changé de direction, faut être aveugle pour continuer à le nier, ou alors être responsable marketing chez Capcom. Mais franchement, comparer leur virage à 180° aux changements de la série FF... t'es vraiment sérieux ?

Poster un commentaire - Voir les commentaires plus anciens

Flux RSS Valid XHTML 1.0 Hit-Parade des sites francophones