Image


1 : Fabula Nova Crystallis, la compilation

Mai 2006. Square Enix sort le grand jeu et convie tout le gratin de la gent journalistique à un événement qui promet beaucoup sur le papier. La conférence suit son cours avec un rappel des précédents succès de la firme, et de son line-up occidental, avant que Shinji Hashimoto ne prenne la parole pour annoncer les projets de la firme pour la prochaine génération de consoles. Alors que Yoshinori Kitase vient de souffler l’auditoire avec un trailer ultra clinquant de Final Fantasy XIII, Hashimoto dessine les contours d’une nouvelle compilation, la Fabula Nova Crystallis. Plusieurs titres seront donc conçus autour d’une même mythologie sans pour autant se dérouler dans le même univers, ni se répondre directement. Un projet extrêmement ambitieux, censé porter haut les couleurs du J-RPG pour les années à venir. Hajime Tabata présente alors le projet Agito, prévu exclusivement sur mobiles à une époque où l’occident est encore très en retard sur ce secteur.

Logo Fabula Nova Crystallis.png


Le clou du spectacle s’intitule Final Fantasy Versus XIII, le penchant obscur de Final Fantasy XIII, prévu exclusivement sur PS3. Hashimoto et Tetsuya Nomura ne lésinent pas sur les arguments pour tirer la couverture vers ce projet spin-off de la série qui promet d’offrir une action d’une intensité sans pareille. Le casting prestigieux, composé de développeurs et artistes ayant oeuvré sur Kingdom Hearts mais aussi Final Fantasy VII Advent Children, ne manque pas d’interpeller les fans quand Visual Works nous gratifie d’un trailer en images de synthèse très stylisé. Seulement quelques images vont alors filtrer, et il faudra attendre plusieurs mois (courant décembre 2006) avant que ladite vidéo ne soit rendue publique. Sa diffusion produit un électrochoc chez les fans qui y retrouvent tous les codes chers à Nomura et ses équipes. Yoko Shimomura signe avec Somnus l'un des plus beaux morceaux de sa carrière, une piste qui participe pour beaucoup à la mélancolie et à la dramaturgie de la bande-annonce.



2/ Versus XIII, entre promesses et rendez-vous manqués

Face à une communication parfois sporadique, les fans n'auront d'autre choix que de scruter la presse japonaise, et les déclarations qui y seront publiées ponctuellement. Durant le premier semestre 2007, Nomura précise les grandes lignes de son projet. Il explique que le système de combat se rapprochera de celui de Kingdom Hearts mais avec des effets de caméra beaucoup plus vifs, et incluera d’autres fonctionnalités inspirées des jeux de tir à la troisième personne pour accentuer le dynamisme des rixes. L’objectif affiché est de s’émanciper des menus de commandes pour une action sans temps mort. Par ailleurs, il précise qu’il a volontairement décidé de s’écarter du côté lumineux d’un Kingdom Hearts pour développer d’autres thématiques où le degré d’humanité des personnages sera mis à l'honneur.

L'objectif de Nomura était de mettre à l'honneur le degré d'humanité des différents personnages.


Il faut attendre 2008 pour que Versus XIII ne resurgisse dans l’actualité par le biais d’un nouveau trailer, d’abord leaké et publié en version médiocre sur le web, mais aussi via une rumeur qui inquiète la communauté : les effectifs de Nomura auraient été confisqués pour aider les équipes de Final Fantasy XIII à voir bout de leur projet. L’agitation est telle que Square Enix est obligé de sortir de sa réserve et indique que « seuls les membres du staff ayant du temps libre apportent leur concours à FF XIII ».

Au détour d'un paper-board, les premières esquisses du monde Final Fantasy Versus XIII.


Un peu plus tard, Tetsuya Nomura dévoile des éléments clés qui forgeront l’identité visuelle du titre. Il officialise un partenariat avec le couturier Roen qui conçoit les tenues des personnages principaux dont une véritable réplique sera installée dans les bureaux de SQEX pour aider les équipes à en proposer une transcription fidèle. Il évoque aussi les premières analogies entre les environnements traversés dans Versus XIII, et le quartier tokyoïte de Shinjuku, et la ville de Venise. A fantasy based on reality, une formulation loin d'être choisie au hasard !

Les studios de SQEX abritent une réplique des tenues dessinées par Roen afin de les intégrer très fidèlement dans le jeu.


En 2009, Nomura révèle que son implication dans le projet Final Fantasy XIII est strictement limitée au design afin de rester concentré sur la gestation de Versus. Il explique que ses équipes entretiennent un haut niveau d’exigence, et qu’ils ont accompli des choses remarquables au niveau de la gestion de la lumière et du cycle jour/nuit. Au TGS 2009, SQEX décide de diffuser une vidéo technologique où Noctis se balade aux côtés de différents NPC empruntés à FF XIII. La réception critique est timide, et certains journalistes ne saisissent pas très bien l’objectif des développeurs. Il existe assez peu de retours de cette vidéo sinon celui de Gameblog qui décrit une « catastrophe digne d’un jeu PS2 extrêmement mal animé ». On comprend alors que le développement est sans doute bien moins avancé que ne veulent bien le faire croire les magnifiques bande-annonces.

Le temps file, et les joueurs se raccrochent à de timides déclarations et à l’espoir que la sortie de Final Fantasy XIII permettra au développement de Versus XIII d’avancer plus rapidement. Les choses semblent aller dans le bon sens avec des visuels somptueux diffusés dans la presse japonaise en 2010 où Noctis affronte un Béhémoth militaire et arpente de grands environnements. La mappemonde aurait par ailleurs fait l’objet de nouveaux ajustements pour paraître plus crédible et coller au réalisme réclamé par le jeu. On apprend qu’il sera possible de la traverser ou bien à pied, ou bien depuis la voiture princière. Le TGS 2010 nous offre d’ailleurs un bref aperçu du système de jeu avec une scène de combat où Noctis se lance dans une joute sanguinolente.

La première apparition du Béhémoth dans Versus XIII promet un combat musclé avec des effusions de sang
.

La dernière apparition notable de Versus XIII intervient début 2011 dans le cadre d’un très long trailer riche en cut-scènes et morceaux de bravoure. La surprise est totale puisque personne ne s’attend à ce que SQEX soit en mesure d’en montrer autant. La vidéo est l’occasion pour Nomura d’introniser officiellement Ignis, Prompto, et Gladiolus, les frères d’arme du héros Noctis. On nous promet des cut-scènes dynamiques interactives afin que le joueur ne perde jamais la main trop longtemps, ainsi que des interactions très poussées avec l’environnement. Suivront deux années entières de silence, émaillées d’une rumeur lancée par Kotaku qui prédit son annulation (information rapidement balayée par SQEX), avant que le titre ne fasse son retour lors de l’E3 2013 sous l'appellation... Final Fantasy XV !



3 : Versus XIII, l'ambitieux qui devint canonique

Juin 2013. Après sept années d'annonces, et de trailers souvent époustouflants, les joueurs guettent follement le retour de Noctis. Un silence long de deux ans qui interroge sur la bonne marche du projet alors que se joue dans le plus grand secret un incroyable retournement de situation. En 2011, des discussions internes se posent déjà sur le cas de Versus XIII dont l'ambition grandissante dépasse très clairement le statut d'épisode spin-off. Après de longues discussions, Tetsuya Nomura finit par épouser l'idée que Versus XIII devienne canonique, mais à la seule condition qu'il cultive les directions originales. Il faut dire que la compilation Fabula Nova Crystallis compte déjà de nombreux bouleversements par rapport aux plans originaux, avec la mise en chantier d'une suite pour Final Fantasy XIII, et la mue d'Agito en Final Fantasy Type-0.



La nouvelle génération de consoles est déjà dans la tête de tous les studios, et si les spécificités techniques de la PS4 et la Xbox One ne sont pas encore gravées dans le marbre, Square Enix réalise une projection crédible, et démarre la réalisation d'un premier chantier destiné à la next-gen sous un environnement technique baptisé Ebony. A présent libéré de ses obligations sur Final Fantasy Type-0, Hajime Tabata rejoint Nomura pour l'aider dans cette tâche, et les premiers résultats fleurissent en juillet 2012. Si Square Enix est alors en mesure de nous allécher avec du contenu inédit, il faudra attendre l'E3 2013, et que les constructeurs officialisent leurs plans, pour que Versus XIII dévoile enfin sa mue en Final Fantasy XV.



Une annonce portée par un trailer magnifiquement mis en scène, savant mélange de CGI, et de phases de gameplay ultra vitaminées. Quelques heures plus tard, une autre vidéo composée exclusivement de gameplay nous montre un Noctis se téléportant sur les hauteurs de somptueux buildings, affrontant un Béhémoth impressionnant de bestialité, et plusieurs Ekarissors. L'apport du support next-gen paraît évident, et les ambitions vantées par Nomura des années durant semblent se concrétiser sous nos yeux. Le folklore de la série n'avait jamais été retranscrit avec un tel souci de réalisme, et la série s'envole vers de nouveaux standards de qualité et de dynamisme. Sur le plan technologique, Square Enix explique que le titre tournera sous leur moteur-maison, le Luminous Engine, encore en chantier et qui permet à Final Fantasy XV de progresser graphiquement jour après jour. L'ensemble des médias proposés à l'E3 sont pourtant de simples prototypes, des trailers d'intention, et les fans n'imaginent pas encore qu'il faudra s'armer de patience avant de pouvoir enrôler Noctis.



En juillet 2013, nous rencontrons Tetsuya Nomura venu assurer la promotion de Kingdom Hearts 1.5 et qui s'est finalement longuement exprimé sur FF XV. Visiblement très fier de ce projet qu'il porte sur ses épaules depuis de longues années, il admet néanmoins ne "pas être très bon quand il s'agit de gérer plusieurs projets", et s'en remet alors à la motivation et à la vitalité d'Hajime Tabata pour assurer une partie de la communication à venir. Il le décrit comme très compétent, et très motivé par ce projet d'une ampleur exceptionnelle. Une déclaration finalement prémonitoire quand on connaît la suite des événements !

L’excitation de ces annonces retombe au fil des mois suite à de nouveaux rendez-vous manqués et il faudra attendre le Tokyo Game Show 2014 avant que le titre ne signe son grand retour, durable cette fois. Nous étions au Japon au moment de ce grand come-back amorcé précipitamment par le site du magazine GameInformer suite à l’annonce d’une démo jouable pour Final Fantasy XV fournie avec les premiers exemplaires de Final Fantasy Type-0 HD. Quelques heures plus tard, une nouvelle bande-annonce est diffusée, moins grandiloquente que par le passé, et qui montre nos quatre compères traverser des paysages hostiles depuis la voiture princière.



4 : La passation de pouvoir

Peu après, un communiqué dicté par le président de Square Enix, Yosuke Matsuda himself, secoue l'Internet en annonçant que Tetsuya Nomura est soulagé de ses attributions pour mieux se concentrer sur Kingdom Hearts III, et que la direction du titre est désormais entre les mains d'Hajime Tabata. Pour mieux trancher avec le style de son prédécesseur, Tabata se fend immédiatement d'une émission live en direct du Tokyo Game Show où il montre du gameplay, et s'excuse d'une communication beaucoup trop opaque en promettant que les développeurs feront désormais leur possible pour satisfaire la curiosité des fans. Une promesse largement tenue puisque de nombreuses émissions intitulées Active Time Report feront la promotion du titre, et de sa démo, Episode Duscae, publiée le 20 mars 2015.



Les Active Time Report (ATR) s'efforceront d'abord de reprendre les grandes lignes du développement, et de faire le clair sur ce qu'est vraiment Final Fantasy XV. Abandon du switch de personnages, suppression de certains protagonistes (Stella), modifications dans le script, scènes supprimées, Tabata se livre à un exercice d'équilibriste. Jouer la sincérité sans provoquer l'ire des fans, s'adresser à la fois aux joueurs qui suivent le projet depuis 2006 mais aussi à une audience plus large, les dilemmes s'accumulent et des problèmes de rythme égratignent les premières émissions. Un événement parisien, suivi d'un ATR diffusé depuis le Japon, vont pourtant changer la donne avec une phase d'exploration d'une dizaine de minutes où l'on découvre Duscae pour la toute première fois. Après 8 ans d'attente, l'expérience paraît enfin concrète, et à portée de main. Noctis s'approche de créatures gigantesques s'abreuvant dans un lac, tandis qu'une fois la nuit tombée, le groupe s’écharpe avec des créatures belliqueuses. FF XV est enfin sur des rails, et Tabata orchestre la bonne marche des opérations avec conviction.

5 : Les plus beaux moments des Active Time Report

TGS 2014 : La toute première apparition publique d'Hajime Tatata, accompagné d'Akio Ofuji, pour le compte de Final Fantasy XV reste un moment fort. Il en profite pour nous montrer une phase de gameplay où Noctis affronte sous une pluie battante un groupe de gobelins ainsi qu'un Béhémoth. Les premiers détails techniques concernant Ebony et le portage sous Luminous sont évoqués au même moment.


Max Linder, octobre 2014 : Hajime Tabata venu faire la promotion de Final Fantasy Type-0 HD en France, réserve une surprise au public et dévoile une longue phase d'exploration où l'on aperçoit Noctis se baladant pour la toute première fois sur Duscae. Le public est conquis et l'applaudit chaudement. Il nous offre en plus une démo technique révélant les coulisses du développement.


Jump Festa 2014 : Seulement trois petits mois après le TGS, Tabata arrive à la Jump Festa les bras plein de nouveaux visuels, et de nouvelles vidéos. On y découvre en exclusivité la ville de Lestallum, d’inspiration caribéenne, et située en périphérie de Duscae. La ville grouille de PNJ vaquant à leurs occupations, et une "dog-cam" nous permet d'en visiter une bonne partie même s'il reste encore du travail à accomplir.


Février 2015 : Après de longues discussions, Tabata passe aux choses sérieuses, et dévoile un morceau de gameplay directement tiré de l'Episode Duscae. L'un des moments les plus impressionnants de cette démonstration reste probablement le passage où un aéronef blindé de soldats magiteks transperce la nuit noire et vient ennuyer Noctis et son groupe.


Juin 2015 : Moment crucial pour Hajime Tabata qui évoque de manière très solennelle les principales différences entre Versus XIII et Final Fantasy XV. On apprend notamment que Stella a été évincée du casting car sa présence ne faisait plus sens dans le nouveau script. Dans le même temps, Tabata confirme l'arrivée imminente de l'Episode Duscae 2.0 qui corrige une bonne partie des critiques formulées à l'encontre de la première démo. Au programme, nouvelles attaques combinées, excursions en duo, frame-rate amélioré, et la possibilité d'affronter un Cotoblépas.


PAX Prime de Seattle : Après une GamesCom décevante, Square Enix souhaite se rattraper et diffuse une nouvelle phase de gameplay où Noctis et son groupe réalisent une balade depuis Regalia. L'univers paraît gigantesque, et la virée princière s'achève aux abords de Caem, un avant-poste important situé en bordure de mer.


TGS 2015 : Les ATR s'enchaînent à un rythme effréné et le TGS 2015 nous offre une nouvelle vidéo de gameplay survoltée où Noctis chevauche un Chocobo et emprunte des chemins de terre à vive allure. Le mini-jeu de pêche s'illustre également pour la toute première fois.


Fin janvier 2016 : Nous sortons d'une accalmie de plusieurs mois durant laquelle les équipes du jeu ont sérieusement entamé la phase bêta de Final Fantasy XV. Tabata nous revient avec un morceau de gameplay mémorable qui met à l'honneur une phase d'infiltration dans une base de Niflheim où Noctis finit par employer les gros moyens. Utilisation de la magie, éléments destructibles, morceau entraînant, la réception critique est unanime !

Ecrit par Skypirate
mis à jour le 29/10/2016

Flux RSS Valid XHTML 1.0 Hit-Parade des sites francophones