Edito du Re:Nouvo

Final Fantasy Dream Patch 2.0

La terre se meurt,
L'air se tarit,
Les océans s'assèchent,
La lumière faiblit,
Un nouveau rêve prend la relève.

Final Fantasy Dream 2.0 est enfin disponible ! Après des mois de gestation, et davantage encore de tergiversations et rustines, le chantier a été lancé avec comme seul leitmotiv d'offrir une interface qui puisse retranscrire un peu mieux la beauté de Final Fantasy. On ne va pas se mentir, nous avions aussi besoin d'une interface moderne pour l'édition des billets pour nous offrir plus d'agilité et de confort. Il y a donc l'envie du beau, du confortable, et aussi du fonctionnel avec l'intégration d'une version responsive pour une consultation plus aisée sur mobiles. Si les réseaux sociaux ont supplanté pour beaucoup la lecture des news traditionnelles, nous avons souhaité apporter une alternative complémentaire avec nos "Timber News" pour consulter les annonces plus accessoires en un clin d’œil.
Vous trouverez ci-dessous une FAQ pour mieux comprendre la genèse de cette refondation du "rêve Final Fantasy", nos ambitions éditoriales, et quelques anticipations sur vos éventuelles questions. Un mot enfin pour remercier l'investissement de myst6re et TUS qui se sont durement attelés pour concrétiser nos idées (qui auront évolué jusqu'au bout!), et à LC qui a réalisé le sublime logo qui incarne désormais nos couleurs. En définitive, si vous ne deviez retenir qu'une chose : un nouveau rêve prend la relève !
— Skypirate

Le mot de MuuraSama a.k.a. TUS : La valeur d'un homme ne se voit pas, ça dépend de ses rêves et de son cœur.

Webmaster

Le mot de myst6re : Qui va là ?

Magicien

Le mot de Skypirate : Se bercer d'illusions est le meilleur moyen d'être déçu.

Rédacteur en chef

Le mot de LC : j'aime Les Créatures de l'esprit, FFX-2 et FFXIII.

Rédacteur

Un Final Fantasy Dream pour les fans et les nouveaux venus

Comment est née cette version 2.0 de Final Fantasy Dream ?

Cela fait des années que nous réfléchissons à l’évolution de Final Fantasy Dream dont la carcasse vieillissante nous contraignait énormément, et nous rendait surtout très dépendants de l’équipe technique. Différentes rustines ont été appliquées ces derniers mois, avec notamment l’ajout d’un nouveau module de gestion d’images pour les news, l’intégration de Disqus pour la gestion des commentaires, et une gestion améliorée du slider en page d’accueil. Mine de rien, faire exister ces outils modernes depuis l’architecture du site était un vrai petit miracle.

Après avoir lancé la gestation d’une version améliorée et plus visuelle, nous en sommes venus à la conclusion qu’il fallait envisager de migrer Final Fantasy Dream vers une structure plus modulable, responsive, et surtout confortable. Un confort d’abord un peu égoïste pour faciliter la rédaction des billets, et donc nous l’espérons plus agréable à parcourir pour vous. Il y a donc dans ce Final Fantasy Dream 2.0 l’envie du beau, mais surtout l’envie du fonctionnel et de l’efficace. Nous l’écrivions dans notre « reboot » de janvier dernier, « un lifting technique/graphique sans vraie refonte structurelle n’aboutirait qu’à un feu de paille », et nos convictions n’ont pas évolué à ce sujet.

— Skypirate

J’ai rejoint l’équipe pour aider à offrir une seconde jeunesse à un modèle d’activités obsolète. Les nouvelles décisions éditoriales ont eu pour objectif de jauger notre motivation à poursuivre l’aventure pour certains, ou de l’arrêter pour d’autres. Cependant, il est vite apparu indispensable de repenser la forme de notre action en plus du fond. Non pas tant pour qu’elle épouse le nouveau propos éditorial, car il aurait pu s’épanouir sur l’ancienne carcasse, mais à la fois pour marquer la transition du modèle et plus simplement encore pour des raisons d’ergonomie liée à la rédaction. L’ancien site datait et ses outils se révélaient assez pénibles à l’usage, et une transition s’est finalement imposée pour renforcer notre motivation, pour écrire et pour proposer de jolies choses.

—LC

Pourquoi n'avez-vous pas attendu la migration de la totalité du contenu avant le lancement de cette nouvelle version ?

L’absolue nécessité d’être plus autonomes dans la gestion technique du site, et surtout l’évolution des usages (55% de nos lecteurs consultent Final Fantasy Dream depuis leur téléphone mobile) nous ont convaincus d’entamer cette mue dans les meilleurs délais. A cet égard, vous vous rendrez compte assez rapidement en consultant les différentes pages dédiées aux FF canoniques que la plupart d’entre elles renvoient à l’ancienne version du site. Nous avons déjà dessiné les contours du nouveau Final Fantasy Dream via notamment la section consacrée à Final Fantasy XV entièrement remodelée, mais les autres suivront plus tard. Aucune urgence sinon celle de toujours permettre l’accès à une archive de plus de dix ans. Autant d’équipes qui se sont succédées avec leur espoirs, leurs convictions, et surtout tellement de passion !

Cela explique le motif pour lequel nous avons décidé de lancer cette nouvelle version avant d’avoir migré l’ensemble du contenu.

— Skypirate

Inspirés par l’incroyable avant-gardisme de la méthodologie de développement appliquée à Final Fantasy XV, l’idée d’offrir un squelette progressivement corrigé et garni en contenu est apparu comme une évidence. L’hommage ira même plus loin alors que la mise en place de plusieurs saisons de mises à jour est attendu, et que notre fameux mode Battle Royale achèvera notre proposition.

La suite du contenu fera progressivement son apparition avec étude, transfert actualisation ou correction de certaines données qui profiteront d’une révision bien méritée à l’occasion de ce « nouvel épisode ». En tant que lecteur, je suis attaché à un grand nombre de textes et initiatives qui ont concouru à bâtir une âme pour FFDream. Tout ne pourra pas être gardé en l’état (imaginez bien que FFXV a profité de plusieurs présentations à travers les années, et qu’il a de nouveau fait l’objet d’un nouveau point pour FFD 2.0). Toutefois, une archive de l’ancien site demeurera et avec elle le précieux témoignage des années.

— LC

Quelles sont vos ambitions éditoriales ? Quel type de contenu souhaitez-vous proposer ?

Une fois encore, l’édito de janvier dernier dessinait une bonne partie de nos ambitions, mais le format que nous avions d’abord choisi d’emprunter n’était pas forcément le plus judicieux, et encore moins très « friendly » à parcourir. Plutôt que de vous harasser avec de jolies tirades, autant repréciser plusieurs points :

  • Final Fantasy Dream n’est pas le site qui répondra à toutes vos attentes si vous souhaitez un traitement exhaustif de toute l’actualité de la série.
  • On ne vous garantit aucune bienveillance béate sinon l’assurance de vous livrer un retour franc, complètement subjectif, surtout pas calibré, mais en tout cas nourri par l’espoir de semer de petites graines propices à l’échange. Nous espérons à ce titre proposer dans notre traitement de l’actualité des pistes de réflexion pour aller un peu plus loin.
  • Naturellement, l’exercice ne sera réellement amusant que si certains d’entre vous s’en saisissent. Nous ferons notre maximum pour vous donner envie de vous impliquer en vous donnant la parole, en la valorisant comme une autre manière d’envisager certains sujets.
  • Nous comptons redonner du sens au mot « communauté » un peu galvaudé et donc complètement désuet depuis quelques années. Le lancement du Discord il y a quelques mois nous a permis de renouer avec un noyau très éclectique mais en tout cas représentatif de ce qu’est la communauté aujourd’hui. La suppression du forum paraissait de toute façon inévitable au regard des nouveaux usages.

— Skypirate

Outre la volonté de s’émanciper d’un traitement très factuel de l’information, mieux assumé ailleurs, c’est l’idée de s’offrir franchement et débarrassés du poids imaginaire du devoir une tribune pour s’exprimer de diverses façons autour de Final Fantasy. Nous apprécions tous FF pour des raisons différentes, et nous espérons être capables d’exprimer notre passion pour la marque d’une manière plus incarnée quitte à laisser des aspects sur le côté.

Cela signifie que le traitement sera resserré autour de Final Fantasy et délaissera en grande partie l’activité de Square Enix, qui si elle est importante pour jauger la santé de la série reste une donnée dont la pertinence peut être surévaluée. Non pas que nous n’ayons, ou que je n’ai, aucun attachement à un certain nombre de licences ou de jeux édités par le géant japonais, cependant des phares spécialisés autour de Dragon Quest ou Kingdom Hearts montrent bien qu’il existe une voie pour chacun et que pour offrir à terme un traitement plus qualitatif, une re-spécialisation s’impose.

Ainsi, Final Fantasy redevient le cœur de la proposition du site et nous puisons notre motivation — en des temps parfois troubles — dans l’incroyable force de la série qui ne parvient pas à nous laisser indifférents. Qu’on projette notre regard vers un passé à creuser, un présent à la fois passionnant et éreintant, ou un avenir dont l’attrait mystérieux fait aussi partie des « règles du jeu », nous faisons le pari de croire. Mais croire ne veut pas dire tout aimer, mais savoir apprécier en fonction des paris des créatifs et de notre capacité à les apprécier.

— LC

Quels choix derrière le nouvel environnement technique ?

Le choix de WordPress s’est vite imposé comme une évidence avec la volonté accrue d’être autonome pour produire du contenu, et le mettre en valeur facilement sans devoir en passer par de fastidieuses manipulations techniques. Le choix du thème, le même que celui choisi par nos confrères italiens d’Omnia Crystallis, a très vite fait son chemin mais nous souhaitions absolument l’adapter pour l’apprivoiser, et répondre à nos besoins (Timber News, slider complémentaire pour les tests…). Enfin, WordPress est aussi l’une des options les plus probantes pour proposer un contenu responsive et ainsi offrir un confort de lecture optimal indépendamment du support. C’est enfin une plateforme que nous connaissions bien de part nos expériences individuelles (feu Final Fantasy Kweh, blogs…) et donc moins intimidante à manipuler.

— Skypirate

Le choix de notes ?

FFDream fonctionnait jusque-là avec un curseur étoilé pour conclure l’avis du rédacteur-testeur. Cependant, après avoir beaucoup discuté entre nous du maintien d’un tel système, d’une réévaluation de la méthode ou tout simplement de sa suppression pour que le texte domine, nous avons fait le choix de passer à un barème de notation sur 10 points.

Ce n’est bien évidemment révolutionnaire en rien ! Notre intérêt est de trancher plus franchement et en même temps plus subtilement avec l’élargissement du spectre. La moyenne, soit la décence de l’objet observé, apparaît donc plus clairement, de même que les bons élèves profiteront d’un détail plus précis. Inversement, nos déceptions seront plus facilement argumentées avec cette synthèse enrichie.

La note guide à la fois le rédacteur et le lecteur, mais n’est qu’un complément à une lecture naturellement plus riche qu’un simple bilan numérique.

Parce qu'on a encore envie de Final Fantasy.
La formule change, un nouvel épisode dans notre saga.