La mission de l'horreur : La vérité suffit-elle à combler la peine ?

La mission de l’horreur
La vérité suffit-elle à combler la peine ?

Squall, Zell & Métiulcia

Résumé : Une nouvelle élève arrive à la BGU. Mais depuis son arrivée, les héros se comportent bizarrement : Squall et Zell ne la lâchent pas d'une semelle, Linoa à des prémonitions et se retrouve gravement blessée, Irvine, après avoir hérité de ses intuitions, disparaît avec Selphie alors qu'il avait été banni à Horizon. Reste Quistis qui ne comprend pas grand chose à cette histoire de fou.


1er Chapitre : Une résistance mentale...

Dans sa classe, Quistis ne cessait de penser à ce qui était arrivé à Linoa et à l'exil de Irvine. Tout cela était complètement dingue, et bien trop rapide à son goût. De plus, Selphie était introuvable. Se pourrait-il qu'elle l'ai suivit ? Elle était sûr que oui.
Euh, mademoiselle ?
Un élève la sortit de ses pensées.
Mmh... Quoi ? Euh ... excusez moi.
Ce n'est pas grave
Bon, ça va bientôt sonner, vous pouvez sortir. Si quelqu'un veut me parler, je suis avec le docteur Kadowaki. Bonne journée.
Quistis sortit précipitamment de sa salle de classe et se dirigea vers l'infirmerie. Sur le chemin, elle croisa Métiulcia accompagnée de Squall et de Zell. Quistis ne pu s'empêcher de penser aux évènements récents et elle leur dit :
Vous êtes minables, vous êtes près à tout abandonner pour cette fille. Squall, n'oublie pas Linoa, elle est seule, blessée et elle t'attend. Quant à toi, dit-elle à l'adresse de Métiulcia, tu dois être fière de toi. Tu as réussi à déstabiliser la vie des gens de cette université. Je ne pense pas que tu vas restez longtemps ici, mais j'espère que ton départ est proche...
Et, sur ces mots, elle partie vers l'ascenseur. Squall semblait quelque peu désorienté, comme frappé d'une migraine, mais il ne dit rien.

A l'infirmerie :
Comment va t-elle ? demanda Quistis au docteur, debout face à elle.
J'ai connu pire. Elle semble être en transe, dans un monde différent...
Ce n'est pas un coma ?
Non, c'est différent, elle ne dort pas, elle semble nous entendre et on croirait qu'elle va nous répondre, mais aucune activité cérébrale. Elle ne peut pas dormir si son cerveau n'est pas en activité. Cela m'étonne d'ailleurs qu'elle soit toujours vivante...
Comment cela ?
Simplement parce qu'elle est cliniquement morte, mais pourtant, on croirait qu'elle va se réveiller dans la seconde qui suit la vérification du système d'assistance...
Je vois... Comment avez-vous obtenu tout ce matériel ?
Le président d'Esthar nous en a fait cadeau en apprenant ce qu'il se passait.
Quistis acquiesça en silence.
C'est pour cela que tu es venue me voir ?
En partie. Je trouve bizarre tous ces événements qui surviennent comme ça, dès l'arrivée de la nouvelle.
Oui, il faudrait parler de cela au directeur.
Cid était toujours directeur de la BGU, Squall ayant refusé de prendre son poste.
Oui, je suis d'accord. Allons le voir et parlons lui en.
Elle partirent toutes les deux vers le bureau du directeur. Après avoir traversé le hall elles attendirent que l'ascenseur daigne descendre, libérant un petit groupe d'élève. Lorsqu'elles entrèrent dans l'ascenseur, et après avoir dépassé le 1er étage, une coupure électrique se produisit.
Normalement l'ascenseur devrait continuer à marcher, un groupe électrogène l'alimente ! fit remarquer le docteur Kadowaki.
Mais l'ascenseur ne bougeait plus.

Comment est-ce possible ?
A ce moment, Quistis vit le clavier de sécurité. Il était composé de chiffres allant de 0 à 9. Il fallait faire un certain code pour activer différentes fonctions de l'ascenseur. Quistis commença à taper un code.
Quistis, que fais-tu ? Tu es en train de taper le code pour désactiver les freins automatiques !!!
Mais Quistis s'apprêtait déjà à appuyer sur le bouton de validation. Pourtant, elle semblait hésiter, incapable de se décider.
(Non, je ne dois pas)
(Allons, c'est pourtant si simple... il te suffit d'appuyer sur le bouton)
(Peut-être, mais je mourrais sûrement)
(Que représente ta vie ? Tu es incapable de trouver l'amour et tu vis en cherchant à le connaître avec quelqu'un de prit et qui t'ignore)
(Je... je sais...)
(Allez, vas-y, tu n'as plus rien à perdre)
(Mais, le docteur ?)
(Allons, tu vois bien qu'elle n'est plus toute jeune, et puis elle a elle aussi ses problème, et elle sera bien contente d'en être débarrassée)
(Mais... je...)
(Allez, vas-y !)
(Non, je...)
(Vas-y te dis-je !)
(Non, je ne...)
(VAS-Y !)
(NON, je ne VEUX PAS)
Quistis tomba par terre, évanouit, alors que l'électricité revenait.


2e Chapitre : Le révolté.

Dans le bureau de Cid :
Que s'est-il passé ?
Cid regardait sévèrement Quistis. Elle était allongée sur une banquette.
Je ne sais pas, lors de cette étrange coupure, elle s'est mise à taper le code réf. 00943 lorsqu'elle fut agitée de spasmes et s'évanouit. Je vous l'ai alors amené.
Oui, pour cette coupure, j'ai envoyé des techniciens qui étaient montés à Horizon. Mais ils n'ont absolument rien trouvé. A croire que quelqu'un a absorbé l'énergie électrique et l'a ensuite réinitialisée.
En parlant de personne bizarre, j'ai remarqué qu'il se passait des faits étranges depuis l'arrivée de l'élève Métiulcia...
A ce moment, la porte claqua et Squall apparut, suivit de Métiulcia et de Zell.
Squall ! s'étonna Cid, tu sais très bien qu'il est interdit d'emmener des élèves ici...
Oui, je le sais mais je n'ai pas... euh, je voulais lui faire visiter.
Il sembla sur le point de s'évanouir lui aussi tellement il était pâle. Zell l'était lui aussi mais semblait totalement hypnotisé, comme une marionnette, les bras pendants.
Monsieur le directeur !!!
Shu venait d'entrer en courant, ses cheveux flottant derrière elle.
Oui ? demanda Cid en se tournant et en haussant un de ses sourcils.
Nous venons de recevoir un message d'alerte. Des faits étranges se passent dans la plupart des villes. Balamb vient de subir un attentat...
Le docteur Kadowaki et Cid s'attendaient à une réaction de Zell mais il ne fit aucun geste.
... Heureusement, aucun blessé n'a été compté, continua Shu. Mais Horizon à été frappé d'une énorme explosion, ravageant la majeure partie du centre. Il ne reste presque rien des écrans solaire. Plusieurs personnes se trouvant près de la mairie se sont retrouvées fauchées par l'explosion et...
QUOI ? cria Cid. Mais c'est horrible. Il faut absolument que l'on envoi une équipe à la recherche de survivants.
Oui, répondit Shu.
A ce moment, la BGU s'arrêta, ils étaient arrivés à l'orphelinat. Edéa allait souvent là-bas afin de se remémorer certains bons souvenirs, lui faisant oublier le mal qu'elle avait fait.
Bon, que l'on exécute mes ordres et... oui, Squall, il faut que je te parle.
Euh... bien sûr.
Le docteur vit Métiulcia lui lancer un regard noir et elle partit, suivit de Zell.
Bon, Squall, je sais que tu apprécies la nouvelle élève mais... Squall ?
Squall ne semblait même pas écouter. Au fur et à mesure que le temps passait, il devenait moins pâle. On aurait cru qu'il venait de se réveiller après une longue nuit à dormir.
Squall ? demanda Cid.
Oui, qu... qu'y a t-il ?
Tu réagis enfin !!!
Quistis venait de se réveiller et regardait Squall, raillonante.
Quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ? fit Squall, étonné que tout le monde le regarde avec autant d'accroche.
Squall, tu es redevenu normal...
Quistis s'était jeté à son cou. Squall la repoussa gentiment et demanda ce qui s'était passé.
Quoi ? Tu ne te souviens pas ? Tu semblais totalement absent après avoir vu la nouvelle.
Mais, je ne me souviens de rien !
Attend, il y a pire.
Quistis raconta alors tout ce qu'il s'était passé, en résumant au maximum, se dépêchant de terminer.
QUOI ?
Squall parut scandalisé.
M... mais, on a retrouvé des survivants ?
Cid vient d'envoyer des hommes. Mais tu as fait autre chose d'horrible : tu as fait du mal à Linoa.
Où est-elle ? demanda t-il, plus affolé que jamais.
Linoa est à l'infirmerie. Elle a été attaqué par une magie de feu un peu avant que tu ne bannisses Irvine.
A L'INFIRMERIE ???
Squall se rua hors de la pièce et sauta dans l'ascenseur. Il descendit à l'infirmerie et alla voir Linoa. Il s'arrêta brusquement devant le lit. Ce n'était pas Linoa qui se trouvait allongée face à lui, mais Ultimecia.
NON, on l'a tuée... impossible.
Squall hésita et commença à reculer. Les souvenirs de tout le mal qu'elle avait fait lui revenait à l'esprit comme la marée montante sur la plage. Elle qui avait été éliminée avec autant de mal, après tout les sacrifices qui avaient dû être fait...
Il la vit alors ouvrir ses yeux, des yeux d'un gris étrange, brillants. Dégainant sa Lionheart, Squall se lança sur le corps d'Ultimecia avec un cri de rage, déterminé à en finir à jamais avec les pensées qui étaient remontées à lui face à cette apparition. Quistis, le Dr Kadowaki et Cid venait d'entrer dans la pièce et assistèrent à la scène qui se passait devant eux.

SQUALL, QUE FAIS-TU ???
Ils hurlèrent cela tous en même temps alors qu'ils voyaient Squall se précipiter, l'arme au poing, vers le corps de Linoa.
YAAAAAh, cria Squall.
Il planta l'épée dans la poitrine d'Ultimecia et c'est à cet instant que l'illusion disparut. Ultimecia se transforma en Linoa et elle était empalée sur la gunblade de Squall. Ce dernier, après être resté immobile pendant un temps qui lui semblai infini, s'écroula au sol, en pleurs, incapable de se rendre compte de se qu'il venait de faire, incapable de se rendre compte de ce qu'il se passait autour de lui, incapable d'entendre Cid ordonner à des SeeDs de le saisir par les bras et de le traîner au sous-sol, dans une pièce qui servait de prison en cas d'attaque de la BGU.


3e Chapitre : Le jugement du destin...

Qu'est-ce qui m'a pris ? Pourquoi ais-je attaqué Linoa... Pourquoi il y avait Ultimé... non, j'ai tué Linoa...
Squall se morfondait sur son erreur dans sa cellule, à genoux par terre, à tel point que les gardes avaient pitié de lui et hésitaient à le laisser enfermé. Son jugement devait avoir lieu deux jours plus tard. Quistis, qui venait le voir tous les jours, lui donnait des nouvelles du monde extérieur. Mais la plupart des nouvelles qu'elles apportaient étaient plutôt mauvaises, comme au sujet de l'affaire de Horizon. Les corps de Irvine et de Selphie furent retrouvés, à moitié brûlés, au fond de la mer. La cérémonie d'enterrement de Linoa ne pu avoir lieu car le corps de la jeune fille avait mystérieusement disparue. Le père de Linoa, le Major Caraway, ne cessait de lancer des menaces envers Squall, et bien malgré le fait que lui et sa fille ne soit plus très proche, il ne pouvait rester sans agir. Il avait proposé à Cid de garder Squall dans ses prisons mais le directeur avait catégoriquement refusé. Même si il était devenu un criminel, il devait s'expliquer clairement en public, et non pas se faire maltraiter par des Galbadiens rancuniers. Cette déclaration ne laissa pas de marbre le major mais il n'avait rien ajouté pour autant.
Ce matin donc, comme tout les matins, Quistis vint voir Squall.

Squall, écoute moi, commença t-elle en se mettant accroupit face à lui.
Squall leva la tête vers Quistis qui le regardait d'un air maternel.

Je ne te l'ai pas dit, mais je te crois, je suis sûr que tu es innocent. Je... j'ai moi même été contrôlé par quelqu'un où quelque chose, peu de temps avant que tu ne tue... pardon... Mais j'ai résisté et j'ai réussi à sauver ma vie et celle du Dr Kadowaki. Je dois donc faire quelque chose pour t'aider toi aussi...
Et pourquoi ? demanda Squall d'une voix fatiguée.
Par principe. Te crois-tu capable d'attendre demain pour que je mette mon plan à l'oeuvre ?
Au point où j'en suis, je pense que oui. Mais... et pour Linoa ?
Écoute moi bien, d'après une ancienne légende, lorsqu'une grande puissance est détruite, on peut utiliser le peut de pouvoir qui "flotte" dans l'énergie atmosphérique pour ressusciter quelqu'un. Si on détruit la force qui tente de nous éliminer, on pourra peut être ressusciter quelqu'un. Mais il faudra choisir qui.
Autrement dit, fit Squall en ouvrant de grands yeux, on aura le choix entre toutes les personnes qui se sont fait tuées ?
Oui.
Donc il faudra choisir entre Linoa, Irvine ou Selphie.
Oui, un choix extrêmement difficile, voir impossible à faire. C'est pour cela que je te laisse jusque demain pour réfléchir. Je ne te dit pas que l'on réussira, mais sa vaut le coup d'essayer. Réfléchit bien et à demain.
Quistis se redressa et tourna le dos à Squall, s'en allant vers l'ascenseur. Squall repassa en revue ce que venait de lui dire Quistis. Il devait choisir entre sa fiancée et ses meilleurs amis. Et encore, en choisir un parmi les deux. Il ne pouvait choisir entre eux, ce serait une trahison envers leur personne, jamais leur amitié ne permettrai cela.

Le lendemain, Quistis revint voir Squall et lui expliqua son plan.
Voilà, j'ai réussi à reprendre ton armes et tes magies les plus puissantes, ne me demande surtout pas comment. Pour les G-Forces, j'ai simplement demandé qu'on me les donne toutes. Celles de tout le monde sont donc en moi, hormis Ifrit, Bahamut et Zéphir, que Zell a toujours.
Il est toujours avec Métiulcia ?
Oui, il ne la lâche pas d'une semelle. Bon, voilà ce qu'on va faire. Je vais enlever tes liens et tu t'équiperas au mieux que tu pourras avec les magies et G-Forces que j'ai récupéré. Ensuite, on sortira en faisant en sorte que la sentinelle soit hors d'état.
Squall se leva, ragaillardit par l'idée de pouvoir ressusciter au moins une personne qu'il aime, et il s'équipa avec Orbital, Cerberus, Shiva, Nosferatu, Léviathan et Alexander. Quistis prit, quant à elle, Golgotha, Pampa, Tomberry, Helltrain, Ondine, Taurus et Ahuri. Squall s'équipa avec les magies qu'il avait toujours mises en équipement tandis que Quistis prenait le reste des magies. Ils prirent tous les deux leurs meilleurs armes et prirent des "Invincible". Sortant enfin de la cellule en assommant la sentinelle, ils montèrent au hangar réservé à l'Hydre. Personne ne semblait le garder. Ils montèrent dedans et le mirent en route.
Bien, où allons-nous ? demanda Squall qui commençait à moins ressentir les effets de l' "invincible".
Nous allons à Esthar, demander de l'aide à Laguna. Il était censé venir au jugement. Nous avons une journée pour le trouver et le prévenir.
Mais... et si il me capture et me renvoi ici ? Ca n'aura servit à rien et tu seras considérée comme complice...
Allons, tu connais Laguna mieux que personne. N'oublie pas que tu as vécu en lui quand Ellone regardait ses souvenirs...
Oui, c'est vrai, mais bon...
Ils firent décoller l'Hydre et ils se dirigèrent vers Esthar, la mégalopole.

Une fois arrivé à l'aéroport, ils se dirigèrent en courant vers le palais sans prendre la peine de monter sur un omnitrône. Un fois arrivé, ils se précipitèrent vers la salle de conférence. Ils y trouvèrent Laguna, Kiros et Ward, devant l'écran de communication, en train de parler avec Cid. Squall entendit un morceau de la discussion :
Oui, Quistis l'a aidé. A mon avis, ils ne devraient pas tarder, fit Cid.
... ,ajouta Ward.
Laguna et Kiros se tournèrent vers Squall.
Il est là, dit Laguna à Cid.
Bien, je te laisse.
L'écran se coupa et Laguna se leva pour se diriger vers Squall. Squall eut un mouvement de recule mais Quistis le prit par l'épaule et l'arrêta.
Squall, dit Laguna, non, ne t'inquiète pas, c'est moi et Cid qui avons organisé ton évasion.
Quistis semblait peut choquée par cette nouvelle. Squall s'avança vers Laguna et lui demanda :
Mais pourquoi ?
On a remarqué d'étranges réactions du pilier cristallin situé dans le Lunatic Pandora.
Qu'en avez vous fait ? demanda Quistis.
Nous l'avons démonté, mis à part le pilier cristallin que Geyser voulait garder. Ce pilier qui attire les monstres sur notre planète.
Et... ?
Et il a découvert que le pilier avait attiré un monstre beaucoup plus puissant que les autres. Il se cache sous l'eau, sous l'île paradisiaque. D'ailleurs, c'est lui qui créé les monstres qui l'habitent.
Et qui est ce monstre ?
Nous ne savons pas, tout ce que l'on sait c'est qu'il est capable de prendre le contrôle des gens à distance.
Squall se tourna vers Quistis.
Cela colle tout à fait avec ce qui se passe à la BGU. Et je crois savoir qui est ce monstre.
Je pense savoir aussi, dit Quistis.
... ?
Qui ? traduit Kiros.
Métiulcia ! répondirent Squall et Quistis en même temps.


4e Chapitre : La rencontre avec le destin...

Squall et Quistis retournèrent à l'Hydre peut de temps après leur entretien avec Laguna, qui leur avait fourni de la magie en plus -surtout pour Quistis. Ils s'envolèrent alors vers la BGU qui se trouvait maintenant à Trabia, pour son aide mensuelle à la reconstruction. La fac de Trabia évoluait de plus en plus et les cours avaient repris depuis maintenant 3 ans. L'Hydre se posa dans la BGU et Squall suivit de Quistis sortirent et se précipitèrent dans les couloirs à la recherche de Métiulcia.
Où est-elle ? demanda Squall en faisant pour la 3e fois le tour du rez-de-chaussée.
Elle ne s'est quand même pas enfuit !
Le Dr Kadowaki s'approcha d'eux.
Docteur !
Mon Dieu ! Que fait vous ici ? Les soldats de Galbadia sont partout à votre recherche !!! Venez vite à l'infirmerie...
Le docteur les emmena dans l'infirmerie et ils commencèrent à parler :
Pourquoi êtes-vous revenus ?
Nous savons qui est Métiulcia, dit Squall.
Quistis expliqua au Dr Kadowaki l'histoire de la larme sélénite. A la fin de son récit, le Docteur semblait stupéfaite.

On doit faire quelque chose...
C'est pour ça que nous sommes ici. Vous savez où est Métiulcia ?
Malheureusement, commença le docteur, elle est sortie avec Zell tout à l'heure. Je ne sais pas où elle est à cet instant.
Squall, dit moi, fit Quistis, les larmes Sélénite sont tombées où, au plus loin que tu te rappelles ?
La dernière sur Esthar, celle d'avant à Centra, ensuite, pas loin d'ici...
Et le moyen le plus rapide pour rejoindre le centre de la terre, c'est par où ?
Par un trou... Mais oui ! La larme sélénite de Trabia a percé la surface de la Terre ! Métiulcia est sûrement allée au cratère en forme d'étoile qui n'est pas loin d'ici. Allons-y.
Ils sortir alors en courant de l'infirmerie, suivit par les encouragements du docteur. En retournant au hangar, Squall et Quistis rencontrèrent deux soldats Galbadiens qu'ils connaissaient.
Mais vois-tu ce que je vois Wedge ?
Oui Chef.
Biggs et Wedge ! s'étonna Squall, je vous croyais à la retraite ?
Nous l'étions jusqu'à ce que le gringalet s'en aille, expliqua Biggs.
Il parlait bien sûr de Seifer, lorsqu'il dirigeait les Galbadiens.
Mais, heureusement, nous avons récupéré de bons grades...
Mais fini les formules de politesses, COMBAT !!!
Nous n'avons rien contre vous... dit Squall.
Peut être, mais nous si...
Bien, c'est votre vie après tout.
En effet, c'est notre vie.
Le combat ne dura pourtant pas longtemps. Squall leur donna simplement un coup de Lionheart à chacun et ils tombèrent au sol.
Aargh, on n'y arrivera jamais chef...
La ferme Wedge...
Squall et Quistis montèrent donc dans l'Hydre et ils partirent pour le cratère de la larme sélénite.
Bon, on ne peut pas se poser. On devra sauter et laisser l'Hydre retourner tout seul à la BGU grâce au pilotage auto. Tu es prêt ? On y va ? demanda Quistis.
Oui, allons-y, répondit Squall avec détermination.
Ils allèrent tous les deux à la porte inférieur de l'Hydre et s'équipèrent de parachutes. Ils ouvrirent la porte et sautèrent sans même hésiter.
Dans les airs, Squall ne pu retenir une larme, ne pu s'empêcher de penser au choix qu'il allait devoir faire dans peu de temps. Des petites étoiles luisaient derrière lui, le suivant dans sa descente, ses larmes brillantes de mille feux. Quistis le remarqua mais ne releva rien. Ils ouvrirent leur parachute et se laissèrent planer doucement dans le cratère...


FIN ?


Pourquoi tant de haine ? <<< Revenir aux FanFictions >>> Le dénouement est-il censé ?

Flux RSS Valid XHTML 1.0 Hit-Parade des sites francophones