Après Tifa Lockhart en juillet, c’est un autre vétéran de la saga Dissidia qui reviendra croiser le fer dans Dissidia Final Fantasy NT : Gabranth. Attendu le 10 octobre prochain dans les éditions PS4 et Steam, le Haut-Juge du monde de Final Fantasy XII était déjà l’un des personnages retenu pour le casting du premier jeu sur PSP. L’ambition de faire revenir les anciennes stars non présentes au lancement de NT (Yuna, Tifa) tout en faisant de la place pour de nouvelles têtes (Locke, Vayne, Linoa, Kam’lanaut, Snow, Zenos) se concrétise. Il ne reste plus qu’à inviter Gilgamesh et Prishe pour achever la réunion des anciens.

Pourtant, même si plus ou moins prévisible, l’ajout de la star du logo de FFXII tient de la petite surprise. En effet, l’arrivée de Vayne Solidor dans la première salve de personnages additionnels avait eu de quoi faire descendre Gabranth dans la liste des candidats, un représentant de cet univers ayant déjà gagné sa place, et dans le camp des antagonistes qui plus est. C’est d’ailleurs une place que la logique aurait voulu confier à l’antagoniste de Final Fantasy XV, histoire d’équilibrer les comptes.

Passée la surprise, on retrouve donc le jumeau torturé d’un des héros de la douzième épopée du canon, toujours armé de ses deux lames mais doté d’un nouveau style de jeu. Gabranth a mis de côté sa dépendance au Mode EX (un aspect disparu dans NT, puisqu’il n’est plus question d’attaques ultimes afin de ne pas nuire au rythme de jeu) qui lui octroyait vitesse, nouvelles combinaisons et l’accès aux Attaques PV, pour un style adapté à la nouvelle génération de Dissidia.

En effet, de type « spécialiste », le Juge propose un gameplay axé sur deux ensembles de compétences EX uniques. Outre les habituelles compétences EX de bonus/malus à sélectionner avant un combat, Gabranth possède donc quatre compétences EX uniques (triangle, triangle associée à gauche et droite) réparties sur deux sets qu’on intervertit avec L3. Ces compétences ont divers effets. Certaines imposent des malus (vitesse, défense) aux adversaires dans une zone, d’autres sont synonymes de bonus pour Gabranth et/ou ses alliés (amélioration des attaques HP, gain de vitesse à proximité du personnage, augmentation de la force au détriment de la défense, dégâts d’attaques transformés en soin pour l’équipe, gain de bravoure instantané).

Il faudra donc bien mémoriser les effets de chacune de ses compétences pour en maximiser l’efficacité, cette gymnastique mentale faisant de Gabranth un personnage manifestement difficile à maîtriser.

Le suivi se poursuit malgré un succès modéré, l’antagoniste torturé de FFXII sera disponible le 10 octobre prochain dans les deux versions de Dissidia Final Fantasy NT (PS4 et Steam) pour 6€, sans compter la tenue secondaire qui permet d’incarner un faux Basch lors d’un moment crucial de l’intrigue du jeu dont il est issu, ou les armes optionnelles, l’addition totale approchant 10€.

Notez au passage que la mise à jour signant l’arrivée de Gabranth sera aussi l’occasion pour les développeurs de rééquilibrer un peu les invocations. Et si vous ne l’aviez pas vu, les tenues alternatives continuent de pleuvoir à des tarifs insensés. La dernière salve concernait Lightning et Yuna avec les tenues Lune pourpre et la vêtisphère de chanteuse. Un duo fan de transformation pour le plus grand déplaisir des bourses de joueurs.