Biographies


Tetsuya Nomura, un dessinateur en plein "essor"

Image

Tetsuya Nomura, un dessinateur en plein "essor"

Tetsuya Nomura, de son style typé anime, a su vite se faire connaitre en tant que character designer très renommé.

Né le 8 Octobre 1970, dans la préfecture de Kôchi, sur l'île de Shikoku, Nomura fit des études dans une école artistique de publicité. Il sera très vite embauché par Square Co. Ltd, en 1990. Il débutera sur Final Fantasy V (1992) en s'occupant de l'aspect graphique des combats et du design des monstres. Trois ans plus tard, son talent sera encore mis à l'œuvre, avec Final Fantasy VI où il tiendra le poste de Directeur Graphique.

Un homme qui atteint vite les cieux
D'autres jeux s'en suivirent, mais c'est vraiment avec Final Fantasy VII (1997) que Nomura fut vraiment poussé en avant. Passé au poste de Character Designer, la pression est alors mise sur Nomura : c'est le premier Final Fantasy en (presque) 3D et aussi le premier Final Fantasy quittant Nintendo, allant s'installer chez Sony et sa Playstation. Tirant quelque peu parti du style de Yoshitaka Amano, Nomura impose sa patte et crée des personnages à l'image du jeu : sombres. Il s'occupa de nombreuses facettes du jeu : les personnages, les invocations, les chocobos et même du scénario. En effet, c'est lui qui proposa l'idée de "tuer" Aerith.


Avec Ergeihz, God Bless the Ring, (1998) un jeu de combat cross-over, Nomura eu l'opportunité de redesigner des personnages déjà créés. Arrêtons nous aussi un temps sur la série Parasite Eve. Avec une équipe principalement composée des piliers de Capcom, le premier épisode de la série avait de quoi surprendre avec un gameplay survival-RPG. Bien que le deuxième ait pu en décevoir certains, Nomura, lui, n'a pas cessé de nous impressionner avec son character design si particulier.

Parasite Eve II_artwork_19_large.jpg

A cause des limites graphiques de FFVII, Nomura n'avait pas pu proposer "son propre style", comme il l'appelle. C'est seulement avec Final Fantasy VIII (1999) qu'il pu montrer ce dont il était vraiment capable. Au début du développement, l'idée d'avoir un jeu tournant autour d'une école/université vint vite à l'esprit des développeurs. Tetsuya Nomura s'occupa donc du design des uniformes comme des personnages.
La création de Squall fut bien périlleuse. Les essais et les croquis furent nombreux jusqu'à aboutir au Squall que nous connaissons. La cicatrice de Squall n'est pas là par hasard. A l'instar de Cloud et de sa coiffure...si particulière, il fallait quelque chose pour distinguer Squall des autres. Nomura ajouta aussi la cicatrice pour montrer que le héros avait un passé particulier. Le sorte de col en plumes sur la veste de Squall était un défi de Nomura lancé aux concepteurs des scènes en FMV. Aussi, Nomura s'inspira du style de son confrère Amano pour la création de la sorcière Edea. Tetsuya Nomura s'occupa sinon des invocations et des armes sur cette épisode de la série.

Squall croquis (2).jpg

Délaissé sur le neuvième épisode de la saga, Nomura fut rappelé à l'ordre pour un jeu méconnu : The Bouncer. Personnage au design anecdotique, jouabilité infâme, ce beat'em all aux graphisme sommaires restera dans l'oubli. C'est seulement avec Final Fantasy X (2001) que Nomura reviendra à son niveau habituel.

L'intouchable
Dès le début du développement, Final Fantasy X était vu comme un jeu tourné sur une thématique orientale/asiatique. Nomura devait donc calquer son style sur cette idée. Le jeu fut encore un succès retentissant et l'importance de Nomura chez Square ne fit que grandir. L'avènement d'un certain Kingdom Hearts (2002) en est la confirmation.
Pour la première fois directeur de son "propre jeu", Nomura offre une œuvre surprenante, mariage entre Squaresoft et Disney, baigné par le plus grand style japonais, en terme de gameplay, comme de design. Une histoire haletante tiendra en haleine des millions de fans, encore aujourd'hui. Il créera alors une série en parallèle aux Final Fantasy.
Sa notoriété augmentant, son importance se développera de même. Il réalisera Final Fantasy VII Advent Children en 2004, et pendant que la saga Kingdom Hearts prolifèrera, il reprendra le rôle de Character designer pour Final Fantasy X-2 et du bien récent jeu anniversaire Dissidia Final Fantasy.
Encore aujourd'hui, l'importance de Nomura n'est pas à omettre dans les productions de Square-Enix. Membre plus qu'important dans le projet Fabula Nova Crystalis, l'homme possède un nombre de jeux à son actif effarant, affirmant bien sa présence dans la société. Un homme dont Square-Enix ne peut presque plus se passer.


2j6aaee.jpg
Un style reconnaissable entre mille.

Ecrit par Tomberry
mis à jour le 27/01/2010

 

 

- Revenir aux Biographies -

Flux RSS Valid XHTML 1.0 Hit-Parade des sites francophones