Bilan 2014 : Un premier semestre laborieux
Square-Enix>le 29/12/2014 à 16h37 par Skypirate
Alors que les fans n'ont d'yeux que pour 2015, et ses promesses vidéoludiques définitivement next-gen, l'heure est aux bilans. Au bilan d'une année 2014 laborieuse, et d'un Square Enix aux facettes aussi audacieuses qu’imprévisibles. L'éditeur a fait les yeux doux à son public lors du deuxième semestre, mais s'est aussi attiré les foudres de fans impatients et un peu las. L'éditeur a timidement investi le marché de la next-gen, et a essuyé plusieurs revers en milieu d'année. Le Tokyo Game Show 2014 a pourtant complètement redistribué les cartes, et les réactions enflammées des dernières semaines témoignent d'un vrai regain d’intérêt pour les prochaines itérations de l'éditeur japonais...

Les premières semaines de l'année 2014 ont évidemment été marquées par le lancement de Lightning Returns. Une ère interminable, entamée en 2006, et qui termine sa course le souffle haletant, et par le biais d'une communication un brin maladroite. Trop didactiques, ou trop obsédées par la personnalisation de Lightning, les bande-annonces se succèdent et génèrent parfois de l'agacement. Le titre se révèle pourtant audacieux, et captive bien des joueurs. Très exigeant, et novateur, le jeu dessine en fait le futur de la série, et expérimente des zones bien plus ouvertes, et une gestion intelligente du temps qui passe. Lightning Returns aurait mérité un développement plus long, et un budget plus conséquent afin d'exprimer son plein potentiel, mais Lightning tire sa révérence avec les honneurs.

Bilan 2014 : Un premier semestre laborieux


Alors que Lightning Returns occupe encore tout notre temps, les versions HD de Final Fantasy X et X-2 débarquent en occident. Le lifting HD est remarquable, et les joueurs retrouvent Spira avec un plaisir nos dissimulé. Le souvenir de quêtes annexes frustrantes ressurgit sur la toile (la plaine foudroyée, la course de Chocobos...), mais les fans retrouvent surtout un titre particulièrement bien écrit, et une histoire touchante. Les plus acharnés décrochent leur trophée de Platine au prix de longues heures de jeu, et le poids des années ne semble pas avoir écorné l'amour du public pour Tidus et Yuna. Derrière le succès critique et commercial de FF X/X-2 HD Remaster se pose la question de la politique menée par Square Enix. Faut-il prioriser les nouveaux projets, poursuivre la remasterisation de certains titres à succès, ou bien complètement revisiter les jeux les plus appréciés ?

Bilan 2014 : Un premier semestre laborieux


Signalons au passage que le travail de remasterisation impacte peu l'organisation de Square Enix et de ses équipes puisque ces projets (qu'il s'agisse de FF X/X-2 Remaster ou bien encore de Type-0 HD) sont externalisés et confiés à des équipes spécialisées dans le lissage HD. SQEX surveille évidemment de très près le contenu modifié ou recréé, mais cela n'impacte pas ses effectifs, et les budgets alloués restent modestes. La question du remake est quant à elle plus complexe tant elle implique l'éditeur....

Fermons cette parenthèse et intéressons-nous aux quelques semaines qui ont précédé l'été, sans doute les plus douloureuses. Très prolifique, Square Enix publie trois titres majeurs de son catalogue avec Drakengard 3, Thief, et Murdered. Nous attendions Drakengard 3 de pied ferme, et nous réjouissions de retrouver cette licence abandonnée depuis trop longtemps. L'attente a été partiellement compensée par le formidable et inoubliable Nier, mais nous nous languissions de retrouver ces joutes à dos de dragon, et la déception n'en fut que plus amère. Le récit se laisse suivre sans déplaisir, mais demeure confus, et l’on reste finalement détaché des folles exactions de Zéro. Si l’on ressent en filigrane le plaisir des développeurs, on constate aussi des ambitions étriquées dans un budget exsangue. On se demande alors pourquoi Square Enix a souhaité exhumer cette licence dans ces conditions. En effet, les tares techniques ternissent complètement le plaisir de jeu, et relèvent parfois de l'inacceptable.

Bilan 2014 : Un premier semestre laborieux


Thief et Murdered réalisent également des contre-performances critiques, et essuient tous deux des revers commerciaux (Murdered est un peu plus épargné, mais sans ferveur). Thief rate en conséquence son grand retour, et compromet pour longtemps son avenir, et Murdered entraîne avec lui une vague de licenciements. Après les succès de Tomb Raider, Deus Ex, ou bien Hitman, SQEX espérait consolider son catalogue avec des licences fortes et appréciées, mais l'exercice est finalement plus compliqué qu'espéré. C'est une très mauvaise nouvelle, car cela encourage peu la prise de risque...

Bilan 2014 : Un premier semestre laborieux


A chaque fois que l'E3 approche, la toile est en ébullition, et les insiders promettent monts et merveilles à qui voudra bien apporter du crédit à leurs prédictions. Après nous avoir bluffés en 2013, SQEX était attendu au tournant. Le line-up est annoncé tardivement, et l'on sent l'éditeur sur la réserve. Shinji Hashimoto est finalement interrogé juste avant le salon par Famitsu et déçoit les espérances : Final Fantasy XV ne se montrera pas à Los Angeles, mais plus tard dans l'année. SQEX fera pourtant deux annonces d'envergure, mais abimées par des maladresses dans la communication.

    Final Fantasy Type-0 est finalement annoncé en occident, sur PS4 et Xbox One. Celui que le monde entier réclamait arrive enfin jusqu'à nous, mais SQEX préfère diffuser un teaser de l'épisode mobile, Agito. L'annonce aurait été magnifique en pleine conférence Sony ou Microsoft, mais SQEX a complètement raté le coche.... Il faudra se contenter d'une annonce publiée rapidement sur les sites de Sony pour apprendre la nouvelle. Pour l'anecdote, Sony annonçait d'abord le titre sur PSVita avant que SQEX ne doive rectifier l'information...

    Bilan 2014 : Un premier semestre laborieux


    Rise of the Tomb Raider est quant à lui annoncé chez Microsoft, et en exclusivité sur Xbox One. Une exclusivité mal vécue par les fans, et qui est avancée pour première fois lors de la GamesCom, mais aussi par Sony qui n'était visiblement pas au courant de la chose. SQEX tente d'apaiser la situation en affirmant que l'exclusivité n'est pas forcément définitive. La véritable question est de savoir si Microsoft est impliqué, ou non, dans le développement, et enfin connaître le fin mot sur cette exclusivité temporaire ou définitive.

Bilan 2014 : Un premier semestre laborieux


Le premier semestre 2014 est donc marqué par la publication de nombreux titres sur notre territoire, mais aussi émaillé par une communication maladroite, et surtout trop aride. Seul Naoki Yoshida, en pleine promotion de Final Fantasy XIV, semble véritablement incarner Square Enix. Le lancement réussi de la version PS4 en début d'année, et l’intérêt croissant des joueurs pour ce MMORPG l'incite à communiquer toujours plus régulièrement. Sa suractivité met en lumière le silence d'autres grands noms de la société comme Tetsuya Nomura, ou Hajime Tabata, mais les choses vont, heureusement, prendre un autre tournant au second semestre...


Bookmark and Share


4 commentaires
Poster un commentaire - Poster votre propre news

Kuja Ier03/01/2015 à 17h06
Crystal Dynamics a répété un nombre incalculable de fois que le contrat avait une durée, et que Microsoft n'est pas impliqué dans le développement, mais dans le marketing du jeu.

Il sortira sur PS4 six mois ou un an plus tard...
Femto30/12/2014 à 17h30
D'accord, je comprends mieux maintenant. Désolé si j'ai étais un peu incisif dans mes propos, c'est que ce jeu me tiens beaucoup à coeur et comme j'aime ce site je me posé pas mal de questions. Merci de m'avoir lu et répondu ;)
Skypirate30/12/2014 à 16h43
Mihawk a écrit : Je vous suis depuis pas mal d'années maintenant, mais depuis quelques mois vous commencez à me décevoir FFdream.

Alors certes vous faites du très bon travail d'information mais qui, hélas, est incomplet. Pourquoi, bon sang de bonsoir, ne relayez vous pas les news sur FF14 ? Oui, vous savez le FF qui a permis a SE d'avoir enfin un bilan plus que confortable afin de leurs permettre de continuer à faire des jeux. C'est pas rien, nous sommes d'accord ? Non seulement vous faites pratiquement comme si ce jeu n'existe pas, mais en plus vous pondez un torchon en parlant d'un pay to win qui n'existe purement et simplement pas. Vous vous êtes jetée sur cette fausse rumeur au lieu de traiter des lettres live du producteur, la plupart étaient conséquente y'avait quand même de quoi faire ! Et la, quand je lis cette article, vous continuez en parlant vite fait bien fait de final 14... A la toute fin. On a bien compris que vous n'aimiez pas trop ce jeu, mais j'trouve ça limite scandaleux la façon dont vous le boycoté. Voila, j'vais pas m'faire des amis en poussant ce coup de gueule mais ça vient du coeur.


Bonjour Mihawk,
La question du cas FF XIV est pertinente, et je tiens tout de même à rectifier une vérité. Le billet concernant le "pay to win" est celui d'un membre du forum qui s'est exprimé en son seul nom.
L'actualité FF XIV n'est effectivement pas traitée sur le site, ou très peu, parce que nous n'avons pas de véritable fan du jeu dans l'équipe actuellement. Nous pourrions alors paraphraser les copains de la communauté, ou les communiqués de presse, mais quel est l’intérêt ? Sur le plan éditorial, je préfère ne pas en parler, et attendre qu'un vrai fan rejoigne nos rangs.
Malgré tout, et parce que nous savons que FF XIV compte de nombreux fans, nous proposons régulièrement des interviews de Naoki Yoshida, et dont les questions sont imaginées par les vrais fans du jeu, et avons réalisé un reportage exclusif à l'Eorzéa Café de Tokyo en septembre. Alors oui, FF XIV mériterait plus de place sur le site, mais nous attendons seulement qu'un fan se propose. Tu sais tout !
Mihawk30/12/2014 à 15h56
Je vous suis depuis pas mal d'années maintenant, mais depuis quelques mois vous commencez à me décevoir FFdream.

Alors certes vous faites du très bon travail d'information mais qui, hélas, est incomplet. Pourquoi, bon sang de bonsoir, ne relayez vous pas les news sur FF14 ? Oui, vous savez le FF qui a permis a SE d'avoir enfin un bilan plus que confortable afin de leurs permettre de continuer à faire des jeux. C'est pas rien, nous sommes d'accord ? Non seulement vous faites pratiquement comme si ce jeu n'existe pas, mais en plus vous pondez un torchon en parlant d'un pay to win qui n'existe purement et simplement pas. Vous vous êtes jetée sur cette fausse rumeur au lieu de traiter des lettres live du producteur, la plupart étaient conséquente y'avait quand même de quoi faire ! Et la, quand je lis cette article, vous continuez en parlant vite fait bien fait de final 14... A la toute fin. On a bien compris que vous n'aimiez pas trop ce jeu, mais j'trouve ça limite scandaleux la façon dont vous le boycoté. Voila, j'vais pas m'faire des amis en poussant ce coup de gueule mais ça vient du coeur.

Poster un commentaire - Voir les commentaires plus anciens

Flux RSS Valid XHTML 1.0