La série de petits entretiens officiels autour de jeux Final Fantasy « du moment » s’attarde aujourd’hui sur Final Fantasy XII, dans le sillage des récents portages Xbox One et Switch de la remasterisation The Zodiac Age.

Les autres documentaires Inside sont à retrouver sur cette page.

Takashi Katano (réalisateur de TZA, mais aussi programmeur de bons nombres d’aspects du FFXII original comme le système de combat et les Gambits) et Hiroaki Kato (producteur de TZA) reviennent sur leurs souvenirs du développement du jeu sur PS2 ainsi que sur des anecdotes. (Pensez à activer les sous-titres.)

 

On y retrouve les difficultés bien connues pour concrétiser le système de jeu en temps réel et plus spécifiquement le système de Gambits (commenté davantage ensuite pour ses forces et son inscription dans la continuité du système de commandes classique), qui aura demandé beaucoup de tâtonnement avant de devenir une fierté pour l’équipe. L’importance de la première démo jouable est évoquée comme un moment charnière (comme c’est souvent le cas dans le jeu-vidéo) alors que les difficultés à produire une expérience tangible et agréable semblaient insurmontables.

Mon personnage préféré ?

Alors que les joueurs se disputent depuis des années autour de la question de la légitimité de tel ou tel personnage de FFXII dans tel ou tel rôle, les deux compères en surprendront peut-être plus d’un avec un choix argumenté pourtant si logique.

L’aspirant pirate du ciel, Vaan, remporte les suffrages pour sa pureté, pour son évolution au cours de l’aventure et pour le fait qu’il soit une sorte de dénominateur commun à tous les personnages de l’équipe. Katano ne manque pas l’occasion de plaisanter autour des fameuses lignes de Balthier qui s’autoproclame héros de l’histoire si souvent, bien que le développeur y voie plutôt la force d’un personnage héros de sa propre vie. C’est fondamentalement le cas de chaque personnage (personnages non jouables compris), ce qui invite le duo à élargir le concept de personnage principal au monde d’Ivalice, dans lequel ils ont mis tant d’âme.

Meilleur souvenir

Le plus beau souvenir par rapport à l’original concerne la concrétisation de ce cernier avec la création la version master définitive, la finalisation de la version commerciale. La joie se trouve à la fin de leur « fantaisie », des années de tâtonnements, de doutes et de travail acharné avec au bout l’exploit : la naissance d’un nouveau monde.

Inside Final Fantasy XII : anecdotes de développeurs
DVD de FFXII (PS2) faisant partie du set collector pour les 25 ans de Final Fantasy

Final Fantasy XII: The Zodiac Age est une version rehaussée sur le plan graphique mais aussi ludique du jeu PlayStation 2 de 2006/7, et est désormais disponible sur PlayStation 4, PC, Xbox One et Switch (avec une option inédite sur ces deux dernières plateformes).