Le fameux concert Distant Worlds : Music From Final Fantasy est revenu le 25 mai 2024 à l’amphithéâtre 3000 de Lyon. Après deux séances spéciales l’année dernière au Grand Rex pour les 35 ans de la saga, on se demandait quels morceaux allaient-ils choisir pour ce retour dans la région Lyonnaise. 

Et bien ce fut de grosses surprises et toujours plein d’émotions. On vous en parle !

Distant Worlds - 25 mai à Lyon : la magie opère toujours
L’incroyable Don’t Be Afraid avec une belle mise en scène

Distant Worlds : Qu’est ce que c’est déjà ?

Pour ceux qui ne connaissent pas encore ces tournées de concert, il s’agit d’un orchestre symphonique qui parcourt le globe pour interpréter les musiques de Final Fantasy durant 2 heures. Par ailleurs, un écran géant est installé derrière l’orchestre où défilent les images du jeu correspondant à la musique jouée.

Initialement lancés en 2007, les concerts Distant Worlds (DW en abrégé) ont rapidement connu un succès immense. Et ce n’est qu’en janvier 2013 que nous avons pu entendre pour la première fois les chaleureuses musiques du Prelude en direct. C’était au Palais des Congrés à Paris et ce fut des moments inoubliables avec la présence du grand Nobuo Uematsu.

Par la suite, ils sont revenus en France : à Paris au Palais des Congrés mais aussi au Grand Rex, ou encore à Lyon à l’amphithéâtre 3000. Pour un total d’environ 10 dates.

Pour 2024, ils ont choisi de retourner à Lyon pour la troisième fois pour notre plus grand plaisir !

En effet, une partie de l’équipe a pu se rendre sur place (MuuraSama, Astrena, Forrest et Yunnie) en compagnie de plusieurs rêveurs du discord et en quelques mots, ce fut un week-end magique ! (et ensoleillé en plus !)

Quelles musiques pour cette édition 2024 ?

Pour cette édition lyonnaise, le choix des musiques était particulièrement inédit.

C’était une très bonne surprise de constater qu’ils se réinventent et qu’ils proposent désormais un peu plus de musiques en dehors du « cœur Nobuo »

Des classiques subsistent néanmoins et c’est tout à fait normal d’ailleurs. Ils ont réussi à combiner les « standards » avec la nouveauté qui a bien fait plaisir !

A noter : la compositrice Yoko Shimomura nous a de nouveau fait l’honneur d’être parmi nous. Et c’est d’ailleurs 3 musiques de Final Fantasy XV qui ont été jouées ce soir-là.
Une bien belle façon de rendre hommage à sa musique !

La playlist du concert

Première partie : 

  • Prelude 
  • Those chosen by the planet (FFVII Remake)
  • Victory Fanfare 
  • Don’t be afraid (FFVIII)
  • Battle of the four fiends (FFIV)
  • Aerith’s theme (FFVII)
  • Valse di Fantastica (FFXV)
  • Somnus (FFXV)
  • Apocalypsis Noctis (FFXV)
  • Honey Bee Stand Up (FFVII Remake)
  • Chocobo Medley 

Deuxième partie : 

  • Liberi Fatali (FFVIII)
  • Searching for Friends (FFVI)
  • Vamo alla Flamenco (FFIX)
  • Songs of Salt and Suffering (FFXIV)
  • The Final Day (FFXIV)
  • To Zanarkand (FFX)
  • Saber’s Edge (FFXIII)
  • Battle Medley (FFI à FFVI)
  • Main theme
  • One Winged Angel
Scène du concert avec une musique de FF14 à l'écran
Quelle belle surprise d’entendre cette musique au concert !

Une belle liste de musique n’est-ce pas ? 

Dans les inédites, nous pouvons noter Valse di Fantastica ou encore les deux musiques de FF XIV. 

Des nouveautés qui font très plaisir à entendre ! 

Néanmoins, nous pouvons regretter l’absence de musiques de FF XII ou FF XI. Cependant, Final Fantasy XI aura bien été mis en valeur dans les images qui étaient diffusées, notamment pour la musique du chocobo 😋

Pas de musique de Final Fantasy XVI encore mais le dernier né de la saga était bien présent sur les images projetées ! Et ça, ça fait plaisir 😉
(à noter que les premières performances du jeu se feront lors du concert du 8 juin à Tokyo !)

Retours de l’équipe

Avant de vous partager nos ressentis vis à vis du concert, un petit mot global sur le week-end que nous avons passé à Lyon.

En plus de passé un très bon moment avec les musiques que nous adorons tous, c’était aussi l’occasion de rencontrer plusieurs membres du discord FFDream.

L’équipe a donc vécu ce week-end en compagnie de Morgitus, Lendax, Kyou, Velvet, Pernelle, Aregis, BlueSnow et nous-même (Astrena, Muura, Forrest et Yunnie). On pense très fort à AlxZ qui n’a pas pu faire le déplacement !

Merci également à tous ceux qui sont venus nous faire un coucou. C’était très agréable de partager l’euphorie de l’évènement entre fans !

L’avis de MuuraSama

Ça faisait dix ans que je n’avais plus participé à un concert Distant Worlds. Après les deux premiers concerts donnés à Paris, j’avais décidé de faire une pause sur cette série de concert qui se répétait un peu trop en termes de contenu. C’est donc après cette pause, que je n’aurais pas imaginée si longue, et avec de l’enthousiasme que j’ai retrouvé ce concert à Lyon.

 

En termes de contenu, le concert de Lyon était bien différent de mes deux précédentes expériences à Paris. Il y a eu pas mal de nouveautés, des morceaux que je n’avais entendu qu’en version CDs et bien évidement quelques classiques. Faire un choix parmi la setlist est assez compliqué, mais j’ai beaucoup apprécié pouvoir découvrir Those Chosen by The Planet du VII Remake, Valse di Fantasica du XV, ainsi qu’un puissant The Final Day de FFXIV (que je ne connaissais pas en n’étant pas joueur du XIV). Petit coup de cœur pour le classique Vamo’ alla Flamenco et la très jolie performance du guitariste. Et mention spéciale au public pour la reprise du « Sephiroth » qui était particulièrement impressionnante (et plutôt juste ce qui n’est pas toujours gagné !).

 

En ce qui concerne la représentation générale de l’orchestre, celle-ci était en demi-teinte. Il y a eu quelques petits bémols et fausses notes qui viennent entacher la qualité du concert (surtout vu le prix). Cependant, l’expérience dans l’ensemble est plutôt positive et vaut quand même son petit pesant de noix de Kupo. Il s’agit d’un concert à faire au moins une fois pour tous les fans des musiques Final Fantasy.

 

En dehors de la partie concert, ce genre d’évènement permet de voir ou revoir de nombreuses personnes de la communautés (dont certaines que je n’avais plus vu depuis… dix ans !). Des moments toujours chouettes qui n’arrivent malheureusement pas si souvent. C’est également avec un grand plaisir que j’ai enfin pu rencontrer, en vrai, une grosse partie de l’équipe du site actuelle et quelques « Dreamers » du Discord présents. Un weekend riche en musiques, discussions et rencontres qui est passé bien trop vite !

 

Pour finir, un tout grand merci à Yunnie pour l’organisation du weekend, on était entre de bonnes mains !

 

À la prochaine Distant Worlds !

L’avis d’Astrena

Distant Worlds et moi, c’est une grande histoire d’amour, même si je n’ai pas pu participer à tous les concerts par le passé. Je dois en être à mon cinquième, de mémoire. Et je pense pouvoir affirmer sans me tromper qu’aucun ne m’a déçue et qu’ils ont toujours été synonymes de partage et de retrouvailles, que ce soit avec la communauté Final Fantasy, des amis qui ont les mêmes passions ou simplement passer un excellent moment avec nos musiques préférées. 

 

Je suis arrivée au concert en étant persuadée qu’on allait encore entendre beaucoup de classiques, et ça a été vrai pour certains incontournables comme le thème d’Aerith, One-Winged Angel ou encore To Zanarkand. Mais également de très belles surprises. Cette année, semblerait-il, que Distant Worlds ait mis la nouveauté à l’honneur. Que ce soient des morceaux tout à fait inédits ou des musiques que l’on n’avait pas entendues depuis longtemps dans l’orchestre, ce fut un pur bonheur pour les oreilles ! 

 

Ce concert m’aura permis de me réconcilier notamment avec FFVII : les musiques et les images sur le grand écran m’ont rappelée que, oui, j’aime cet opus du fond de mon cœur et que définitivement, ce n’est pas le jeu en lui-même qui me posait problème toutes ces dernières années. Le Honey Bee Stand Up! a su me tirer un grand sourire aux lèvres tellement c’était inattendu mais incroyable dans un concert comme celui-là ! 

 

Je retiendrai également l’enchaînement des trois musiques de FFXV pour honorer la présence, une fois de plus, de Yoko Shimomura, venue exprès du Japon pour assister au concert de Lyon. Notamment, j’avais déjà entendu Somnus lors d’un de mes premiers Distant Worlds et je n’ai même pas les mots pour décrire les frissons que j’ai ressenti et les larmes aux yeux en l’écoutant une nouvelle fois dans sa version orchestrale. 

 

Et bien sûr en tant que fervente fidèle à l’opus XIV, j’attendais tout comme j’appréhendais l’arrivée d’un titre musical issu de cet épisode, moi qui, jusque maintenant, n’ait connu que les Distant Worlds où seule « Torn from the Heavens » était jouée à chaque fois. J’ai entendu le nom de Soken et ça m’a fait pencher la tête. J’ai entendu « Songs of Salt and Suffering », de Stormblood – et qui est accessoirement un de mes thèmes de map préféré du jeu – puis « The Final Day », d’Endwalker. Deux titres, deux musiques inédites dans Distant Worlds, venant de diverses extensions dont la plus récente : j’étais AUX ANGES !! Et je ne voudrais pas vanter mais avant One-Winged Angel, The Final Day a été la musique la plus acclamée et félicitée par l’audience ehe. C’est ce qui m’a conforté dans le fait que l’épisode XIV a donc bel et bien sa place dans la licence et qu’il a su séduire les cœurs d’énormément de personnes. 

 

Bon. J’ai grimacé pour notre chère Yunnie qui vient seulement de finir Shadowbringers à l’heure où j’écris ces lignes et il y a eu deux scènes assez « spoilantes » pour elle mais heureusement ils sont restés intelligents en privilégiant à l’écran, une rétrospective des extensions précédentes au fur-et-à-mesure de l’avancée du medley qu’est finalement The Final Day. 

 

N’ayant pas pu faire FFXVI encore, j’ai évidemment été « soulagée » en partie de ne pas voir de titres/images car je souhaite me préserver au maximum de potentiels spoilers. Bon, il y a eu quelques images mais rien de bien affolant (des passages à dos de chocobo pour le chocobo medley et c’est tout). Cela dit j’ai apprécié quand même la présence de Clive lorsqu’il s’agissait de retracer l’histoire et les protagonistes de chaque Final Fantasy, à l’écran.  

 

Bref, ce fut un concert des plus réussis à mes yeux et il y a eu même l’avant et l’après puisque grâce à lui, nous avons pu nous réunir avec une bonne partie de l’équipe et nous avons fait la connaissance face-à-face avec plusieurs personnes de notre Discord et de notre communauté. Après concert, j’ai même pu retrouver, de mon côté, des personnes que j’ai connues par le passé et que j’avais perdu de vue. Que de moments précieux à garder en tête et définitivement, ça me prouve que l’univers de Final Fantasy a le don de rapprocher les gens.

 

Merci encore une fois pour votre passage en France et les traces que vous laissez dans nos mémoires ! 

L’avis de Forrest

Une fois n’est pas coutume, j’étais un petit peu le débutant du groupe en vivant mon tout premier Distant Worlds avec cette représentation. Un petit RDV précédent le concert a permis de rencontrer de précieux membres de la communauté FFDream, que je remercie, et croiser quelques personnalités avec At0mium, Husky by the Geek et Pernelle. J’ai d’ailleurs tellement honte, car j’ai découvert ce soir là que Husky est francais alors que j’écoute beaucoup sa chaine !

Puis vient l’heure de l’ouverture de la salle et la découverte du monde des goodies en entrée de concert. Autant vous dire que moi qui n’aime pas la foule, je me suis résigné à ne pas acheter de chose à l’ouverture et je suis juste revenu furtivement à l’entracte pour un petit souvenir (dans le peu de choix qu’il restait).

L’accès à la salle vide est un petit moment très sympa, l’amphithéatre 3000 de Lyon est plutot impressionnant et l’occasion de voir entrer un nombre relativement modeste de Cosplayeur, mention spéciale à la Lulu qui aurait remporté de loin le concours de déguisement s’il y en avait un.

Au niveau de la playlist, c’était plutôt intéressant, je regrette l’absence de quelques Final Fantasy canonique (entendre une musique de FF16 en qualité décente aurait épancher un peu ma peine, mais non, ce sera pour une autre fois), mention spéciale au soliste de Vamo’ alla Flamenco qui n’a pas cédé à la pression et délivre un morceau de guitare de très bonne qualité. Comme je découvrais vraiment ce type de concert, les petites errances de notes n’ont pas entâché le souvenir que je garderais de ce premier concert. C’est vraiment un événement à faire une fois dans sa vie pour tout fan (que ce soit pour du jeu vidéo, ou même d’animé).

Et même si trouver à manger à Lyon après un concert autour de l’amphithéâtre c’est avéré aussi difficile que sortir du temple des anciens, j’ai passé un week-end mémorable avec beaucoup de beaux souvenirs !

L’avis de Yunnie

Certains le savent peut-être mais je suis une passionnée des concerts Distant Worlds. De tous ceux en France, j’en ai manqué que deux (un au Grand Rex, et le second dédié à FF7 Remake au Palais des Congrès). 

Difficile à décrire à quel point ce concert est important pour moi. Un des rares événements où nous pouvons nous retrouver entre fans et juste savourer les musiques des jeux que nous aimons tant. 

Pour cette nouvelle édition, j’ai été plus que comblée ! Le fait d’entendre des musiques inédites comparés aux concerts précédents était vraiment quelque chose qui m’a plu.

Gros coup de cœur pour « Don’t Be Afraid » de FF8 que j’aime particulièrement en version orchestrale. Ou encore la version Honey Bee Stand Up de FF7 Remake : elle me donnait envie de danser héhé 😋

Etant en train de (re)découvrir FFXIV depuis février 2024, j’ai encore plus apprécié d’entendre des musiques inédites, avec le contexte en plus ! (bon sauf pour la musique d’EndWalker car je n’ai pas encore commencé l’extension 😅).

Je finirais mon avis en mettant l’accent sur l’excellente ambiance qu’il y a eu tout au long du concert et plus spécifiquement pendant la musique de Sephiroth car enfin, nous avons été invités à CHANTER avec eux ! (Moment qui manquait cruellement l’année dernière à Paris). 

J’ai passé un excellent concert ainsi qu’un très bon week-end en compagnie de toutes ces personnes qui animent quotidiennement le discord de FFDream et qui me tient particulièrement à cœur ❤ 


Si vous n’êtes jamais allés dans un concert Distant Worlds, nous ne pouvons que vous conseiller de vivre cela une fois dans votre vie. 
Le prochain en date est celui consacré exclusivement à la bande originale de FFVII Rebirth le 9 novembre au Palais des Congrès à Paris (avec une séance l’après midi et une séance le soir). Toutes les infos en cliquant ici ! 

Merci encore une fois à toutes les personnes qui nous ont accompagnés durant ce week-end et au plaisir de vous retrouver sur notre discord ! 

Distant Worlds - 25 mai à Lyon : la magie opère toujours
Nous étions bien protégés