Plus qu'une source d'inspiration ?

Dossier, idées et recherches appartenant a Grouard Georges, ancien rédacteur en chef de Gameplay RPG et de Background. Publiés sur le site FFDream.com avec son autorisation.

: Ce dossier a été écrit avant la sortie européenne de Final Fantasy XII, certaines références a ce jeu présentes dans le texte qui va suivre peuvent avoir changées depuis. Vous pouvez donc remplacer toutes les suppositions concernant FF12 par des affirmations !

Star Wars, l'oeuvre mythique par excellence. Impossible de passer a côté de ce monument du cinéma aujourd'hui. La Guerre des étoiles est partout, au cinéma, en DVD, en livres, en bandes dessinées, en CD, mais elle est surtout gravée a jamais dans le cour de beaucoup de gens. Star Wars, c'est cette trilogie qui nous a tous fait rever étant enfants, celle-la même qui continue de nous étonner aujourd'hui, grâce au talent du génie qui se cache derriere les visages des Jedi : Georges Lucas.

Si ce dernier s'est inspiré d'innombrables histoires pour mettre sur pied son space opera, il faut se rendre a l'évidence, c'est désormais son oeuvre qui inspire nombre d'auteurs a travers le monde. Pourquoi vous parler de tout cela sur FFDream ? Pour la simple et bonne raison que l'on retrouve des tonnes de références et de clins d'oeil en tout genre a Star Wars dans la saga Final Fantasy. Mais au-delà de ces simples renvois aux films de Lucas, la série des FF a, a maintes reprises, démontré que pour ses auteurs, Star Wars était peut-etre plus qu'une simple source d'inspiration. Certains disent que Final Fantasy est au jeu vidéo ce que Star Wars est au cinéma. Par de nombreux aspects, cela n'est pas faux. Pour commencer, les deux franchises sont, il faut bien le reconnaître, d'énormes machines commerciales. Rien de purement négatif là dedans, puisque dès qu'une série a du succès, elle hérite par la même occasion d'un poids commercial non négligeable. Inutile de critiquer cet état de fait, là n'est pas le propos, d'autant plus que le merchandising lié aux produits dérivés (initié par Lucas avec Star Wars, justement), n'empiète en rien sur la qualité desdites franchises. Quoi qu'il en soit, les deux mastodontes disposent d'un parc de fans tellement étendu qu'à chaque nouvel épisode, le raz-de-marée humain est au rendez-vous. Les Japonais dorment devant les magasins de jeux, les Américains campent devant les cinémas des semaines à l'avance. Les hommes derrière les deux sagas n'ont pas droit à l'erreur, décevoir les fans n'est pas une option. Au-delà de ces remarques touchant à ce qui se joue autour de ces franchises, plongeons au coeur de celles-ci, afin de savoir ce qui les rapproche, et plus exactement, ce qui les lie.

Les procédés narratifs

On remarque de nombreuses similitudes entre les procédés narratifs utilisés dans Star Wars et Final Fantasy. II n'est pas question de ressemblances entre les héros, ou l'histoire, mais de la manière d'aborder et de faire évoluer un récit. Nous avons droit a des scénarios fantastiques, épiques, aux rebondissements multiples et aux révélations toutes plus étonnantes les unes que les autres. De nombreux mécanismes dans le déroulement des Final Fantasy sont similaires a ceux de Star Wars, On retrouve donc dans la Fantaisie Finale des analogies frappantes à la Guerre des étoiles. Bien sur, nous pourrions penser que les équipes, et plus précisément les scénaristes de Square, ne puisent leur inspiration que dans les divers mythes de la culture mondiale, et dans leur propre imagination, comme l'a fait George Lucas. Mais nous savons depuis déja longtemps que les artistes de la firme au triangle rouge, et plus particulièrement ceux qui travaillent sur les FF, sont des fans purs et durs de la saga des Jedi. Ainsi, certains noeuds scénaristiques sont assez semblables, même s'ils ne sont pas toujours évidents a déceler, il est amusant de constater combien de fois un joueur devant un Final Fantasy a pu penser : "tiens, ça me rappelle Star Wars ça".

Analogies scénaristiques

George Lucas

Tout le monde, ou du moins je l'espère, connaît ces répliques : "Je suis ton père", et "Il y a un autre... Skywalker". Ces deux phrases, respectivement de Dark Vador et Maïtre Yoda, annoncent à Luke que d'un, le grand méchant n'est autre que son père, et de deux, celle qu'il côtoyait depuis le début de l'aventure est sa soeur. Vous l'aurez compris, les plus grandes révélations de la première trilogie de Star Wars tournent autour des liens familiaux unissant les personnages principaux, à l'image des grandes tragédies grecques, desquelles Lucas s'est énormément inspiré. Quel rapport avec Final Fantasy ? II suffit d'étudier les épisodes à compter du quatrième. Absolument tous comportent des révélations concernant des liens de parenté, plus ou moins importants dans l'histoire. Les exemples les plus frappants concernent FF IV et FF IX (pour les liens fraternels... mais ces deux épisodes comportent énormément de similitudes scénaristiques), ainsi que FF VIII et FF X (pour les liens paternels). Dans ces quatre épisodes, les liens familiaux sont d'une importance capitale dans l'histoire, et viennent souvent surprendre le joueur. Il y a fort a parier que FF XII  jouera aussi la-dessus. En parlant de FF XII, ce dernier semble grandement s'inspirer de Star Wars, et plus particulierement de l'Episode I, dans son design, surtout en ce qui concerne les vaisseaux et certains plans. Vous en apprendrez plus en vous reportant aux pages consacrées à cet épisode. Remarquons aussi le fait que dans quasiment tous les FF, l'ennemi que l'on combat au début n'est en fait rien comparé au danger que représente le vrai méchant de l'histoire, qui se terre pendant longtemps dans l'ombre. C'était le cas pour les fans de Star Wars à la fin des années 70, qui pensaient que Vador était réellement le méchant le plus dangereux, alors qu'il s'agissait en fait de l'Empereur, son maître.
Souvent aussi, le héros du jeu est au départ un personnage sans particularité vraiment notable, (généralement assez faible et ne se souciant pas vraiment du sort du monde, il se retrouve malgré lui propulsé dans une aventure épique, au cour d'un conflit l'incluant bien souvent malgré lui dans une bataille contre un empire tyrannique. Sans réellement comprendre ce qui lui arrive, ni pourquoi il se retrouve autant impliqué, le héros, tout comme Luke, se rendra compte qu'il tient une place prépondérante dans le conflit général, ce qui lui vient bien souvent de ses origines, qu'il ignorait lui-même. Vaan dans FF XII, n'aspire qu'à une chose, quitter sa vie monotone pour s'envoler dans les airs, il veut devenir pilote... tiens tiens, ça me rappelle Star Wars ça (oups, je l'ai dit). Dans la plupart des FF, l'héroïne possède un lien direct avec le conflit opposant l'Alliance a l'Empire, celle-ci peut même parfois être princesse. Toujours en désaccord avec le pouvoir en place, elle assume petit à petit ses responsabilités, suite à de nombreuses tragédies, et finit par comprendre quel est véritablement son rôle a jouer. Sans trop m'avancer, je pense qu'il en sera une fois de plus de même pour Ashe, héroïine de FF XII et princesse de son état, se battant pour son peuple, plongée au cour d'un conflit politique à grande échelle. Elle présentera sans doute quelques points communs avec Leïa. Pour continuer sur les personnages, remarquons aussi la présence dans quasiment chaque épisode de Final Fantasy d'un personnage roublard, un mercenaire qui possède bien souvent le moyen de locomotion le plus pratique et le plus rapide : l'airship. Ainsi, tel Han Solo, des personnages comme Edge (FF IV), Faris (FF V) ou bien Setzer (FF VI), symbolisent une idée de liberté, à travers leur possibilité de pouvoir aller où ils le souhaitent, quand il le souhaitent, insoumis au pouvoir et aux règles de la société. Avec ce que l'on connaît aujourd'hui de FF XII, on peut s'attendre à ce que Balthier remplisse ce rôle à merveille (et qui sait, Fran est peut-être son Chewbacca ? :). Cid (personnage récurrent dans la série), se retrouve souvent aux commandes de l'airship, et joue ce rôle d'aventurier désinvolte. Le caractère du Cid de FF VII est très proche de celui de Solo, mais le pirate de l'air présent dans FF X présente lui aussi de nombreuses similitudes avec le mercenaire de la trilogie étoilée. Celui-ci, chef des Al Bhed et par conséquent des hérétiques, est l'incarnation même de la liberté (la religion dans FF X joue cette fois le rôle de l'Empire). L'Empire, justement, est présent dans les Final Fantasy depuis le deuxième épisode, et à sa tête se trouve toujours un empereur terrifiant de cruauté, qui bien souvent se fait trahir ou détruire par son propre sous-fifre : Cecil, dans le cas de FF IV (ce qui rend d'ailleurs ce personnage si génial), Kefka dans FF VI, ou encore Brahne dans FF IX. L'Alliance existe même depuis le tout premier épisode, symbolisée par les Light Warriors. Dans FF VII, celle-ci est représentée par le groupe écologiste Avalanche,
Dark Vador
Le personnage de Darth Vader, souvent réutilisé par la série FF (un membre masculin caché de la famille du héros devenu méchant qui finalement redevient bon). Explicitement (Golbeze, les Juges de FFXII) mais parfois avec plus de subtilité (le meilleur exemple est prouvé à la fin de FFX)
qui se dresse contre la Shinra, un empire cette fois politique et financier.
Habituellement le héros est accompagné d'un mentor, une personne ayant un énorme vécu, qui lui montre le chemin à suivre. Dans Star Wars, ce sont Obi-Wan et Yoda (et maintenant Qui-Gon Jinn dans La Menace fantôme). Pour Final Fantasy, on trouve par exemple Tella et FooSooYa dans FF IV, Galuf pour FF V, Strago pour FF VI, et SURTOUT, Auron dans FFX. Il arrive fréquemment que ce mentor meure au cours de l'aventure, laissant prendre son envol au héros. Le rôle du mentor est intéressant dans FF VII, puisqu'il s'agit d'Aerith, représentant l'image du sage dans l'équipe, qui poussera Cloud à suivre son chemin.
Bien, passons maintenant en revue les clins d'oeil les plus visibles qu'il est possible de trouver dans Final Fantasy, vis-a-vis de Star Wars.

Les références

Vous connaissez déjà certainement certaines références à Star Wars présentes dans les FF. La plus connue est sans nul doute la présence de Biggs et Wedge dans plusieurs épisodes de la série. Pour ceux qui ne le sauraient pas, il s'agit des deux acolytes de Luke, eux aussi pilotes de X-Wing lors de l'attaque de la première Etoile noire. Biggs et Wedge se sont fait remarquer pour la première fois dans Final Fantasy VI, ils accompagnent Terra, l'héroïne, durant l'intro du jeu, et font partie de l'Empire (pour une fois !). Inutile de revenir sur les Rebelles qui s'opposent à la tyrannie de l'Empire dans cet épisode, l'analogie est, je pense, suffisamment éloquente. A noter aussi la présence d'une scène fortement inspirée de l'épisode IV de la Guerre des étoiles, celle de la première rencontre avec Celes. Locke, déguisé, s'infiltre dans une prison et délivre Celes, habillée de blanc, allongée au bout de sa cellule, après une séance de torture. Il est amusant de voir que, tout comme Leïa, elle prend d'abord son sauveur pour un soldat à la solde de l'Empire. Les références comme celles-ci sont nombreuses, mais il est inutile de toutes les citer, il est tellement plus plaisant de s'en rendre compte par soi-même, la manette à la main. Pour finir sur une note assez sympathique, remarquons la présence de mascottes pour les deux séries, qui reviennent d'épisode en épisode, pour combler les fans de bonheur. Dans Star Wars, il s'agit des droïdes C-3PO et R2-D2, qui sont les seuls personnages présents dans tous les chapitres de cette grande saga, pour le plus grand plaisir des fans, ravis de retrouver à chaque fois ces figures familières. En ce qui concerne Final Fantasy, il s'agit bien évidemment des mogs et des chocobos, que l'on a la joie de retrouver maintenant dans tous les épisodes. Que serait Final Fantasy sans ses mascottes ? Pour finir sur une anecdote amusante, sachez que la nouvelle société de Hironobu Sakaguchi, le créateur de la série, porte le nom de Mist Walker... tiens, ça me rappelle Star Wars ça.

Voila à peu près tout ce que l'on peut dire pour ce qui est de l'inspiration puisée par Final Fantasy dans Star Wars, d'un point de vue général.

Le mystère des yeux

Dans FF IV

Final Fantasy IV est l'épisode de la saga qui s'inspire le plus de Star Wars ; ce jeu représente un véritable hommage à La Guerre des étoiles. Néanmoins, si certains éléments peuvent se rapprocher de la double trilogie cinématographique, ce sont surtout les protagonistes de FF IV qui ressemblent de façon évidente a ceux de Star Wars. Ainsi, pendant tout le début du jeu, le héros Cecil est largement comparable à Luke Skywalker (durant sa phase d'entraînement avec Yoda) : il est la proie d'un véritable combat symbolique entre le Bien et le Mal (la Force et son côté obscur) sommeillant en chacun de nous.

Combat qui atteint son apogée lors du duel entre les deux moitiés : Cecil Paladin opposé à Cecil Dark Knight, phase rappelant énormément l'affrontement de Luke et Dark Luke dans The Empire Strikes Back (toujours pendant l'entraînement du jeune homme avec Yoda). Dans FF IV, Gilbert est le prince de Damcyan, mais il se dissimule sous l'identité d'un barde (pour échapper au courroux de Tella ?), comment ne pas y voir une analogie avec la princesse Leïa, qui pendant tout le début de A New Hope masque sa véritable identité ? Golbeze est probablement la plus grande référence a Star Wars : il est le véritable Darth Vader du jeu. Rien que sur le plan physique, la ressemblance est plus que frappante (voir les photos de comparaison), alors au niveau psychologique, n'en parlons pas ! Pendant les trois quarts de l'aventure, on ressent Golbeze comme la menace principale du jeu, le mal incarné (l'individu est rongé par le côté obscur de la Force). Or, il s'avère finalement qu'il n'est qu'un pion contrôlé par le diable Zemus, tout comme Vader n'est en quelque sorte que le pion de l'empereur, ce dernier l'ayant amené inconsciemment vers le côté maléfique de la Force. Qui plus est, la ressemblance physique entre Zemus et l'empereur est également étonnante. Mais l'analogie entre Vader et Golbeze ne s'arrête pas là : dans les deux cas, il existe un fort lien entre le protagoniste et le héros. Dark Vador & GolbezeVous n'êtes pas sans le savoir, Darth Vader est le père de Luke et de Leïa ; eh bien, Golbeze n'est pas le père mais le frere de Cecil ! Et ça ne s'arrête pas là : les deux personnages finissent par revenir du côté de la Lumière, avant de se "sacrifier" pour la seule personne ayant éprouvé une once d'amour envers eux : Luke ou Cecil. Pour continuer la description des analogies entre les protagonistes de FF IV et de Star Wars, on peut faire un léger rapprochement entre Tella et Obi-Wan Kenobi (même si, je le reconnais, c'est assez tiré par les cheveux) : les deux font figure de véritables sages - la barbe est significative,-) - et ils meurent de la main de Darth Vader / Golbeze. Mais la ressemblance s'arrête là, les motivations des personnages étant complètement opposées. Par contre, FooSooya EST le Yoda par excellence, le sage dans toute sa splendeur, dont la maîtrise de la magie (la Force) n'a d'égale que sa connaissance du monde. Il est celui qui éveillera Cecil à la vérité. En bref, une véritable figure emblématique de la conception du maître qui sommeille en chacun de nous, un vrai Yoda. Le ninja Edge peut aisément rappeler le fameux Han Solo : c'est le même genre de type cool et dragueur. Et tandis que Solo veut prendre sa revanche contre Jabba the Hutt, c'est le démon Rubicant qui est la cible d'Edge... Qui plus est, ce dernier nommera son vaisseau Falcon : de quoi marquer définitivement le lien avec Han Solo et son fidèle Faucon Millenium. Enfin, la dernière référence notable à Star Wars est le générique de conclusion, avec son fond d'étoiles filantes et le texte qui défile vers le haut, le tout accompagné d'une musique williamesque. Ainsi, ce générique achève parfaitement l'hommage rendu par les concepteurs de Final Fantasy IV à une saga dont ils sont fans (ça se ressent tout au long de la série,  et FF XII semble très bien parti pour continuer sur cette voie) : Star Wars. Le seul bémol lié à ce genre d'hommage reste le fait que l'on peut aisément prévoir certains rebondissements censés être importants, et je prie de tout coeur pour que ce ne soit pas le avec le douzième épisode de la série.

L'étoile de Uematsu

Théorie sur FF XII

Depuis toujours, comme nous l'avons prouvé ci-dessus, la série Final Fantasy est un hommage au plus grand événement cinématographique du siècle dernier et sans doute l'une des sagas les plus mythiques : Star Wars. On retrouve toujours les mêmes composantes, qui vous ont été expliquées plus haut dans l'article établissant le rapport entre les deux séries.

Luke Skywalker & Vaan
Même envie de voler. Même existence tragique. Même tête d'ahuris. La comparaison me semble évidente et vous ?

Si Final Fantasy IV a sans aucun doute été l'épisode le plus proche de la première trilogie de George Lucas (les épisodes IV, V et VI), Final Fantasy XII s'apparente de plus en plus comme étant dédié à la double trilogie. Yasumi Matsuno étant un scénariste de génie et très intelligent il semble qu'il ait puisé dans la première trilogie pour le fond et qu'il se soit attaché à créer un univers / une direction artistique proche de la seconde. Final Fantasy XII est loin d'être sorti mais cela ne nous empêche certainement pas de nous livrer à quelques spéculations, qui seront probablement totalement réfutées à la sortie du jeu. Qu'importe, le vrai pouvoir de l'homme reste son imagination et sa réflexion. Nous allons ensemble essayer de dresser une théorie dont le but serait d'expliquer le rapport entre Final Fantasy XII et la double trilogie Star Wars de George Lucas.

Commençons par les personnages

Balflear & Han Solo
Si Balflear n'a pas tout de Han Solo, vous me direz à qui il ressemble... Evidemment Chewbacca est bien plus sexy dans FFXII

Vaan est le héros de l'aventure. S'il n'a rien, physiquement parlant, de Luke Skywalker (il donne plutôt dans le Aladdin new age, ce que tend à confirmer ses tendances à "voler" et à fureter), il n'en demeure pas moins un habitant de Dalmaska ville désertique au climat tropical. Ses parents sont morts (premier point commun). Le jeune homme ne supporte plus sa vie de vaurien, il souhaite ardemment devenir pilote (deuxième point commun) pour découvrir des sensations nouvelles et surtout s'approcher de son idéal de la liberté (troisième point commun).
Ashe est la princesse du royaume de Dalmaska et comme Leïa, elle est envahie par un empire (premier point commun). Femme forte, elle ne se déclare pas vaincue et prépare la résistance (deuxième point commun) jusqu'à prendre les armes (troisième point commun) pour défendre son royaume. Balflear (Balthier semble être son nom US) quant à lui est un mercenaire (premier point commun), tout comme Han Solo qui semble être l'un des pilotes les plus casse-cou de l'univers (deuxième point commun). Décontracté et ironique (troisième point commun), il apportera sans aucun doute une touche de légèreté voire d'humour décalé (quatrième point commun). Pas grand-chose à déclarer sur Fran. Elle ne ressemble pas vraiment à Chewie ! Néanmoins, elle est l'amie fidèle et l'équipière de Balflear (premier point commun). Etrangement elle est le seul personnage de l'équipe (du moins de ceux qui ont été dévoilés jusqu'à maintenant) à ne pas être une Hume mais une Viera, une race animale en l'occurrence (deuxième point commun). Elle semble douée pour la mécanique (comme en témoignent certaines photos - troisième point commun).
Il est inutile de parler de Penelo et de Basch, qui sont sans aucun doute des personnages "originaux". Matsuno ne s'y est pas trompé : il ne pouvait décemment pas reproduire un schéma en tout point identique. De fait, "son Luke" a une petite amie et le royaume, un général (que l'on pourrait "EVEN­TUELLEMENT" comparer au protecteur de la reine Amidala, le capitaine Panaka) Basch. Le fait que ces deux personnages ont été révélés en dernier n'est peut-être pas un hasard.

Prédictions incertaines


Une ruelle avec ce qui ressemble à un jedi au premier plan... plusieurs races dans la même ville... Une estéthique similaire

Mais quelque chose me dit que nous n'avons pas encore vu le "mentor" de Vaan, son Yoda ou son Obi-Wan. Lorsque l'on regarde attentivement la section "download" du site officiel ff12.com, on relève l'absence de deux "wallpapers". Or, les wallpapers pour le moment ne sont relatifs qu'aux personnages ; faut-il en déduire que Matsuno attend encore un peu avant de nous dévoiler deux autres personnages ? Seul l'avenir le dira. Si jamais l'on trouve un "sage", je pense qu'il sera inutile de se poser des questions. D'autant que tous ces personnages + un certain nombres de PNJ dont des créatures d'autres races (on retrouve le principe des races qui se battront pour leur liberté avec les moogles dans le rôle des ewoks - cf. une interview de Matsuno qui parlait de moogles guerriers) constituent l'Alliance pour lutter contre l'Empire. Bizarrement, le "chef" de l'Empire, le Juge (dès lors, nous ne savons pas s'ils ne sont pas plusieurs) semble être un Darth Vader "heroïcisé" (avec un casque, une voix rauque et imposant le respect). Espérons que Matsuno ne tombe pas dans la simplicité de faire en sorte qu'Ashe et Vaan soit frères et sours et qu'ils luttent contre leur père (le Juge), ce qui pourrait bien être possible dans la mesure ou l'on voit Ashe se marier au mystérieux guerrier aux cheveux gris et que Vaan est amouraché de Penelo... ce qui pourrait expliquer la potentielle non-histoire d'amour entre le héros et l'héroïne. Maintenant, Square et surtout Matsuno sont assez malins pour nous proposer le premier "divorce" entre un couple de héros simplement pour créer une histoire d'amour passionnante et torturée entre le héros et l'héroïne. Ceci étant dit, pour faire un peu d'humour, on peut supposer que Penelo est un homme et que Vaan sera le premier héros gay, ce qui serait une grande première et une excellente façon de montrer que le jeu vidéo, contrairement aux autres médias est capable d'être adulte. Soyons sérieux deux minutes... Tout ceci n'est que pure spéculation mais une chose est certaine, Star Wars a encore été une source d'inspiration privilégiée. Même si, pour le moment, il est encore trop tôt pour appuyer les théories, Il n'en demeure pas moins certains signes visuels qui sont étrangement clairs... La première fois que nous avons vu ces fameux airship se poser pour déposer le "public" de ce qui semble être le mariage d'Ashe, nous avons cru voir une scène de Star Wars, lorsque dans le premier épisode le vaisseau arrive à Theed Royal Place. D'autres similitudes purement visuelles (notamment avoir choisi des paysages méditerranéens ou une même muse, la Turquie) laissent penser que Star Wars / Final Fantasy XII = une histoire d'amour étonnante et détonante, qui ne peut forcément relever que du meilleur !

Ashe
Si elle ressemble plus à Yuna qu'à la princesse Leïa, elle se trouve en lutte contre l'empire pour protéger son royaume. Femme forte et décidée, Ashe a tout de la fille / soeur Skywalker

Flux RSS Valid XHTML 1.0 Hit-Parade des sites francophones