La mission de l'horreur : Le dénouement est-il censé ?

La mission de l’horreur
Le dénouement est-il censé ?

Résumé : Les héros de la BGU se comportent bizarrement depuis l'arrivé d'une nouvelle élève : Zell tombe en amoureux, Squall tue Linoa sans même s'en rendre compte, Irvine et Selphie se font tuer à Horizon et Quistis a bien faillit se suicider. Mais Squall et Quistis ont découvert que la nouvelle était un monstre et ils la suivent dans le cratère de Trabia...


1er Chapitre : Le cratère

Squall et Quistis se rapprochaient du cratère. Ils se préparèrent à rencontrer des monstres terrifiants et ils dégainèrent leurs armes.
Après avoir touché le sol, ils détachèrent leurs parachutes et regardèrent le décor : ils se trouvaient dans une large grotte et il y avait une ouverture vers l'est.

On n'a pas vraiment le choix. Allons par là, dit Squall.
Quistis, qui repensa à ce qui s'était passé il y a quelques jours, se laissa guidé, incapable de dire le moindre mots. Le fait de se trouver dans ce cratère ne faisait que lui baisser encore plus le moral. On aurait dit que le fait de se retrouver si profond la basculait dans un monde imaginaire.
Quistis, que fais-tu ? demanda Squall.
La voix de Squall semblait lointaine et elle s'éloignait à chaque seconde. Quistis tourna la tête vers lui et se rendit alors compte qu'elle s'était mise à courir vers le passage avec son fouet en main. Elle semblait prête à tuer quelqu'un.
Eh ! s'étonna Squall, attend moi...
Squall courut derrière elle et ils se dirigèrent vers l'est. Le tunnel n'était pas large mais il semblait très long : ils n'en voyaient pas le bout.
Quistis, qu'est-ce qui t'as pris tout à l'heure ? remarqua Squall une fois tout deux arrêtés.
Je ne sais pas, on aurait dit que je ne contrôlais plus mon corps. Une petite voix me disait de me laisser guider et de résister à toutes agression mentale.
Résister à toutes agressions mentales alors qu'elle te guide ?
Oui je sais...
Et... ?
Et elle m'a aussi dit de veiller sur toi.
Ces paroles semblaient avoir frappé Squall en pleine poitrine car il s'était mis à genoux en se tenant le ventre. Puis Quistis réalisa que c'était vraiment le cas, que quelque chose semblait l'avoir frappé à la poitrine.
Squall ! s'exclama Quistis, qu'y a t-il ?
Je... je ne peux plus respirer...
Squall enleva sa main de sa poitrine et Quistis fut horrifiée : une énorme épine était enfoncé dans le ventre de Squall. Quistis fit un mouvement de recul en pensant à qui appartenait cette épine.
Que... ce n'est pas possible...
Squall regarda alors vers le fond du tunnel et il vit toutes les G-Forces qu'ils avaient devant eux. Pampa était en position d'attaque, et l'épine qui avait touché Squall lui appartenait. Squall jeta un regard de reproche à Quistis qui semblait plus impressionné que lui. Il comprit alors que ce n'était pas elle qui les avait appelés.
Mais que se passe t-il ici ?
Un rire se fit entendre provenant du fond du tunnel.
SQUALL ! ATTENTION !
Quistis se jeta sur Squall et le poussa vers la paroi. Elle sauta alors elle aussi contre la paroi et regarda se qui se passait :
Les G-Forces étaient devenues folles. S'ils ne s'étaient pas jeté contre la paroi, Quistis et Squall seraient sûrement morts à présent car Nosferatu avait lancé son attaque à l'endroit exact où ils se trouvaient quelques secondes avant.
Quistis regarda les G-Forces se massacrer elles même : Shiva ne cessait de lancer des sort de glace sur les autres, Nosferatu attaquait Alexander mais ce dernier lui lança son attaque qui frappa aussi Helltrain et les frères Taurus qui se battaient entre eux. Les frères Taurus disparurent alors et Golgotha lança son sort sur tous les monstres autour de lui. Shiva et Léviathan disparurent à leurs tours. Cerberus et Ahuri ne pouvant lancer de sorts d'attaque, ils se contentaient de se battre au corps à corps,  Cerberus prenant vite le dessus. Il s'attaqua alors à Tomberry qui lui planta son couteau dans la poitrine. Cerberus disparut et Pampa attaqua Tomberry, profitant de son désarroi. En somme, seule Ondine et Orbital ne bougeaient pas. Ils semblaient parfaitement calme et n'attaquaient personne, tranquillement appuyés contre le mur et admirant ce qu'il se passait. Ils semblaient même en rire.

Pourquoi ne font-ils rien ? demanda Squall en regardant sa blessure, pas très profonde, c'était surtout le choc qui l'avait surpris.
J'ai compris, fit Quistis en se relevant, Ondine étant une G-Forces qui invoques des maux, elles ne peut être atteinte par une folie.
Pour elle je comprend, mais Orbital ?
Sûrement le fait d'être très puissant, il a développé une protection contre les maux.
Et en effet, à la fin du combat seul restaient Orbital, Ondine, Golgotha et Alexander, très mal en point et tellement fatigué qu'ils ne pouvaient plus se battre. Les GF disparurent alors et retournèrent dans le corps de leur propriétaire.
Mais... commença Squall.
"Ne cherche pas à comprendre..." dit une voix près de lui.
Quoi ?
Quistis semblait en transe. Face à lui se trouvait une marionnette. Quistis avait les yeux blancs et les bras pendouillant.
Qui es-tu ?
"Ce n'est pas le moment, il faut que tu te dépêches. Vite"
Quistis s'effondra par terre. Squall se jeta sur elle et la prit dans ses bras.
Mais... ma blessure ? fit-il en regardant sa poitrine.
C'est alors qu'il sentit la présence de beaucoup de forces en lui, comme si ses GF n'avaient jamais quittées son corps.
Je les ai pourtant vu se battre, pensa t-il, elles ne peuvent être encore en vie...
Squall remua ses souvenirs mais ne trouva aucunes explications censées. Il reprit son chemin avec Quistis dans ses bras.
Il fut alors rongé par la pensé que cette illusion lui semblait entièrement réelle... Comment cela était-il possible ? Il ne cessait d'y penser. Si un être est capable de tromper quelqu'un de puissant avec de telles illusions, c'est qu'il devait être extrêmement fort et même quasi-indestructible. C'était même peut-être un dieu ?

Non, il faut que je me calme, se dit Squall, je suis en train de me pousser moi-même à la folie. Il faut que j'arrête.
La puissance voulait donc le rendre fou...


2e Chapitre : Les premiers Gardiens

Squall continua sa route avec Quistis dans les bras. C'est à ce moment qu'il se rendit compte à quel point il était fatigué, ou alors à quel point elle était lourde.
Sur sa route, il ne croisa aucun monstre, ce qui lui paraissait bizarre, surtout pour un lieu ouvert à la surface et où un monstre très puissant est censé se diriger. Après avoir marché une bonne demi-heure (avec de nombreux arrêts), Quistis se mit à marmonner quelque chose :

Les Gardiens...
Quoi ? lui demanda Squall.
Mais elle semblait délirer dans son sommeil. Squall écouta avec attention ce qu'elle disait.
Il faut faire attention... Goliath... Cronos... Monarch... Gil... Hein ? Que se passe t-il ?
Quistis venait de se réveiller. Elle ouvrit ses yeux et vit Squall qui la regardait avec intéressement. Squall la déposa par terre et l'aida à tenir debout, tout en réfléchissant à ce qu'elle venait de lui dire.
Squall ? Qui a t-il ? demanda Quistis, voyant son expression.
Tu... tu ne te souviens de rien ?
Non pourquoi ? J'ai fait quelque chose ? demanda Quistis qui commençait à s'inquiéter.
Tu viens de parler de Gardiens.
Des Gardiens ? Lesquels ?
Si j'ai bien compris, tu as dit Goliath, Cronos, Monarch et... tu t'es arrêté là, mais il y avait un dernier qui commençait par "Gil...".
Des Gardiens ? C'est peut-être encore une intuition, comme Linoa... oh ! Pardon Squall.
Squall semblait prêt à s'effondrer à son tour à l'annonce du nom de Linoa. Mais il se ressaisit vite.
Non, ce n'est rien, fit Squall.

Ils reprirent alors leur route, évoquant les possibilités qu'il y avait à devoir combattre les Gardiens dont avait parlé Quistis. Ils se préparèrent donc à combattre.
Tu es sûre que c'était une intuition ? demanda Squall.
Je ne sais pas comment ça fonctionne, commença Quistis, mais je pense que oui, regarde...
Quistis fit un mouvement de la tête vers le fond du tunnel. Un bruit mécanique se faisait entendre, comme des blocs de métal frappant le sol avec un rythme régulier. Les deux héros furent alors surpris de voir arriver à grande vitesse une araignée mécanique géante.
Goliath...
Le robot était maintenant à environ 10 mètres d'eux. Il préparait ses sulfateuses et Squall et Quistis préparèrent leurs invocations. Lorsque Goliath se mit devant eux, ils remarquèrent qu'il était légèrement différent : il était maintenant entièrement noir,  avait l'air tout autant terrifiant et il semblait plus fort. Il s'arrêta à environ 5 mètres de Squall et se mit à tirer sur les héros. Squall sauta sur le côté tandis que Quistis avait fait de même dans l'autre direction. Squall se prépara pour faire un renzokuken tandis que Quistis appelait Golgotha qui foudroya Goliath. Ce dernier ne bougea pas et se mit à tirer en direction de Quistis qui sauta vers l'autre paroi du tunnel. Squall, qui en avait profité pour se mettre près d'une des jambes du robot, invoqua Léviathan qui le balaya de sa vague. Goliath recula d'environ 5 mètres en laissant de larges marques sur le sol. Squall fut étonné par une telle résistance aux attaques, mais il ne baissa pas sa garde pour autant, une des fameuses chose apprise à la BGU. Il sauta sur le robot et tenta de lui planter sa Lionheart dans ce qui lui servait de visage, mais Goliath fit un brusque mouvement en arrière et Squall perdit l'équilibre, s'écroulant par terre. Goliath profita de la faiblesse de Squall pour lui foncer dessus. Il frappa Squall de plein fouet et ce dernier fut projeté loin en arrière. Quistis en profita pour lancer une magie Foudre X qui sembla ne rien faire à Goliath qui se contenta de se tourner vers elle en faisant chauffer ses sulfateuses. Ces dernières envoyèrent une rafale de balles sur Quistis qui esquiva mais s'effondra par terre en trébuchant sur les gravats projetés. Lorsqu'elle se releva, elle vit que Goliath s'avançait lentement vers Squall, tel un chat jouant avec sa proie. Craignant le pire, elle tenta de se lever mais elle fut victime de tremblements aux jambes et ces dernières cédèrent sous son poids.
Ugh, je n'ai pas le choix...
Quistis lança alors le sort Houter-Space qui frappa Goliath de plein fouet. Ce dernier, qui avait entièrement pris le coup et qui était maintenant très abîmé, se dirigea vivement vers Quistis et tenta de l'écraser. Elle tenta de s'écarter mais ses jambes ne répondaient toujours pas. Elle vit alors la jambe de Goliath se lever et commencer à s'abattre vers son corps. Alors que tout semblait fini, Quistis vit Goliath s'écrouler lourdement par terre, faisant trembler les parois du tunnel et faisant tomber quelques morceaux de roche. Elle leva la tête et vit Squall, le visage baigné de sang, tenant sa Gunblade des deux mains, derrière la carcasse gisante de Goliath.
Merci Squall, souffla t-elle.
Squall vint vers Quistis et lui tendit la main pour l'aider à se relever. Titubant, ils repartirent vers le fond du tunnel.
Une fois arrivé plus loin, ils entendirent comme un battement d'ailes. Ils s'arrêtèrent, tombant de fatigue, et virent une silhouette immense voler vers eux.

Soin Max ! fit Squall
Une sensation de chaleur les envahit alors. Ils retrouvèrent leurs forces et se levèrent, l'arme au poing.
La silhouette se faisait de plus en plus précise et ni Quistis, ni Squall n'en crurent leurs yeux. A aucun moment ils n'auraient cru que cela puisse être possible. Là, face à eux, volant de toutes sa splendeur se trouvait le Dieux du temps, l'indomptable Cronos !

Il volait vers eux très rapidement et Squall, frappé par la pensé d'Ultimecia, se jeta alors dessus. Quistis, bien que surprise, le suivit en courant à travers le tunnel. Squall semblait extrêmement en colère et Quistis sentit la colère monter aussi en elle. Ce monstre était l'invocation d'Ultimecia et ils avaient eux assez de mal à le battre la première fois. Quistis sauta à son tour sur le monstre et elle vit Squall, tendant une main lumineuse, en dessous de Cronos. Sur sa main brillait la bague de Cronos et il sentit alors une énorme énergie le guider. Il pensa alors à Selphie, Irvine et Linoa. Comment cela était possible ? La bague du courage lui permettait-il de battre un faux Cronos ?
Squall sauta alors vers la tête du Faux Dieu du temps et se mit à le frapper plusieurs fois de suite, aussi violemment qu'il pouvait se le permettre, et même plus ! Son attaque"Cœur de Lion"ne semblait pas s'arrêter. Il frappait deux fois plus qu'à la normal et Cronos ne pouvait apparemment pas parer cette attaque.
Après d'innombrables coups, Squall s'arrêta enfin, atterrit genoux à terre, trempé de sueur et derrière lui, Cronos disparut dans un éclat de lueurs noires.

Squall, fit Quistis, inquiète de la tournure de la situation, tu as utilisé toute ton énergie au deuxième Gardien. Te souviens-tu qui nous attend maintenant ?
Squall leva vers elle des yeux fatigués mais qui brillait d'une lueur de crainte absolue.
Monarch...
Un gigantesque tremblement se fit brusquement sentir. Squall et Quistis se tournèrent vers le fond du tunnel mais ne virent rien. Squall se releva et ils avancèrent afin de savoir qui faisait trembler le sol ainsi, bien qu'ils le savaient déjà.
Au fur et à mesure qu'ils avançaient, le tremblement se faisait plus fort. Après environ ¼ d'heure de marche, ils virent la forme distincte du plus puissant des monstres qu'ils eurent à affronter jusqu'à maintenant : Monarch. Mais cette fois, Monarch n'était plus comme avant. Certes, il semblait toujours aussi puissant, voir même plus, mais il était maintenant marqué par des tâches grises à plusieurs endroit et il avait dans la main une arme blanche indistincte, comme si se trouvait face à eux une évolution se trouvant entre Monarch et le Minotaure, bien que le monstre semblait encore très proche de Monarch.
A l'approche des héros, il lança un regard foudroyant à Squall et planta son arme dans le sol.

Que veux-tu ? demanda Squall.
Ma puissance, répondit l'ultime arme avec une voix caverneuse et puissante, amplifiée par l'écho du tunnel.
Il voulait bien sûr parler de la G-Force Orbital. Cette dernière lui appartenait à l'origine, mais Squall et ses amis lui avaient volé lors de leur unique combat.
Nous ne pouvons pas le battre, nous ne somme pas en état... fit Quistis dans un souffle, à côté d'elle.
Je sais, mais nous ne pouvons pas lui donner Orbital, cela nous serait fatal.
Le combattre aussi je te signale. Qu'allons nous faire ?
JE VAIS M'OCCUPER DE LUI...
Squall regarda derrière lui afin de voir d'où venait cette voix étrange qui lui semblait familière. Il vit alors Gilgamesh qui brandissait l'épée Zantetsuken et regardait Monarch avec une cruauté inhabituelle.
Gilgamesh ?! demanda Squall, plus pour combler le vide remplissant sa bouche ouverte que pour obtenir une réponse.
ECARTEZ-VOUS.
Gilgamesh tendit le bras en arrière en signe de retrait pour Squall et Quistis, se braqua, l'épée serrée dans ses deux mains et se jeta alors sur Monarch, Zantetsuken bien en mains. Monarch fit un léger mouvement de recul et leva son arme pour bloquer le coup fatal de Gilgamesh. Ce dernier stoppa net son attaque, prit Zantetsuken avec la main gauche, tendit son bras droit en arrière et un trait bleu vint frapper le sol pour laisser apparaître Excalibur. Gilgamesh s'en empara et frappa Monarch avec cette dernière. Ce dernier recula vivement, libérant le bras gauche de Gilgamesh et frappa dans la direction d'Excalibur. Les deux épées s'entrechoquèrent avec violence, lançant des gerbes d'étincelles partout autour d'eux et générant une onde de choc qui repoussa Squall et Quistis en arrière. Gilgamesh fit un bond en arrière, pris appuie contre le mur et se jeta brusquement sur Monarch qui recula de deux pas et lança son bras armé en direction de son adversaire. Celui ci  pivota durant son saut, faisant tourner autour de lui Zantetsuken et Excalibur. Monarch continua son mouvement en bloquant le tourbillon de coups formé par Gilgamesh, et ce avec une extrême rapidité pour une créature aussi énorme. Gilgamesh s'arrêta brusquement en plein milieu d'un coup donné avec Excalibur, cette dernière bloquée par l'arme de son adversaire. Squall fut impressionné de voir la scène qui se trouvait face à lui : Monarch, son arme brandit au dessus de lui, le regard fixé sur Gilgamesh tandis que ce dernier lévitait littéralement face à lui, Excalibur contre l'épée de Monarch, Zantetsuken au bout de son bras qui lui, était tendu comme s'il venait de frapper avec. Squall et Quistis finirent par se lever, reprenant leurs armes perdues lors de leur vol plané, et se dirigèrent lentement vers la scène chaotique face à eux. Monarch bougea alors, se cabrant en arrière. Mais en y regardant de plus près, Squall vit qu'il ne se penchait pas mais que le haut de son corps, sectionné en deux, glissait le long du bassin de Monarch jusqu'à tomber par terre. La partie inférieure du corps tomba elle aussi par terre et le monstre disparut dans une gerbe d'étincelles blanches.
Squall et Quistis s'approchèrent de Gilgamesh, qui mit pied à terre et se redressa en rengainant ses armes.

Merci Gilgamesh, dit Squall en baissant les yeux vers sa Lionheart, se disant que ce ne serait vraiment pas facile face à Métiulcia dans l'état ou lui et Quistis étaient. Il se demanda d'ailleurs pourquoi tant de malchance le frappait si soudainement.
La voix forte de Gilgamesh lui répondant le sortit de ses pensées :

DE RIEN, APRÈS TOUT, JE SUIS CENSÈ VOUS PROTÉGER DANS CE MONDE
Merci quand même... ajouta Quistis.
JE PENSE QUE JE VAIS VOUS ACCOMPAGNER PENDANT ENCORE QUELQUES TEMPS...


3e Chapitre : Les derniers Gardiens...

Gilgamesh suivit alors les héros pendant leur longue route.
Après avoir cherché à voir la fin du tunnel pendant un long moment, ils finirent par traverser inconsciemment un voile de brume et c'est à cet instant qu'ils sentirent un souffle de vent : la sortie du tunnel se tenait à environ 200 mètres de là où ils étaient. Malheureusement, la joie de Squall et de Quistis fut de courte durée. Face à eux, en plein milieu du passage vers la fin, se tenait la parfaite reproduction de Gilgamesh, les mêmes habits, les mêmes armes, mais d'une couleur légèrement plus sombre.

C'était donc ça, fit Squall en se tournant vers Quistis qui le regardait avec étonnement. Tu n'avais pas eu le temps de finir ta phrase tout à leur. Mais maintenant tout est clair. Le"Gil" de tout à leur n'était autre que le début de Gilgamesh. Mais comment est-ce possible ?
Il leva les yeux vers le Gilgamesh qui se trouvait derrière lui. Ce dernier fixait l'autre Gilgamesh avec une fureur indescriptible. Il semblait totalement hors de lui, incapable d'accepter de voir sa propre reproduction face à lui. On aurait dit qu'il allait détruire tout ce qu'il y avait autour de lui, on sentait même comme une nouvelle onde de force qui évoluait lentement autour de lui, empêchant à Squall et Quistis de continuer à avancer. De toutes les manières que ce soit, Squall et Quistis n'auraient pas avancés, car le Gilgamesh face à eux les empêchait d'avancer et ils ne voulaient prendre le risque de mourir maintenant. Le vrai Gilgamesh, tout comme la copie, se tenaient bien droit et réussissaient parfaitement à se contenir. Squall jeta un bref regard sous la cape de Gilgamesh et il le vit prendre toutes les épées qu'il avait.
Quistis, dit Squall.
Quoi ? demanda Quistis.
Écartons-nous...
PROFITEZ DU FAIT QUE JE M'OCCUPE DE LUI POUR PASSER L'ARCADE QU'IL Y A DEVANT...
D'accord, dit Squall en acquiescent d'un signe de tête.
Squall attrapa le bras de Quistis et ils se mirent à courir vers le fond du tunnel, passant à côté du faux Gilgamesh qui n'exécutait plus désormais l'ordre de les empêcher de passer, se contentant de regarder fixement le vrai Gilgamesh d'un regard aussi froid que celui que l'original lui lançait.
Après avoir fait quelques mètres, Quistis jeta un regard par dessus son épaule et elle vit que le combat Gilgamesh / Néo-Gilgamesh faisait rage. Les deux Gilgamesh se battaient furieusement avec leurs épées, portant et bloquant toutes sortes de coups, aussi rapides et précis les uns que les autres.

Quistis, regarde...
Les paroles de Squall obligèrent Quistis à détourner les yeux de la stupéfiante scène de bataille entre les deux titans.
Elle vit qu'ils étaient arrivés dans une sorte d'immense hall de gare vide, hormis le fond où se trouvaient deux immenses colonnes avec un trône imposant fait de marbre noir, que surplombait une gigantesque statue représentant un grand dragon, la gueule ouverte vers l'entrée de la salle.
Ils avancèrent vers le centre de la salle et ils regardèrent fixement le trône. Ils entraperçurent une silhouette nappée de rouge se déplaçant au fond.
Les ayant vu elle aussi, la silhouette se retourna lentement et les héros reconnurent le regard gris de Métiulcia. Des cernes s'étaient dessinées autour de ses yeux, ce qui lui donnait, en plus de son regard sévère, un air de tristesse refoulée.

Vous voilà enfin, déclara t-elle d'une voix aiguë. Je vous attendais.
Que veux-tu ? demanda Squall en s'avançant, son épée à la main.
Ah ah, cela tu le sauras plus tard, au moment voulu.
Nous savons d'où tu viens, lança Quistis, essayant de la déstabiliser.
Laissez moi deviner qui vous l'a dit... Ne serai-ce pas cette télépathe ? Je me suis déjà occupée d'elle, aucune inquiétude à avoir...
Que... non, c'est impossible... fit Squall, stupéfait, tremblant de tous ses membres.
Oh non, ne te méprend pas, je ne parle pas de cette fille qui avait des visions... Linoa, non ?
Squall fut frappé d'un élan de rage. Il serrait sa Lionheart plus fort que jamais et son autre main était tellement serrée que du sang coulait de sa paume transpercée par ses ongles.
Non, en réalité c'était une certaine Ellone...
Squall desserra brusquement son poing et un flot de sang en coula. Il ouvrit de grands yeux ronds et avait la bouche mi-ouverte.
Tu... tu as tué Ellone !
Oui, ses pouvoirs me gênaient. J'ai dû la tuer avant qu'elle ne révèle mon plan...
Et quel est-il ? demanda Quistis.
Squall resserra à nouveau son poing, bloquant ainsi l'hémorragie.
Nous allons faire un petit jeu. Si tu arrives à m'atteindre, je te dirai mon plan, avant de te tuer bien sûr. Mais ça m'étonnerai que cela arrive.
Et pourquoi ? lança Squall qui était frappé de spasmes violents, sa Lionheart brillant d'un froid éclat blanc.
Parce qu'il y a 5 Gardiens, pas 4...
Et qui est le 5ème ? demanda Quistis, qui connaissait déjà la malheureuse réponse.
Zell, fit Squall d'un air sombre.
Parfaitement, fit une voix derrière eux.
Ils se retournèrent tous les deux et virent Zell qui marchait tranquillement en faisant craquer ses phalanges.
Tu as échappé à mon contrôle Squall, à cause de ton amour pour cette fille, mais Zell est toujours de mon côté, et il fera tout pour me protéger, lança Métiulcia.
Zell ! s'étonna Quistis, ressaisis-toi, reviens avec nous...
Quistis s'avança vers Zell mais ce dernier la frappa violemment au visage, l'expédiant directement au sol.
LA FERME ! cria t-il.
Ah ah ah, ricana Métiulcia, je vous laisse entre amis.
Zell lançait des regards froids, emplis de haine à Squall et Quistis. Il semblait être atteint du sort "Furie".
Ah oui, au fait, je voulais vous dire qu'il a aussi hérité d'une nouvelle G-Force, fit Métiulcia, son nom est Shinryuu...
Shinryuu ?! s'exclama Quistis.
Quoi, qu'y a t-il ? demanda Squall en se tournant vers elle.
Shinryuu est un dragon, bien plus puissant que Bahamut, qui vient du néant. Ce dernier a littéralement été détruit il y a longtemps par de grands guerriers et seules 2 créatures en sont sortis vivantes avant sa destruction : Shinryuu et Gilgamesh. Ce dernier est loin d'être aussi cruel que Shinryuu, mais ils ont à peu de choses près des pouvoirs complémentaires. J'ai appris qu'il contrôlait toutes les forces existantes dans ce monde et dans l'autre et qu'il est capable de prendre n'importe quelles formes. Pour résumer, c'est l'être le puissant de l'univers...
Ce n'est pas Monarch ? demanda Squall, peut impressionné par le récit de Quistis.
Non, Monarch est une des créations des Atlantes. Shinryuu existe depuis l'origine de l'univers, il a été créé en même temps que l'univers lui même.
C'est donc le maître de l'univers ! dit Squall.
Exactement, cria Métiulcia, mais maintenant que j'ai sa puissance, plus personne ne peut me battre. Zell, occupe toi d'eux.
Zell serra les poings, s'accroupi et se jeta brusquement sur Squall qu'il tenta de frapper au visage. Squall bloqua son coup en attrapant son poing. Il lui était difficile de le garder en mains, Zell semblait encore plus puissant que d'habitude. Quistis se leva et avança vers Zell mais ce dernier frappa Squall, l'envoyant au sol, et se jeta sur elle pour l'a plaquer au sol et la frapper durement à la poitrine. Le souffle coupé, Quistis ne pouvait plus rien faire. Squall en profita pour se relever et lancer la magie Fournaise sur Zell. Il fut projeté par terre et Quistis se releva aussi rapidement qu'elle le pouvait. Elle lui lança Foudre X et Squall enchaîna avec Ultima, mais les sorts furent contrés et ils revinrent sur Squall. Foudroyé, il s'écroula de tout son long par terre. Quistis tenta de lancer un sort Aura sur Squall mais Zell se jeta sur elle et lui lança un sort Glacier X. Quistis tomba au sol, K.O. à cause sa trop importante faiblesse accumulé ces derniers jours, et Zell appela Ifrit. Ce dernier semblait hésiter avant de frapper Squall et Quistis mais une G-Force ne pouvant pas désobéir à son maître, Ifrit attaqua quand même, bien que moins fort que d'habitude. Quistis ne se releva pas, évanouie, et Squall se releva avec difficultés. Il lança un sort Vie Max sur Quistis et se lança un sort Soin Max sur lui même. Zell lança alors un sort Fournaise sur Quistis mais Squall eu le réflexe de lancer un sort Boomerang sur elle. Zell se lança alors à lui même le sort Brasier X. Comme il semblait protégé par un sort Boomerang assez puissant pour renvoyer un Ultima, il envoya le Brasier encore plus dévastateur à ses ennemis. Le sort frappa alors Quistis, qui chancela quelques instants avant de se ressaisir.
Il a Boomerang, fit Quistis.
Non, tu crois ? répliqua Squall avec sarcasme.
Squall appela alors Nosferatu qui frappa Zell. Ce dernier appela Zéphir à son aide, mais ne résista pas longtemps à l'attaque que Squall lui lança. Lors de sa préparation, Squall avait lancé "Apocalypse".
Il faut le battre avant qu'il n'appelle Shinryuu, lui souffla Quistis.
Squall lança un sort Triple sur lui même et envoya 3 "Apocalypse"sur Zell. Quistis se lança à elle-même un sort Brasier X qui se retourna contre Zell. Sous le choc, ce dernier ne riposta pas. Il ne fit plus un mouvement pendant encore environ 10 secondes, puis prit une position assez étrange, les bras tendus vers le sol, les yeux fermés.
IL APPELLE SHINRYUU !! Hurla Quistis
"BOUCLIER""CARAPACE""BLINDAGE""BOOMERANG"...
Les sorts de protection se mirent sur Squall et Quistis. Zell leva alors les bras au ciel. Une aura violette l'entoura et derrière lui se formèrent deux formes rouges, comme des yeux de serpents. Zell ne disparut pas, tout au contraire des G-Forces habituelles lorsqu'elles sont invoquées.
Le plafond de la grotte se fit encore plus noir qu'il ne l'était déjà, se retrouvant empli de nuages. Des éclairs frappaient le sol un peu partout dans la grande salle et d'énormes gouttes d'eau commencèrent à tomber. Un trou d'un noir abyssale –ce qui donnait l'impression que la couleur de la grotte était grise- se forma au dessus des trois combattant. Une forme immense passa à l'intérieur du trou et plusieurs choses commençaient à être aspiré dans la salle, comme si l'ombre qui s'y trouvait était attirée à l'intérieur même du néant. Une énorme masse se plaça alors au dessus du trou, une masse déformée par un vent qui soufflait les ombres composant le trou. Seuls deux yeux rouges étaient distincts du reste du trou. Il y eu un nouveau mouvement et les yeux descendirent vers la pièce. A la lumière qui éclairait la salle, les combattants purent apercevoir la menace qui les guettait : un énorme dragon sortait du trou. Il était encore plus grand que Orbital, il avait plusieurs paires d'immenses ailes grises et un corps de lion. On aurait dit un Manticore, s'il n'avait pas eu cette tête de Dragon et cette longue queue hérissé de pointes. Il avait les yeux d'un rouge flamboyant et on aurait cru que du sang en coulait. Il serra les énormes poings qu'il avait à la vue de Squall, Quistis et Zell. Il tendit vivement une de ses mains vers Quistis et une boules blanches se format à son bout. Elle grossit et alla frapper Quistis de plein fouet qui s'envola dans les airs et s'écrasa durement contre la paroi de la grotte. Shinryuu braqua ses yeux sur Zell. Il tendit son autre main vers lui et une boule noire se format à l'intérieur. Cette dernière se dirigea vivement vers Zell qui recula en se protégeant de ses bras mais la boule s'arrêta devant lui, se transformant en un large disque noir. Une sorte de robot en sortit alors : il avait quatre membres mécaniques extrêmement complexes et avait une espèce de globe qui lui servait de tête. De son buste sortit un canon qui se mit à tirer vers Zell. Un énorme rayon orange et bleu le frappa et Zell rejoignit Quistis contre la paroi de la grotte. Le robot disparut et Shinryuu déplaça lentement son regard vers Squall, en position de combat, sa Lionheart bien serrée, prêt à lui faire regretter ce qu'il venait de faire. Shinryuu sembla hésiter à sa vue : c'était comme s'il sentait la puissance qui émanait de son adversaire, comme s'il ressentait une sorte de respect envers lui. Il savait qu'il aurait affaire à un redoutable ennemi et qu'il ne le tuerai certainement pas du premier coup. Malgré ce doute, il ouvrit la bouche et une boule d'énergie bleue se format. Un petit laser bleu en sortit alors, se dirigeant vers la poitrine de Squall qui ne sentit absolument rien, comme si cela n'était qu'un simple repère pour recevoir quelque chose de plus puissant. Des étincelles se formèrent alors autour de la boule d'énergie au niveau de la bouche du monstre, grossissant et aspirant tout les flux de lumière qui l'entourait. Un énorme laser en sortit et alla frapper Squall qui mit sa Gunblade devant lui, renvoyant le coup de la G-Force contre le mur. Shinryuu ne sembla pas plus impressionné que lui mais il disparut avant de faire quoi que ce soit. Squall regarda alors Quistis et Zell qui étaient en sang et inconscient, appuyés maladroitement contre le mur de roche.
Squall tourna la tête vers Métiulcia qui était restée debout, admirant le spectacle qui s'offrait à elle.

Bien, fît-elle, à nous deux...


4e Chapitre : Révélations et amitiés...

Squall fixait Métiulcia d'un regard aussi froid que celui que cette dernière lui envoyait. Aucun des deux ne bougeaient, du moins pendant une courte durée, jusqu'à ce que Métiulcia fasse quelque pas dans sa direction et s'arrête.
Tu veux savoir pourquoi je fais cela ? demanda t-elle, lisant dans les pensées de Squall.
Je pense savoir, répondit Squall avec une certaine fierté.
Oh, cela va au-delà de tes pensées, tu ne peux pas comprendre les intentions d'un dieu.
Un dieu ?
Oui, tu n'as quand même pas cru que ce corps était le mien ?
Squall la regarda avec fureur.
Mm, apparemment si...
Métiulcia se recula d'un pas et leva un bras vers lui.
Cette fille, dont j'ai pris le corps, vient de Dollet. Elle présente un grand intérêt aux yeux des Dieux car c'est la réincarnation bénéfique de Ultimécia, et c'est pour cela que j'ai possédé son corps. C'est ironique de voir comment les Dieux jouent avec les gens, ramenant la réincarnation d'une personne encore présente dans ce temps... Elle a de grands et puissants pouvoirs magiques, encore plus puissant que Ultimécia elle même car sa mort lui a ouvert d'autres portes. Bien sur, n'importe qui peut accéder à ce genre de pouvoir. Toi par exemple, il te faut mourir pour comprendre, et tu es bien trop faible pour me résister...
Si je le suis vraiment...
Tu es trop confiant, cela va te perdre d'ailleurs, dit Métiulcia avant de soupirer avec lassitude. Et bien, pour te donner une idée des pouvoirs qu'elle a, demande toi comment j'ai fait pour faire en sorte que Shinryuu, la créature la plus parfaite qu'il soit au monde, soit mon esclave...
Squall eu du mal à imaginer les pouvoirs exact de Métiulcia, mais le fait de savoir une telle G-Force en sa possession ne faisait que prouver qu'elle était bien plus forte que lui.
Oui, en réalité, cette fille est plus puissante que moi, du moins par ses pouvoirs. Elle serait capable de m'éliminer si elle avait conscience de toutes les possibilités qu'elle possède. Elle est capable de diriger tous les éléments, aussi bien les éléments de la vie que ceux de la mort, elle est capable de monter la force des monstres qu'elle invoque à leur maximum, elle est capable de résister à la plupart des sorts. A vrai dire, sa faiblesse est son cœur, comme toute personne vivante n'ayant aucun but précis.
Mais si ce n'est pas ton corps, qui es-tu et où es-tu ? demanda Squall, soudain exaspéré par ce monologue un peu trop inspiré des films à succès.
Je ne suis pas loin. Je suis partout et nulle part à la fois. Nous sommes en dessous de l'île Paradisiaque, comme tu le sais sûrement, et moi je me trouve en dessous, tout près d'ici, mais c'est bien trop risqué de me montrer pour le moment. A vrai dire, c'est bien plus facile pour moi de contrôler ce corps que de contrôler le mien.
Métiulcia tourna la tête sur le côté et Squall regarda vers le trône qui siégeait derrière. Métiulcia se retourna alors, les yeux brillant d'une lueur jaunâtre.
Je suis le maître de la lune, je contrôle vos saisons, je contrôle l'attitude des monstres et je contrôle les larmes sélénites apportant un flux régulier de monstre sur votre planète...
Faux, c'est le pilier crystalin qui les contrôles, cria Squall, hors de lui, fendant l'air de son bras droit.
Métiulcia afficha un sourire mauvais, sarcastique.

Et d'après toi, qui a créé le pilier crystalin ?
Squall laissa tomber son bras droit.
C... c'est toi ?
Comme tu vois, ma puissance dépasse ton entendement. Mais si tu tiens tant que ça à savoir ce que je compte faire de ce monde, je vais te le dire. Après tout, ce ne sera que plus plaisant de te dire mes projets avant de te tuer.
Squall se prépara au pire.
En réalité je compte faire des choses inimaginables pour ton propre esprit. Je vais d'abord détruire vos villes grâce aux pouvoirs du Néant, les absorbant avec leurs habitants qui seront alors aspirés dans un monde de souffrances infernales. Ensuite, pour les survivants, je générerais une ère glacière, et pour les entités qui naîtront de cela, je ferais une compression temporelle, en souvenir de celle que fut la réincarnation que je possède. Cela me permettra de fusionner avec mes autres moi, aussi bien ceux du passé que ceux du futur, pour être plus puissant que Métiulcia. Car son corps et tous les vôtre disparaîtront dans la compression, le temps ne pouvant supporter un dédoublement des esprits. Cela créé une distorsion temporel qui tue tout les esprits identiques humain. Un fait que Ultimecia n'avait pas pensé, un fait dont elle connaissait l'existence mais que sa fierté considéra comme incapable de l'atteindre, à moins qu'elle n'ait décidé cette compression afin de mettre fin au monde et à sa misérable vie solitaire par la même occasion. Le monde serait devenu vide, ce qui n'aurait pas été si mal.
Mais, sans personnes vivantes, cela ne te servirait à rien de contrôler ce monde...
Mais ce ne sont pas que les vies que je vais éradiquer. En réalité, votre planète sera détruite par ma nouvelle puissance. Je détruirai votre galaxie et cet univers. Une fois tout détruit, j'accéderai au néant absolu et toutes les vies qui existaient, aussi bien les planètes que les créatures, s'y trouveront, sous forme d'énergie. Alors je prendrai ces énergies et je recréerais un monde nouveau, ou toutes les créatures m'obéiront.
Et lorsque cela arrivera, que feras tu ?
Je détruirai à nouveau ce monde et j'en recréerais un autre jusqu'à ce que ma puissance soit à son maximum.
Et que feras tu lorsqu'il n'y aura plus de vie ?
Ah ah, imagine ce que je pourrai faire à ce moment. J'irai, grâce à ma puissance, dans le royaume des ténèbres. Je le fusionnerai alors au royaume des morts et là, je contrôlerai tout et tous : humains, monstres, animaux, démons, créatures extra-terrestres, anges et Dieux. Tout m'appartiendra. Toi aussi tu seras mon serviteur...
Tu es complètement fou...
Métiulcia reprit un air sérieux et se tourna vers Squall, visiblement vexé par la remarque de son interlocuteur.
Tu ferai mieux, pauvre mortel, de commencer à me respecter...
Métiulcia tendit sa main gauche vers Squall qui se mit en position de combat.
Ça, tu peux toujours...
Rêver..., fit une voix derrière eux.
Surpris, Squall se retourna et il vit...
Seifer !
Comme tu vois, fit-il, sa Gunblade en main, son éternelle veste grise s'envolant au rythme des courants d'airs de la salle.
Mais, que fais-tu ici ? demanda Squall plus qu'intrigué.
Je vous ais vu toi et Quistis lorsque vous êtes revenus à la BGU. Je me suis glissé dans votre vaisseau et j'ai sauté peu de temps après vous.
Mais, comment es-tu venu à la BGU, je croyais que tu l'avais quitté ?
Je sais, je voulais simplement vérifier si ce qui me venait aux oreilles sur toi était vrai. Mais, je suis venu ici pour vaincre cette créature, quitte à te seconder s'il le faut.
Tu as tout entendu alors ?
Oui, et je suis décidé à le vaincre. Je veux me venger de Ultimecia qui m'a manipulé. Je dois détruire la puissance qui veut détruire le monde.
Ah ah, ricana Métiulcia, brusquement entourée d'une aura rouge. Comme cela, vous serez mes chevaliers servants et dévoués.
J'ai déjà donné, fit Seifer.
Oh, intéressant. C'est dommage que je ne t'ai pas repéré plus tôt, je t'aurai utilisé... Mais maintenant, préparez-vous à affronter le puissant Zéristh...
L'aura qui entourait Métiulcia/Zéristh devint rouge sang. Elle se souleva dans les airs, ses pieds quittant le sol et ses cheveux gris mi-longs se mirent à se balancer au grès d'un vent bien plus violent. Ses yeux devinrent rouge sang eux aussi et elle tendit les mains vers Squall et Seifer. Une onde de force en sortit alors et vint frapper les deux héros qui furent projetés contre la paroi. Seifer se releva en serrant les dents et lança un sort Brasier X sur Métiulcia qui ne bougea pas, tendant ses bras en arrière et poussant sa poitrine en avant, semblant absorber l'énergie du feu.
Ah ah... continuez...
Squall lança un sort Foudre X et Seifer lança un sort Glacier X. Métiulcia semblait absorber les énergies élémentales.
Vous ne pouvez rien contre moi...
Métiulcia lança alors un sort Boomerang sur elle même.
Squall entendit un gémissement et il se tourna vers Quistis et Zell qui s'étaient relevés. Il s'éloigna lentement de Métiulcia, tout en la gardant dans son champ de vision, et lorsqu'il vit Seifer se jeter sur elle, Gunblade serrée dans ses deux mains, il se tourna et courut vers ses deux amis.
Squall... suffoqua Quistis, tiens, prend mes G-Forces, tu pourras la vaincre...
Les... les miennes aussi... fit Zell avant de s'évanouir, suivit de Quistis.
Squall tenta de les réveiller mais il sentit alors une énergie incroyable l'envelopper. Il possédait maintenant toutes les G-Forces, ainsi que l'invocation Shinryuu. Cette dernière lui donnait la possibilité d'utiliser sa limite break quand il le voulait. Elle lui permettait aussi d'augmenter ses défenses et sa force au maximum, ce qui, malheureusement, ne lui servait pas à grand chose.
Mmh, intéressant, le combat risque d'être plus long, dit Métiulcia en se tournant vers lui alors que Seifer, après avoir apparemment été repoussé, se relevait et se remettait à courir vers elle.
Yaaah, cria Seifer en se jetant à nouveau sur Métiulcia.
Cette dernière, surprise, n'eut le temps d'esquiver et elle fut touchée par la gunblade de Seifer. Il en profita pour lui lancer un sort Aura qui revint sur lui grâce au Boomerang.
Très malin, fit-elle, mais ne croit pas pour autant me battre. Anti-sort !
Le sort stoppa net l'aura de Seifer. Ce dernier tenta de frapper à nouveau Métiulcia mais elle lui lança une boule de feu blanche et il fut repoussé plusieurs mètres en arrière. Squall, après avoir un peu reculé, invoqua Bahamut, qui apparut au dessus d'eux. Métiulcia leva vivement la tête et le regarda avec terreur. Elle semblait impressionné par le roi des Dragons. Elle lui jeta un regard de haine et se mit à courir vers le tunnel qui reliait le cratère au hall. Bahamut la regarda courir. Il semblait être conscient de sa peur, on aurait même pu croire qu'il avait pitié de l'humaine qui le fuyait, mais il ne bougea pas. Il regardait cette minuscule créature courir vers un passage. Métiulcia arriva à l'entrée du tunnel et regarda derrière elle. Elle fut surprise de voir que Bahamut était toujours là. Elle regarda alors de nouveau devant elle pour se retrouver face à un des Gilgamesh.
Gardien, fit-elle, détruit ce dragon.
JE NE SUIS PAS TON GUARDIEN, fit Gilgamesh, JE SUIS LE VRAI GILGAMESH ET C'EST TOI QUE JE VAIS DETRUIRE...
Gilgamesh brandit alors l'épée Excalibur au dessus de lui et l'abaissa sur Métiulcia. Un éclair lumineux sortit du mince filet que formait le coup et il éclaira brièvement le tunnel. Squall regarda la scène et vit Métiulcia s'écrouler par terre. De petites étoiles s'échappaient de son corps et entourèrent Squall.
Tu ne me battras pas maintenant, je reviendrai dans quelques temps et encore plus fort, fit une voix qui résonnait dans toute la pièce.
Les étoiles disparurent alors, hormis une qui scintillait comme un rubis et qui stagnait devant Squall, à hauteur de sa poitrine.

FAIS TON CHOIX... dit Gilgamesh, à ses côtés.
Le choix ! Squall avait oublié ce détail. Il devait encore choisir qui faire revenir. Il ne pouvait pas se décider et l'étoile commençait déjà à disparaître. Il entendit alors plusieurs voix autour de lui, résonnant dans sa tête et elles lui disaient :
Prend Linoa, ta fiancée, fit une voix qui ressemblait à celle d'Ellone.
Oui, prend ta copine, fit la voix d'Irvine.
Il a raison, elle compte plus pour ton avenir que nous, dit Selphie.
Mais Squall n'entendit pas Linoa.
Linoa, dit Squall, je veux savoir... ce que tu veux.
Rien ne se fit entendre.
Linoa...
Toujours rien.
Je... je suis désolé mes amis, fit Squall, mais je ne peux rien faire. Je ne peux pas choisir entre vous. Je... je voudrais prendre Irvine pour son humour et sa franchise. Mais aussi Selphie pour sa gaieté et son énergie, ainsi qu'Ellone pour sa fidélité et sa bravoure. Mais j'aime aussi Linoa, pour son courage, sa joie de vivre, sa voix et toutes ses autres qualités qui sont innombrables.
Un sanglot se fit entendre. Squall se retourna et vit Linoa derrière lui.
Linoa ! s'étonna Squall.
Irvine apparut alors, ainsi que Selphie.
Vite, choisit Ellone ! fit Seifer.
Mais, comment ?
Pas le temps, VITE !
Squall ne savait pas vraiment comment faire et tout ce qui lui vint à l'esprit fut ce qu'il y a de plus classique au monde :
Je prends Ellone...
Ellone apparut alors devant lui. Elle était un peu pâle mais semblait heureuse de se retrouver là.
L'étoile disparue alors.

Squall se tourna vers ses amis. Quistis et Zell étaient debout et en pleine forme.
Mais... commença Squall.
Soin Max, dit Seifer.
Nous te devons beaucoup Seifer, dit Quistis.
Mais explique moi, comment sont-ils tous revenus ? demanda Squall.
Sympa ! fit Selphie.
En fait, commença Irvine, chacun de vous a pensé à quelqu'un d'entre nous. Quistis à Selphie, Zell à moi, Seifer à Linoa et toi à Ellone. C'est comme cela que nous sommes revenus.
Mais, vous étiez tous la ? demanda Squall.
Non, nous ne pouvions ni t'entendre ni te voir. Nous étions dans un autre monde, attendant votre choix à tous. Nous ne savons pas ce qui s'est passé. Comment Métiulcia a t-elle fuit ?
On dirait que...
Un gémissement sonna derrière eux. Ils se retournèrent tous et virent Métiulcia se relever. Ils sortirent alors leurs armes sauf Squall qui s'approcha d'elle, conscient de ce qu'elle était à présent.
Squall, tu es fou ? demanda Seifer.
Non, mais Métiulcia a été contrôlée par un autre démon, comme certain d'entre nous d'ailleurs...
Zell eu brusquement les joues en feux, faisant virer son tatouage noir à un signe violet vif.
Je, commença Métiulcia d'une voix faible et totalement différente de celle qu'elle avait quelques instants auparavant, je suis désolée. Cet esprit s'est emparé de moi à la gare de Timber. Je ne voulais pas...
Je sais, fit Squall. Mais je sais que tu vaux beaucoup dans ce monde et que tu dois nous aider.
Quoi ? demanda Selphie. Tu es dingue, c'est elle qui nous a tuée !
Je sais, dit Squall, mais je sais qu'elle est très précieuse ici. Je suis donc le seul à avoir entendu ce qu'a dit Zéristh ?
Zéristh ? demanda Zell avec un petit rire moqueur.
Le monstre qui contrôlait Métiulcia. Il veut détruire ce monde d'une façon assez...
Horrible ? finit Linoa.
Ce n'est pas vraiment le mot que je cherchais, mais il convient parfaitement à ce qu'il m'a expliqué...
Euh, je ne voudrais pas être de mauvais poil mais je pense que ce n'est ni le moment ni l'endroit pour discuter de tout ça, fit Seifer.
Il a raison, dit Zell. Squall, regarde...
Squall tourna la tête et vit un flot de liquide noir visqueux couler lentement vers eux, faisant fondre tous se qui se trouvait sur son passage.
Vite ! s'exclama Squall, brusquement conscient de ce que cela pouvait être, allons-nous en. Métiulcia, tu peux marcher ?
Je crois oui, répondit-elle en se redressant sur ses jambes tremblantes.
Métiulcia se leva et elle se mit à courir vers la sortie du tunnel, suivie des autres.
Comment allons nous faire pour remonter dans l'Hydre ? demanda Quistis.
Je l'ai fait se poser, déclara Seifer.
Cool, fit Selphie.
Ils continuèrent à courir jusqu'à la fin du tunnel où ils virent l'Hydre posée. Ils montèrent tous dedans et ils virent le flot noir se rapprocher dangereusement du vaisseau, emportant dans son sillage les rochers qui jonchaient la route.
VITE ! cria Linoa à Selphie, DECOLLE !
Selphie fit décoller l'engin et ils sortirent en trombe du cratère, frappant la paroi de l'aile gauche du vaisseau.

Bien, que fait-on maintenant ? demanda Irvine appuyé contre le siège et tourné vers Squall.
On reprend normalement à partir du début, dit Squall.
Comment ça ? dit Métiulcia.
Tu es nouvelle non ? Donc on va faire un banquet pour ta bienvenue.
Squall, tu es sur que ça va ? demanda Zell en le regardant comme s'il était fou.
Ne t'en fais pas, tu saura bientôt pourquoi je pense qu'il faut la garder avec nous, répondit Squall.
Si tu penses ça, dit Linoa, je suis avec toi.
Moi aussi, fit Quistis.
Bien que je n'approuve pas, je suis avec toi, dit Selphie.
Pareil, répondit Irvine.
..., dit Seifer.
Bien, alors retournons vivre normalement à la BGU, lança Squall.


FIN...

Auteur :


La vérité suffit-elle à combler la peine ? <<< Revenir aux FanFictions

Flux RSS Valid XHTML 1.0 Hit-Parade des sites francophones