Julien Merceron revient sur sa carrière chez Square Enix
Divers>le 22/12/2015 à 22h40 par Skypirate


Julien Merceron, directeur des technologies, était à l'honneur ce soir dans une Masterclass exceptionnelle de presque trois heures. D'Ubisoft à Eidos, de Square Enix à Konami, Julien s'est illustré sur de nombreuses technologies et a dirigé des équipes d'envergure. Véritable pierre angulaire de grands blockbusters, il a permis d'allier l'ambition des créatifs aux technologies utilisées.

Toujours curieux de comprendre et de relever les défis rencontrés par les autres studios, c'est justement l’intérêt d'Eidos pour son travail qui l'a poussé à quitter Ubisoft après de longs mois de doutes. Après avoir aidé les équipes d'IO Interactive et de Crystal Dynamics, le rachat d'Eidos par Square Enix fait office d’accélérateur de carrière. Il est convié à Tokyo pour présenter son travail, et il s'exécute durant près de six heures ! Wada-san le remarque et décide de le présenter aux équipes japonaises afin de dresser un état des lieux de la situation.



Quand Julien est arrivé dans les bureaux tokyoïtes de SQEX, il y a trouvé des développeurs souvent minés par les difficultés rencontrées, et incapables d'apprécier à leur juste valeur les défis déjà relevés. Le développement de Final Fantasy XIII-2 touchait à son terme, Final Fantasy XIV était en difficulté, et le projet Versus XIII était en pleine mutation. Ses ambitions grandissaient de jour en jour, lorgnant de plus en plus vers l'open-world, mais le titre était ralenti à cause de technologies non adaptées. C'est dans ce contexte que SQEX a commencé à travailler sur le Luminous Engine, aidé par d'anciens développeurs de chez Sega.



Julien pense qu'on ne peut pas partager une technologie avant d'avoir réalisé un jeu avec. Il faut l'éprouver avant de pouvoir la partager ou bien le moteur devient un danger perpétuel. Il a donc conseillé à SQEX de l'exploiter exclusivement sur Final Fantasy XV avant de réfléchir à d'autres utilisations. Cela explique notamment le volte-face de l'éditeur à propos de Kingdom Hearts 3 qui tournera finalement sous l'Unreal Engine 4.



Il a également livré quelques anecdotes autour de la création du trailer d'Agnis Philosophy. Sa gestation s'est achevée la veille de sa diffusion, et les équipes ont dû exploiter toutes les pistes pour optimiser le rendu et les ressources utilisées. Il salue le travail des artistes dont les assets remarquables ont participé au succès de la présentation. Il a même un mot pour le remake Final Fantasy VII qu'il attend impatiemment en tant que joueur même s'il l'imagine comme "un moment difficile et à double-tranchant pour les fans".



Autre anecdote savoureuse, Wada-san l'a convié avec Hideo Kojima à un dîner pour célébrer la "passation" suite à son départ chez Konami. Un moment émouvant et inoubliable ! Julien Merceron nous en offre un joli souvenir photographique.



Bookmark and Share


Flux RSS Valid XHTML 1.0 Hit-Parade des sites francophones