Vincent Valentine


Vincent Valentine

Dans tous les groupes, vous avez des personnages types, le chef, la comique, l'emmerdeuse, ou l'emmerdeur, ceux qui remontent le moral des troupes, et enfin, le ténébreux. Vincent est l'exemple parfait. Froid, Solitaire, il semble porter le poids du monde sur ses épaules. Ayant par le passé connu l'amour, il cherchera en lui et dans un cercueil les réponses à ses fautes. Pourtant, il reste un homme, et réussira contre toute attente à pardonner à son ennemi mortel : Hojo. Venez, approchez, il ne mord pas.


Le physique de Vincent Valentine

Au niveau physique, je me permets de faire une parenthèse, à mon avis, et selon toute vraisemblance, Vincent doit être le père génétique de Séphitoth. Pourquoi ? Disons que ces deux personnages qui à première vue s'opposent, sont plus proches qu'il n'y parait. Je ne suis pas expert en génétique, mais, le physique de Séphiroth, vous croyez qu'il le tient de qui ? Hojo ? Je meure de rire, un scientifique, qu'il arrive à donner un enfant prodige...heu...permettez moi le doute. Avis aux amateurs s'ils veulent se pencher sur la question.
Vincent a un design assez intéressant. Pourtant, deux couleurs ressortent et caractérisent ce personnage : Le rouge et le noir.
Le rouge, la couleur de sa veste : En Grèce, la couleur du rouge représente un amour divin. il faut dire que ce personnage n'a connu qu'un seul amour : Lucrécia. Un amour où il aurait tout fait pour qu'il soit satisfait.. Pour preuve, il accepte "l'amour" entre Hojo et sa promise, "tant qu'elle est heureuse, ça me va." Si c'est pas beau tout ça...se sacrifier pour une femme, pour les Egyptiens de l'Antiquité, le rouge est synonyme d'un Amour dépassant l'entendement. Toutefois, Vincent ne porte pas une veste d'un rouge éclatant, mais un rouge sombre. Pour moi, le rapprochement est clair, un rouge sombre, est synonyme d'un amour qui s'est terni, qui a perdu sa fougue sa chaleur, mais qui a malgré tout laissé des traces.
Au Japon, le rouge est lié à un symbole de fidélité à la patrie et en chine, le rouge reste le symbole de vie. Dans le cas de Vincent, on peut dire que c'est pratiquement un paradoxe : Pendant trente ans il passe sa vie dans un cercueil, en vie certes, mais avec la mort en lui.
Ce qui me permet de glisser sur la deuxième couleur le noir : Dans le cas de Vincent, le noir n'a rien de positif, je dirai plutôt que cette couleur souligne son caractère : Sombre, ténébreux. Ne révélant rien de passé, on peut voir ce noir comme un voile, cachant la vérité, et surtout que nul ne peut transpercer.


Le caractère de Vincent Valentine

Pour commencer, le passé de Vincent, et surtout sa naissance sont un véritable mystère. Au fur et à mesure de l'histoire, on apprend qu'il avait un lien avec les Turcks, mais on n’en apprendra pas plus. Toutefois, ses contacts avec la Shin-Ra étaient clairs. C'est ainsi qu'il rencontrera la femme de sa vie : Lucrécia ; une célèbre scientifique, travaillant elle aussi pour le compte de la Shin-Ra. Toutefois, du part son caractère, il reste très timide et sans doute n'arrive pas à se déclarer. Ce qui n'est pas si mal quand on sait la suite des évènements. En apprenant que Lucrécia était amoureuse d'Hojo, Vincent reçoit un violent coup au coeur. Mais débordant de générosité, Vincent se retire et espère qu'elle sera heureuse. C'est là que sa vie bascule : Hojo veut vérifier sa théorie de la Réunion et injecte des cellules de Jénova dans le futur petit Séphiroth. Rongé par les remords, remords venant du fait qu'il n'a pu l'arrêter, Vincent tentera de se dresser contre Hojo. Ne l'entendant pas de cette oreille, Hojo décide de le tuer. Pourtant, contre toute attente, celui-ci va le sauver. C'est certainement à ce moment là qu'il perd son bras gauche.
Ici, j'ouvre ma parenthèse psychologique. Lors des combats, vous avez pu constater que Vincent se transforme. Pour moi, ces bêtes ne sont que l'inconscient de notre Vincent : Selon Freud, l'inconscient est le lieu de toutes les pulsions, et les instincts sont compris. Dans le cas de Vincent, on peut assister à la théorie de la fureur refoulée.
En effet, en passant ses trente années dans son cercueil, Vincent s'est plongé dans le remords, et toute sa haine a bien dû être canalisée quelque part. Hojo a du s'en rendre compte, et il a trouver le moyen d'utiliser cette colère refoulée : A votre avis, qu'est ce qui peut permettre la mutation d'un être humain dans ce jeu ? De la mako pardis. En admettant cela, Hojo a pu créer une sorte de réserve de Mako dans le bras de Vincent, réserve qui canaliserait et ferait remonter toute la haine de notre héros ténébreux à la surface.

Au cours de l'histoire, Vincent est un personnage qui évolue peu. Depuis l'incident, il n'a cessé de vivre dans le remords, et ceux-ci ne disparaîtront qu'à la mort de celui qui les a fait naître : Hojo. En effet, Midgar représente pour Vincent une épreuve : celle de ce réconcilier avec son passé. Et c'est avec brio qu'il la réussira. Puisqu'une fois Hojo mort, il lui souhaite un repos éternel. Par cet acte, il dévoile enfin son humanité, qui dormait pendant tout ce temps. De plus, lorsqu'il découvre Lucrécia, celui-ci dévoile un côté qu'on ne connaissait pas chez notre Vincent : La générosité et la compassion. En effet, en voyant que Clad allait tout lui balancer sur les méfaits de son fils, Vincent l'arrêtera et mentira pour que Lucrécia puisse enfin trouver la paix...


- Revenir -

Auteur : Thibault de Mondidier
Date : 23/08/2004               

Flux RSS Valid XHTML 1.0 Hit-Parade des sites francophones