Bravely Default : Edea est appelée au vestiaire
Bravely Default : Flying Fairy>le 04/01/2014 à 12h53 par Skypirate
Image


Si les dernières déclarations de Square Enix (la licence Bravely devrait compter un titre par an ! ) dénotent avec la sous-traitance de Bravely Default en Occident, cela nous aura au moins permis de toucher à ce petit bijou du J-RPG. Cela faisait longtemps, trop longtemps, que Square Enix n'était pas parvenu à contenter autant de joueurs. Le revers de la médaille est que Nintendo ne badine pas avec les petits clins d’œil coquins, et les jeunes-filles de quinze ans arborant de jolies culottes. Cela fait mauvais genre, et Square Enix a dû en conséquence revoir sa copie et rhabiller (un brin) plus chaudement ses protagonistes. Pour se conformer à nos bonnes mœurs, certains personnages ont pris trois ans pour enfin jouir d'une majorité libérée (et notamment Edea). Heureusement, cela n'altère en rien le scénario, mais ces petites anecdotes prêtent toujours à sourire !

Image
Edea est priée de se rhabiller. Son décolleté plongeant et sa culotte dénotent avec la politique Nintendo.


Bookmark and Share


1 commentaire
Poster un commentaire - Poster votre propre news

cKei04/01/2014 à 14h13
Perso je m'en fout un peu, même si la "censure" de BigN est chiante ça n'enlève rien au jeu.
Je trouve même que la tenue du second perso est meilleure en tout noir. Idem pour la refonte du premier.

Déjà si les chara designers voulaient bien créer des personnages un peu moins clichés dans leur apparence, y'aurait plus besoin de censure. Et avec un âge plus adapté, pourquoi 15ans ? On sait depuis des années que ça ne permet pas plus au public de s'identifier, surtout que la population joueuse est de plus en plus vieille. Si c'est juste pour faire des persos les plus dénudés possibles au détriment du reste, aucun intérêt. *bweuh*

Poster un commentaire - Voir les commentaires plus anciens

Flux RSS Valid XHTML 1.0