Test de Theatrhythm Final Fantasy Curtain Call

Logo Curtain Call.jpg


Genre : Jeu de rythme musical
Éditeur : Square Enix
Développeur : Indies 0
Console : Nintendo 3DS
Sortie française : 19 septembre 2014



Il y a un peu plus de deux ans, les joueurs français découvraient Theatrhythm Final Fantasy, un jeu de rythme musical aux pistes entêtantes, et au gameplay finement rodé. Impossible de résister à un titre aussi bien calibré pour nos oreilles, et qui occupera des heures durant les plus mélomanes d'entre nous. C'est donc très logiquement que Square Enix offre à la 3DS un nouvel épisode, avec la promesse d'un contenu autrement plus généreux, et d'un concept arrivé à maturité.

Skypirate


Les promesses affichées sur le papier semblent tenues dès les premières minutes de jeu. On consulte énergiquement la liste des pistes proposées nativement, et l'on débloque à grande vitesse de nouveaux morceaux. Avec plus de 200 pistes intégrées à sa cartouche, Curtain Call corrige la plus grande tare de son aîné et son contenu plutôt rachitique. L'ensemble des épisodes canoniques répondent évidemment à l'appel, tout comme les épisodes spin-off en très grande forme. D'Advent Children à Dissidia Final Fantasy, sans oublier le récent Lightning Returns ou Type-0, les fans trouveront nécessairement leur bonheur. Les parties s'enchaînent, et l'on enrôle vite de nouveaux protagonistes historiques, et l'on forme sa dream team. Au fond, la formule n'a pas beaucoup changé - et l'on ne s'en plaindra pas -, on associe à chacun des membres de son équipe de nouvelles compétences, et quelques items pour nous tirer des mauvais pas. Au total, le titre propose plus de 60 têtes connues, et de très nombreuses combinaisons pour former le meilleur quator.

FFTRCC (3).jpg


Curtain Call conserve malgré tout quelques signes de paresse puisque le titre est toujours intégralement proposé en anglais, cela ne pose pas de vrai problème de compréhension, mais pourra gêner les plus jeunes au moment de sélectionner les meilleures habiletés. Du reste, le gameplay est toujours aussi efficace, et la prise main très intuitive. Trois modes de difficulté sont d'ailleurs proposés, du parcours de santé avec le Basic Score, le plus exigeant mode Expert Score, jusqu'au véritable supplice pour vos doigts avec l'Ultimate Score. Curtain Call est addictif puisque l'on progresse très vite, les réflexes s'aiguisent d'heure en heure, et l'excès de zèle nous guette furieusement à force de vouloir scorer, et de voir ses fins de partie sanctionnées par le sacro-saint score "SS", voire "SSS" affublé du macaron "Perfect Chain".

FFTRCC (9).jpg


Un nouveau mode de jeu, le Quest Medleys fait également son apparition. Votre équipe part à l'aventure et affronte des ennemis et boss récurrents de la série pour dénicher les meilleures récompenses. Ces quêtes proposent plusieurs embranchements, à la difficulté variable, et rendent l'expérience Curtain Call encore plus immersive. A haut niveau, il faudra se montrer particulièrement habile pour vaincre les boss à temps, et remporter le trésor. Toujours est-il que ce mode a priori annexe vous captivera de nombreuses heures, et renforce incontestablement l'attrait de cette suite. Les plus boulimiques pourront également sacrifier toute leur vie sociale sur l'autel du mode Versus afin de tester en ligne, ou contre l'IA, leur maîtrise du jeu. Le gameplay prend une toute autre dimension, et toutes les perfidies sont alors admises pour déstabiliser l'adversaire. Votre humble serviteur admet volontiers que les joueurs japonais n'ont fait qu'une bouchée de ses imprécisions.... Il faudra alors passer du temps pour parfaire sa technique, et mémoriser les partitions endiablées de vos pistes préférées.

FFTRCC_QST (1).jpg


Et comme si cela ne suffisait pas, Curtain Call vous propose de collecter des cartes par dizaines, et de débloquer de nombreux trophées pour espérer boucler le titre à 100 %. Le soft a toujours quelque chose à offrir, même après de très longues sessions de jeu. Qu'il s'agisse d'une nouvelle vidéo dans le mode théâtre, ou d'une nouvelle piste à apprécier dans le lecteur musical intégré dans le Musée, le contenu est véritablement étourdissant, et la cartouche pleine à craquer.

FFTRCC_EMS (3).jpg


Incontestablement, Theatrhythm Final Fantasy Curtain Call sublime ce qui avait été amorcé en 2012. Son riche contenu, et les subtiles références distillées ça et là en font un titre incontournable de la rentrée. Hazama-san et son équipe livrent ici la version ultime de leur protégé, que l'on espère voir un jour transposé sur d'autres licences Square Enix. Une œuvre généreuse indispensable à tous les mélomanes.

Image


Liens annexes :

Découvrez ici la tracklist de Curtain Call dans son intégralité.

Pour celles et ceux qui découvrent le concept, et souhaitent en apprendre davantage sur les rudiments du gameplay, n'hésitez pas à consulter notre test du premier opus qui revient en détail sur les différents styles de notes. Le concept est peu ou prou resté identique. Le titre se chargera d'ailleurs de vous rafraîchir la mémoire par le biais de brefs tutoriels.

Ecrit par Skypirate
mis à jour le 12/09/2014

Flux RSS Valid XHTML 1.0 Hit-Parade des sites francophones