Sephiroth


Sephiroth

Un homme qui se voulait être un Dieu. Il croyait pouvoir modifier le destin, et en fin de compte, sa vie telle une horloge était décidée d'avance. Pour moi Sephiroth est l'exemple parfait de l'homme manipulé, de sa naissance à sa mort, il vit dans l'ignorance, au plus grand bonheur de certain. Par delà son nom, qui est déjà une référence religieuse (voir rubrique Origine des Noms) son physique contient déjà une part importante de messages dont il me semblent bon de révéler les secrets.


Sephiroth au niveau physique

Ses cheveux gris révèlent une certaine neutralité. En effet, bien que considéré comme sadique, il pense agir de son propre chef, n'appartenant ni à la Shin-Ra, ni à la planète. Il agit tel un Dieu, sans attache, il veut accomplir sa mission qui pour lui devient divine.
Ses yeux verts : Par essence, le vert s'accorde au thème de l'immortalité et de la connaissance, ce qui peut tendre vers une certaine justice, en effet pour moi, Sephiroth agit selon ses croyances, bien que fausses, il agit au compte d'une justice, sa vengeance contre la Shin-Ra et contre tout ceux qui l'ont fait devenir ce qu'il est. Dans les civilisations orientales, le vert s'attribut à la couleur des Dieux, et donc de leur pouvoirs divins, vous devinez donc le rapprochement.
Ensuite, pour le reste de son corps, j'y vois une belle métaphore en le Ying et le Yang chinois. Bien que déséquilibré par la vérité sur ses origines, il est d'abord bon, au début de l'histoire, puis se transforme en un être malfaisant. Malgré ses délires, pour moi, son fond est noble, car sa "mère", Jenova est la source de toute ses motivations, bien qu'après il en fasse une affaire personnelle en retrouvant la Matéria Noire. Pour le blanc, bien sur tout le monde peut y voir un message de pureté, pour moi, cela reste physique ET moral. En effet, son physique ne semble pas présenter de défaut particulier, tout du moins, de ce qu'on en voit. Mais aussi dans son mental, bien que tout le monde le juge fou, ses idéaux, restent purs, puisqu'ils sont pratiquement de l'ordre du divin. Et je vois mal quelle contradiction on peut lui opposer. Il veut récupérer une terre volée, pour que lui et sa mère soit maître de toute chose, difficilement discutable. Car pour un homme cela dépasse l'entendement. Le blanc apporte également une sagesse intérieure, voir une certaine malice dans les temps anciens. Dans les rêves, le blanc est synonyme de mort.
Le noir comme tout le monde le sait est synonyme de mort, toutefois, dans certaines religions orientales, il indique le début et la fin du monde, ce qui dans FF7 est compréhensible. Par son acte avec le météore, il veut signer la fin d'un ancien monde, pourrit par les hommes, et le commencement d'un nouvel Eden, comblé par sa suprématie. Le noir se raccroche aussi à l'inconscience, et à la malveillance, il génère la mélancolie et le pessimisme. Ici, j'entends bien, la liaison sur l'avenir du monde des hommes. Il est aussi le symbole de l'erreur.
Toutefois, le noir n'est pas toujours lié à la mort, souvent il précède la promesse d'une vie renouvelée, ou le noir qui gère l'univers avant le début de la vie. Malgré tout ce qu'on peut lui reprocher, c'est grâce à la folie de Sephiroth que le début de la fin de la Shin-Ra est annoncé, de même, l'ancien monde géré par les hommes est entrain de se désagréger et, avec l'aide de la nature et d'Aéris, laisser la nature reprendre ses droits.


Le caractère de Sephiroth

Mais ne nous bornons pas aux apparences. Je vous invite à plonger dans les méandres de cet homme.
Pour les origines de Sephiroth, j'émet l'hypothèse qui suit : Hojo s'est bien marié avec Lucrécia. Mais ce petit génie savait qu'en cas de progéniture, le descendant n'aurait pas toutes les qualités nécessaires pour sa théorie de la réunion. Sans doute, qu'il était au courrant de l'amour de Vincent pour Lucrécia, alors, il décida de laisser faire les choses. Car, il faut bien le dire, notre cher Vincent a toutes les qualités requises pour être un bon géniteur. C'est ainsi que Sephiroth est conçu. Et dès lors notre petit Dieu est déjà entre les mains de la Shin-Ra. Hojo lui inocule les cellules de Jenova, le tout saupoudré de Mako, et neuf mois plus tard, le petit mutant est né. A ce moment, Lucrécia devant être rongée par les remords, décide de fuir et Vincent, lui, s'enferme dans un cercueil.

Tout est alors paré pour que l'inconscient de notre chérubin se mette en action. En grandissant, il développe ses complexes, et le principal celui d' Oedipe. De plus, avec un père comme Hojo qui ne pense qu'à ses expériences, le complexe peut continuer de croître pour finalement devenir une ombre qui va poursuivre Sephiroth pour le reste de sa vie. Pour son enfance, je pense qu'elle est comparable à celle de Clad : Solitaire. Ainsi, son inconscient peut continuer à grandir, cette fois, de manière consciente. En effet, Sephiroth, seul, se sent différent, il ne peut être comme les autres puisqu'il n'a pas de parent. Le seul réconfort est un nom : Jevova.

A 25 ans, il est l'idole des jeunes, qui veulent s'engager dans le soldat, et c'est certainement cette solitude qui devait l'accompagner qui le rend si mystérieux. Vient le jour, où il doit se rendre à Nibelheim. Certainement que cela était planifié par Hojo. Car selon moi, la théorie de la Réunion ne peut se faire que si Sephiroth exploite son complexe. Je m'explique. En découvrant la vérité, Sephiroth n'a plus qu'un but. Retrouver Jénova et reconquérir le pays. Seulement là, son complexe prend le dessus et finalement, un désir de fusion se dessine. Sephiroth veut fusionner avec la rivière de vie. Pour moi, toute la symbolique est là : Il veut devenir tout, et rien. Exactement comme un foetus dans le ventre de sa mère.
Toutefois, toutes ses actions sont orchestrées avec grand plaisir par Hojo, qui finalement utilise " son fils " comme une simple marionnette. Finalement pour Hojo, ce n'est pas le devenir de la terre qui l'intéresse, mais bien les résultats de cette expérience. Voilà ce qu'est finalement ce personnage, une simple poupée dans une expérience grandeur nature. De sa naissance à sa mort, il n'est que le fruit d'expérience, et lorsqu'il croit se libérer par sa rébellion, il accomplit les voeux d'hommes qui finalement ne cherchent que le pouvoir.

Sephiroth reste un personnage torturé qui mérite malgré ses torts, un chapeau bas pour ses 25 ans de vie passé dans le mensonge et la tromperie.


- Revenir -

Auteur : Thibault de Mondidier
Date : 23/08/2004               

Flux RSS Valid XHTML 1.0 Hit-Parade des sites francophones