En ce 20 mars, Final Fantasy entre dans une nouvelle ère
Final Fantasy XV (Versus XIII)>le 20/03/2015 à 0h25 par Skypirate
Nous sommes le 20 mars. Nous attendons ce jour depuis le dernier Tokyo Game Show. Alors que nous étions de passage à Tokyo pour approcher ce salon de plus près, Square Enix dévoilait le premier trailer de Final Fantasy Type-0 HD après une timide apparition à l'E3, et annonçait en même temps une démo pour le très attendu Final Fantasy XV. Incontestablement, il y a eu un avant et un après TGS 2014. Si les puristes ont dû, bon gré mal gré, faire le deuil de Tetsuya Nomura, officiellement évincé pour mieux se concentrer sur Kingdom Hearts 3, les autres savourent depuis une nouvelle manière de communiquer.



Terminés les longs silences et les incertitudes. Finis les longues traversées du désert, et les line-up décevants. Hajime Tabata incarne désormais très largement Square Enix sur la scène médiatique. Certes, ses premières apparitions se sont avérées parfois maladroites, et certains de ses propos ont dû être clarifiés, mais il a joué la carte de la proximité ! En sept petits mois, de nombreux lives ont été tenus, et Tabata-san a su recréer du lien entre les fans et l'éditeur. Ce n'était pas une mince affaire après ces rendez-vous manqués. Bien plus accessible que certains de ses pairs, notre homme s'est livré à une véritable introspection sur l'état du J-RPG, et de l'industrie japonaise en général. Hajime Tabata ne se revendique pas comme un fan invétéré, ou comme un connaisseur absolu de la licence et de ses codes, mais il cherche le meilleur compromis entre l'héritage de la série, et un propos plus moderne. Offrir une narration plus motivante, proposer des enjeux plus matures, et bousculer parfois les joueurs avec une imagerie osée. Type-0 HD illustre à merveille cette ambition, et ce n'est pas un hasard, ou une simple pirouette marketing, si Square Enix nous répète depuis des mois que nous avons à faire à "un nouveau genre de Final Fantasy".



Le contraste est perceptible aussi bien sur le fond que sur la forme. Les affrontements en temps réel, dynamiques et éprouvants contre certains boss, nous font entrer dans une nouvelle ère. Ce n'est pas par hasard si Type-0 HD et Final Fantasy XV sont abordés ensemble depuis septembre. Évidemment, l'Episode Duscae aidera significativement les ventes de cette remasterisation, mais c'est aussi une manière intéressante de préparer les joueurs au nouveau visage de la série. Si Final Fantasy XII avait déjà en son temps supprimé la sacro-sainte arène de combat, FF XV va plus loin qu'aucun autre opus, et transforme profondément la série. L'immédiateté de l'action est promesse de sensations grisantes et inédites.



L'Episode Duscae sera un moyen pour Square Enix d'apprécier les retours du public, après huit années de promesses et d'incertitudes. En supprimant délibérément la voiture de cette version d'essai, Square Enix invite les joueurs à éprouver cet open-world, à profiter des interactions savoureuses entre Noctis et ses amis, et à expérimenter le système de combat. Bien qu'amputé de nombreuses fonctionnalités (compétences très limitées, magie absente, coopération réduite à peau de chagrin), il permet de saisir l'ambition des créateurs, et de faire patienter les fans. A l'évidence, les joueurs devront se faire à l'idée que Final Fantasy XV a besoin de plus de temps, mais le projet n'a jamais semblé aussi concret.



Profitons à présent du plaisir de pouvoir explorer Orience de fond en comble, savourons la joie de pouvoir gambader sur les plaines de Duscae, et restons attentifs aux prochaines annonces, car le meilleur est à venir !


Bookmark and Share


Flux RSS Valid XHTML 1.0