Uncovered FF XV, J- 7 : Souvenirs de Duscae
Final Fantasy XV (Versus XIII)>le 23/03/2016 à 13h53 par Skypirate


Uncovered Final Fantasy XV signera le véritable commencement de la campagne de communication de Final Fantasy XV. Date de sortie, annonces en pagaille, nouveau trailer, les joueurs découvriront le jeu sous son visage définitif depuis Los Angeles. Nous souhaitons accompagner les quinze derniers jours menant à cet événement avec plusieurs billets autour du titre, de sa genèse, de ses influences, et de ses acteurs. Bonne lecture !

Uncovered FF XV, J- 7 : Souvenirs de Duscae
L'artiste LC nous offrira plusieurs dessins au cours de la publication de ces billets qui en formeront un autre une fois rassemblés.


8 : Duscae, le laboratoire d'une formule encore à affiner

Déjà une année depuis que l’Episode Duscae tourne sur nos consoles après des mois de promotion. Il aura fallu ce prétexte pour que Final Fantasy XV retrouve la lumière des grands médias, et se fasse une place dans les colonnes de la presse spécialisée. Depuis le 20 mars dernier, la fameuse démo s’est pourtant grimée en relique puisque les codes fournis avec Final Fantasy Type-0 HD ne peuvent plus être utilisés. L’histoire de cette démo est aussi celle d’Hajime Tabata dont le destin semble intimement lié à cette note d’intention car qu’est ce que l’Episode Duscae sinon le laboratoire d’une formule pas encore complètement affinée, mais qui en dit pourtant déjà long sur les ambitions de FF XV ?



Les équipes du jeu ont tâtonné avant de trouver le meilleur angle pour cette version d'essai. Il était d’abord question d’une démo d’une petite heure où le joueur explorait Duscae à bord de la voiture Regalia et pouvait en sortir quand bon lui semble pour essayer le système de combat. Cette idée a vite été abandonnée car Tabata souhaitait que les joueurs fassent connaissance avec l’environnement de manière plus frontale. Il ne souhaitait pas non plus brouiller la communication, et laisser entendre que la saga Final Fantasy s’était transformée en une simulation automobile. "Introduire les grandes évolutions empruntées par cet épisode en douceur et une à une", voici en quelques mots le leitmotiv du producteur. Il espère en contrepartie nous offrir la possibilité de monter un chocobo mais les équipes manqueront de temps et n’incluront finalement pas cette fonctionnalité.



Galvanisés par l’intérêt des fans, les développeurs redoublent pourtant d’ambition et nous concoctent une démo de plusieurs heures. Au programme, la traque d’un Béhémoth pour réparer Regalia qui s’est embourbée dans un chemin de terre. Le prétexte idéal pour réaliser de grands allers-retours dans tout Duscae à la recherche de ses traces, mais aussi l'occasion de visiter un premier donjon artistiquement sublime. Les premières bases du gameplay sont déjà jetées et permettent de s'amuser en pratiquant des parades bien placées, et en récupérant les Armes Fantômes pour des rixes spectaculaires à base d'attaques éclipse. Le système est pourtant embryonnaire, et offre un aperçu du jeu amené à évoluer. J'en veux pour preuve l'association de chaque arme à un type d'assaut abandonnée au profit d'un switch plus intuitif depuis les touches directionnelles dans le produit final. Par ailleurs, le système d'invocation est exagérément aidant, et Noctis n'est pas en mesure d'utiliser la magie. Le système peut vite paraître répétitif à cause de limitations évidentes, mais il y a pourtant de quoi s'amuser un moment.



L'aspect technique a été beaucoup commenté en raison de plusieurs carences d'une part, mais surtout à cause d'un problème d'optimisation. Le transfert du travail engagé vers l'environnement console n'a commencé que très tard si bien que le frame-rate en a beaucoup souffert (notamment sur Xbox One) et que le raffinement réclamé par le Luminous Engine n'est pas toujours au rendez-vous. Pourtant, l'Episode Duscae ne manque pas d'arguments pour nous séduire. Gestion du cycle jour/nuit subtilement retranscrite, animation des protagonistes extrêmement crédible, environnements intérieurs immersifs, effets de particules, autant de sucreries qui forment un ensemble solide et prometteur.



Si Duscae s'étend à perte de vue, une ligne bleue entrave nos envies de grande aventure. On veut transgresser la limite à tout prix, et on se frotte à ce mur invisible contre lequel Noctis s'écrase alors que des voitures poursuivent leur chemin sans le moindre égard pour le prince. À force de persévérance, un joueur parvient pourtant à franchir cette limite, et se retrouve derrière la fameuse ligne bleutée. Noctis est désormais seul sur Duscae, la région se fait de plus en plus aride, le sol est parfois mouvant, et plus aucun ennemi à l'horizon sinon ce décor qui s'affaisse sous nos pas. Si l’intérêt ludique est inexistant, chacun essaye pourtant de reproduire l'exploit pour goûter à ce morceau du jeu normalement inaccessible, comme pour prolonger l'expérience autant que possible. Un punitif game over sanctionne les joueurs qui s'aventurent trop loin, et démontre que les développeurs avaient finalement envisagé cette possibilité. Hajime Tabata s'amusera de cette gentille transgression, et ne parviendra même pas à colmater la faille dans l'Episode Duscae 2.0 puisque les joueurs trouveront d'autres moyens de franchir la limite. Une détermination forgée dans presque dix ans d'attente au risque de corrompre sa sauvegarde mais c'est un moindre mal face au plaisir d'en voir toujours plus !

Précédents billets avant Uncovered Final Fantasy XV :

J-15 : Versus XIII et sa genèse
J-14 : Ebony et son prototype de l'E3 2013
J-13 : Le meilleur des Active Time Report
J-12 : Les protagonistes qui feront FF XV
J- 9 : Un bestiaire subtilement référencé


Bookmark and Share


Flux RSS Valid XHTML 1.0